Prêle des champs

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Equisetum arvense

Nom de la plante

Prêle des champs, Queue de cheval, Queue de rat, Queue de renard, crin de cheval, horsetail (anglais)

Dénomination latine internationale

Equisetum arvense L.

Famille botanique

Equisetaceae

Description et habitat

  • Plante vivace des sols humides marécageux argilo-siliceux
  • Tiges fertiles apparaissant au début du printemps avec un épi sporangifère oblong
  • Les rameaux stériles ont des tiges creuses, articulées aux nœuds, cannelées à 6-12 sillons
  • Aux nœuds sont insérées des feuilles verticillées de taille réduite

Histoire et tradition

  • Plante primitive dont les ancêtres ont proliféré à l’ère primaire (600-300 millions d’années avant notre ère) sous la forme d’arbres de très grande taille
  • Très abrasive, on l’utilisait pour polir les métaux et le bois
  • Le nom latin Equisetum provient du latin equus (cheval) et seta (soie)
  • Le nom vernaculaire de « prêle » a aussi une origine latine, asperella signifie « âpre » (en référence à la silice des tiges qui permettait de récurer ou de polir)
  • Certains travaux anciens (Kervran) auraient démontré que le Silicium organique est supérieur au Calcium pour la consolidation des fractures

Parties utilisées

  • Parties aériennes stériles

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

  • 1 à 3 grammes de poudre par jour ou équivalents galéniques

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

  • Hexahydrofarnésyl acétone (18.34%), cis-géranyl acétone (13.74%), thymol (12.09%), trans-phytol (10.06%)

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Reminéralisante (silice)
  • Diurétique (sels de potassium, flavonoïdes, acides phénoliques), élimination urinaire de métabolites de flavonoïdes et de dérivés de l'acide hydroxycinnamique [3]
  • Amélioration de la résistance du tissu conjonctif, cicatrisante (silicium organosoluble), stimulerait les ostéoblastes [4], [5], [6], [7]
  • Anti-inflammatoire et antalgique par l'extrait hydro-alcoolique [8]
  • Hémostatique
  • Les dérivés phénoliques (onitine et onitine-9-O-glucoside) et les flavonoïdes (apigénine, lutéoline, kaempférol-3-O-glucoside), quercétine-3-O-glucoside) sont hépatoprotecteurs et anti-oxydants [9]
  • Immunomodulante [10]
  • Diminution lente et progressive des hypergammaglobulinémies
  • L’extrait méthanolique montre une activité antidiabétique chez le rat [11], [12]
  • Antioxydant, antiprolifératif [13]
  • Inhibiteur de croissance et inducteur d'apoptose sur cellules leucémiques humaines U937 [14]
  • Effet protecteur contre le pouvoir mutagène du cyclophosphamide [15]
    • Activité antifongique en phytosanitaire : le purin de prêle (en décoction, puis on laisse le jus fermenter à l'air libre, voir à ortie) pulvérisé sur le feuillage d'autres plantes est un traitement préventif contre les maladies cryptogamiques (à appliquer régulièrement au printemps)

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

  • Antimicrobienne (Staphylococcus aureus, Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae, Pseudomonas aeruginosa, Salmonella enteritidis, Aspergillus niger, Candida albicans)

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Reminéralisante, utilisable dans la consolidation des fractures (+++), la fragilité osseuse, l'ostéoporose post-ménopausique, les crampes et la spasmophilie
  • On l'utilise aussi dans l’arthrose en traitement de fond (en poudre micronisée), dans les tendinites et les rhumatismes abarticulaires
  • Améliore la résistance et la souplesse du tissu conjonctif, les phanères (ongles et cheveux), cicatrisante
  • Action de fond dans les polyarthrites et les maladies hypergammaglobulinémiques (en TM ou formes liquides)
  • Inflammations rénales, draineur dans les bactériuries
  • Hémostatique
  • Crampes
  • En cosmétologie : prévention des rides, des vergetures, de la cellulite, de la chute de cheveux

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

  • Poudre micronisée de prêle (Equisetum arvense) : 150 grammes
    • Prendre une cuillerée à café le matin, à prendre bien mélangée avec une à deux cuillerées de compote, de yaourt ou de fromage blanc [16]

