Ricin

De WikiPhyto
(Redirigé depuis Ricinus communis)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ricinus communis
Ricinus communis
Ricinus communis

Nom de la plante

Ricin, Karapat

Dénomination latine internationale

Ricinus communis L.

Famille botanique

Euphorbiaceae

Description et habitat

  • Arbuste à feuilles persistantes dont la tige porte de grandes feuilles palmatilobées
  • Le fruit est une capsule à trois coques hérissée de pointes
  • Originaire d’Ethiopie, cultivé dans toutes les régions tropicales

Histoire et tradition

  • L’huile de ricin est utilisée depuis plus de 4000 ans
  • L’huile “de Karapat” en Guadeloupe et aux Antilles est l’huile de ricin chauffée, plus foncée mais moins toxique

Parties utilisées

  • Graine et huile des graines obtenue par pression à froid

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • L’huile de ricin est puissamment laxative et même purgative, elle déclenche des spasmes intestinaux 3 à 5 heures après l’ingestion
  • Bien tolérée par la peau, elle est utilisée en cosmétique
  • Stimule la lactation en applications externes
  • Cataplasmes sur les articulations enflammées
  • Attention : les graines sont très toxiques : deux peuvent tuer un adulte
  • Antitumorale
  • La chaine polypeptidique B de la ricine permet la liaison entre les surfaces cellulaires possédant des résidus galactosylés terminaux et la chaine A est le support de la toxicité (elle exerce un effet inhibiteur sur la croissance des cellules tumorales)
  • On peut coupler un anticorps monoclonal avec la chaine A de la ricine pour créer une immunotoxine dirigée spécifiquement vers un antigène déterminé, domaine de recherche d'antiviraux et d'immunosuppresseurs, et en neurologie (destruction sélective de neurones)

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Constipations occasionnelles (usage à éviter)
  • Tumeurs (recherche)
  • Indications homéopathiques : [1]
    • Diarrhées abondantes, cholériformes, entraînant une déshydratation
    • Galactorrhée ou hyper galactorrhée pendant l'allaitement, syndrome aménorrhée-galactorrhée

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

  • Le nom de lectine vient du latin “legere” = lire, choisir, “sélectionner” car ces protéines se fixent de façon réversible sur des récepteurs osidiques des membranes cellulaires (Bruneton)

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Toxicité par voie orale de la graine de ricin : nausées, céphalées, diarrhée sanglante, déshydratation, modifications de l’ECG, nécrose du foie, perte de conscience
  • Deux graines peuvent tuer un adulte

Références bibliographiques

  • Bruneton J. Pharmacognosie, Phytochimie, Plantes médicinales. Ed. Tec et Doc. 1997. p. 190
  1. Guermonprez, Pinkas, Torck. Matière médicale homéopathique. Ed. Doin. Paris. 1985, réédition Boiron. 1997.