Nicotine

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nom de la substance

Nicotine

Famille moléculaire

Alcaloïde

Source végétale

  • Tabac (jusqu'à 5 % du poids des feuilles)

Propriétés

  • Agoniste des récepteurs préganglionnaires à l'acétylcholine dits nicotiniques, présents dans le système nerveux autonome (= système nerveux végétatif)
    • La libération d'un neuromédiateur, l'acétylcholine, ouvre le canal nicotinique, permettant le passage des ions sodium, potassium ou calcium. Le canal nicotinique responsable de l'activité musculaire est le moins sélectif, il laisse passer tous les ions positifs monovalents. Le curare en est antagoniste, il bloque l'activité de ces récepteurs ce qui peut entraîner une paralysie
  • La nicotine serait protectrice des voies nigro-striées, améliore le déficit moteur dans la maladie de Parkinson [1], [2], [3]
  • Propriétés acaricides et insecticides du fait de son caractère neurotoxique, usage interdit en France (Ministère de l'Agriculture)

Effet thérapeutique

  • Testée dans la maladie de Parkinson [4], [5], [6]

Effets indésirables

  • Extrêmement toxique, irrite le système digestif, entraîne des atteintes du système nerveux central (convulsions, coma) et des muscles (cœur, respiration). La mort par arrêt respiratoire peut survenir rapidement après l'apparition des premiers symptômes d'empoisonnement (en 30 à 60 minutes) [7]
  • Dose létale pour l'être humain probablement comprise entre 500 mg et 1 g [8]
  • Favoriserait la croissance des tumeurs en augmentant l'angiogenèse [9]
  • Augmente la libération de dopamine dans une zone du système limbique, ce qui explique son caractère addictif

Bibliographie

  1. Quik M, Bordia T, O'Leary K. Nicotinic receptors as CNS targets for Parkinson's disease. Biochem Pharmacol. 2007 Oct 15;74(8):1224-34. PMID 17631864 texte intégral
  2. Bordia T, McGregor M, Papke RL, Decker MW, McIntosh JM, Quik M. The α7 nicotinic receptor agonist ABT-107 protects against nigrostriatal damage in rats with unilateral 6-hydroxydopamine lesions. Exp Neurol. 2015 Jan;263:277-84. doi: 10.1016/j.expneurol.2014.09.015. PMID 25261754
  3. Quik M, Perez XA, Bordia T. Nicotine as a potential neuroprotective agent for Parkinson's disease. Mov Disord. 2012 Jul;27(8):947-57. doi: 10.1002/mds.25028. PMID 22693036 texte intégral
  4. Maryka Quik. Smoking, nicotine and Parkinson’s disease. Trends in Neurosciences, Vol.27 No.9 September 2004 [1]
  5. Dennis G. Haack, Robert J. Baumann, Harlley E. Mckean, H. Douglas Jameson, John A. Turbek. Nicotine exposure and Parkinson disease. Am. J. Epidemiol. (1981) 114 (2): 191-200.
  6. Chambers RP, Call GB, Meyer D, Smith J, Techau JA, Pearman K, Buhlman LM. Nicotine increases lifespan and rescues olfactory and motor deficits in a Drosophila model of Parkinson's disease. Behav Brain Res. 2013 Sep 15;253:95-102. doi: 10.1016/j.bbr.2013.07.020. PMID 23871228
  7. Rogers AJ, Denk LD, Wax PM. Catastrophic brain injury after nicotine insecticide ingestion. J Emerg Med. 2004 Feb;26(2):169-72. PMID 14980338
  8. Bernd Mayer, How much nicotine kills a human? Tracing back the generally accepted lethal dose to dubious self-experiments in the nineteenth century [archive], Archives of Toxicology 10.1007/s00204-013-1127-0, 4th Oct 2013
  9. Egleton RD, Brown KC, Dasgupta P. Angiogenic activity of nicotinic acetylcholine receptors: implications in tobacco-related vascular diseases. Pharmacol Ther., vol. 121, no 2,‎ 2009, p. 205-23. PMID 19063919