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Activité anti-thiamine [17]
  • Un cas décrit de toxicité hépatique [18]
    • Les extraits de prêle ne sont pas hépatotoxiques chez le rat [19]
    • La prèle serait au contraire hépatoprotectrice [20], [21]
  • Contre-indiquée dans les insuffisances rénales terminales avec dialyse
  • En raison de ses propriétés diurétiques, la prêle peut théoriquement induire un effet hypokaliémiant, éviter en cas de prise concomitante d’un diurétique hypokaliémiant
  • Des études in vitro ont montré une faible inhibition des cytochromes p450 par des extraits méthanoliques (CYP2B6,CYP2C19, CYP2D6, CYP1A2) [22], l’inhibition du CYP3A4 semble faible in vivo [23]
  • Contre-indiquée dans les cancers évolutifs (??)
  • Ni cytotoxique ni mutagène [15]

Références bibliographiques

  1. Iben Sørensen, Filomena A. Pettolino, Sarah M. Wilson, Monika S. Doblin, Bo Johansen, Antony Bacic, William G. T. Willats. Mixed-linkage (1→3),(1→4)-β-d-glucan is not unique to the Poales and is an abundant component of Equisetum arvense cell walls. The Plant Journal, Volume 54, Issue 3, pages 510–521, May 2008 [1]
  2. Radulović N, Stojanović G, Palić R. Composition and antimicrobial activity of Equisetum arvense L. essential oil. Phytother Res. 2006 Jan;20(1):85-8. PMID 16397851
  3. Graefe EU, Veit M. Urinary metabolites of flavonoids and hydroxycinnamic acids in humans after application of a crude extract from Equisetum arvense. Phytomedicine. 1999, Oct;6(4):239-46. PMID 10589442
  4. Ferraz Maria Pia, Pereira Ana Catarina, Lopes Maria Ascenção, Fernandes Maria Helena. Equisetum arvense- avaliação das PossiBilidades de aPlicação na regeneração Óssea, 2008. B-Digital - Repositório institucional da Universidade Fernando Pessoa [2]
  5. Costa-Rodrigues J, Cunha JA, Bessa Pereira, Lopes MA, Fernandes MH. Induced in vitro osteogenesis by Equisetum arvense. 6th Marie Curie Cutting Edge Conference Stem Cells: From the Petri dish to the clinical application. Portugal; 2008.
  6. Bessa Pereira C, Vieira L, Lopes MA, Fernandes MH. Stimulatory effect of Equisetum arvense extracts on the proliferation of MG63 osteoblast-like cells. VIII International Symposium on Experimental Tecnhiques. Portugal; 2007.
  7. Costa-Rodrigues J, Cunha JA, Lopes MA, Santos JD, Fernandes MH. Bonelike®/Equisetum arvense association: in vitro osteoinductive behaviour. 6th Marie Curie Cutting Edge Conference Stem Cells: From the Petri dish to the clinical application. Portugal; 2008.
  8. Do Monte FH, dos Santos JG Jr, Russi M, Lanziotti VM, Leal LK, Cunha GM. Antinociceptive and anti-inflammatory properties of the hydroalcoholic extract of stems from Equisetum arvense L. in mice. Pharmacol Res. 2004 Mar;49(3):239-43. PMID 14726218
  9. Oh H, Kim DH, Cho JH, Kim YC. Hepatoprotective and free radical scavenging activities of phenolic petrosins and flavonoids isolated from Equisetum arvense. J Ethnopharmacol. 2004 Dec;95(2-3):421-4. PMID 15507369
  10. Gründemann C, Lengen K, Sauer B, Garcia-Käufer M, Zehl M, Huber R. Equisetum arvense (common horsetail) modulates the function of inflammatory immunocompetent cells. BMC Complementary and Alternative Medicine 2014, 14:283 (4 August 2014) Abstract texte intégral
  11. Safiyeh S, Fathallah FB, Vahid N, Hossine N, Habib SS. Antidiabetic effect of Equisetum arvense L. (Equisetaceae) in streptozotocin-induced diabetes in male rats. Pak J Biol Sci. 2007 May 15;10(10):1661-6. PMID 19086514
  12. Soleimani S, Azarbaizani FF, Nejati V. The effect of Equisetum arvense L. (Equisetaceae) in histological changes of pancreatic beta-cells in streptozotocin-induced diabetic in rats. Pak J Biol Sci. 2007 Dec 1;10(23):4236-40. PMID 19086577
  13. Cetojević-Simin DD, Canadanović-Brunet JM, Bogdanović GM, Djilas SM, Cetković GS, Tumbas VT, Stojiljković BT. Antioxidative and antiproliferative activities of different horsetail (Equisetum arvense L.) extracts. J Med Food. 2010 Apr;13(2):452-9. doi: 10.1089/jmf.2008.0159. PMID 20170379
  14. Valentina Alexandru, Daniela N. Petrusca, Elvira Gille. Investigation of Pro-apoptotic Activity of Equisetum arvense L. Water Extract on Human Leukemia U 937 Cells. Romanian Biotechnological Letters, 2007, VOL 12; Numb 2, Pages 3139-3148 [3]
  15. 15,0 et 15,1 J, Ali MN, Ganaie HA, Tabassum N. Amelioration of the cyclophosphamide induced genotoxic damage in mice by the ethanolic extract of Equisetum arvense. Toxicol Rep. 2017 May 11;4:226-233. doi: 10.1016/j.toxrep.2017.05.001. eCollection 2017. PMID 28959643
  16. Morel Jean-Michel. Traité pratique de Phytothérapie, 618 pages, préface de Jean-Marie Pelt. Ed. Grancher, 2008
  17. Bruneton J. Pharmacognosie, Phytochimie, Plantes médicinales. Ed. Tec et Doc. 1997.
  18. Klnçalp S, Ekiz F, Başar Ö, Coban S, Yüksel O. Eur J Gastroenterol Hepatol. 2012 Feb;24(2):213-4. doi: 10.1097/MEG.0b013e32834e7ff0. PMID 22228296
  19. Baracho NC, Vicente BB, Arruda GD, Sanches BC, Brito Jd. Study of acute hepatotoxicity of Equisetum arvense L. in rats. Acta Cir Bras. 2009 Nov-Dec;24(6):449-53. PMID 20011829
  20. Majid Asadi-Samani, Najme Kafash-Farkhad, Nafiseh Azimi, Ali Fasihi, Ebrahim Alinia-Ahandani, Mahmoud Rafieian-Kopaei. Medicinal plants with hepatoprotective activity in Iranian folk medicine. Asian Pacific Journal of Tropical Biomedicine, Volume 5, Issue 2, February 2015, Pages 146-157
  21. María Adelina Jiménez-Arellanes, Gabriel Alfonso Gutiérrez-Rebolledo, Mariana Meckes-Fischer, Rosalba León-Díaz. Medical plant extracts and natural compounds with a hepatoprotective effect against damage caused by antitubercular drugs: A review. Asian Pacific Journal of Tropical Medicine, Volume 9, Issue 12, 2016, Pages 1141-1149 http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1995764516304667 texte intégral
  22. Sevior DK, Hokkanen J, Tolonen A, Abass K, Tursas L, Pelkonen O, Ahokas JT. Rapid screening of commercially available herbal products for the inhibition of major human hepatic cytochrome P450 enzymes using the N-in-one cocktail. Xenobiotica. 2010 Apr;40(4):245-54. doi: 10.3109/00498251003592683. PMID 20218935
  23. Langhammer AJ, Nilsen OG. In vitro inhibition of human CYP1A2, CYP2D6, and CYP3A4 by six herbs commonly used in pregnancy. Phytother Res. 2014 Apr;28(4):603-10. doi: 10.1002/ptr.5037. PMID 23843424
  • Eric Yarnell and Kathy Abascal J.D. Herbs for Curbing Inflammation. Alternative and Complementary Therapies. February 2006, Vol. 12, No. 1: 22-28
  • Altameme, H. J., Hameed, I. H., & Abu-Serag, N. A. (2015). Analysis of bioactive phytochemical compounds of two medicinal plants, Equisetum arvense and Alchemila valgaris seed using gas chromatographymass spectrometry and fourier-transform infrared spectroscopy. Malays. Appl. Biol, 44(4), 47-58.