Konjac

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nom de la plante

Konjac (Konyaku)

Dénomination latine internationale

Amorphophallus konjac Koch.

Famille botanique

Araceae

Description et habitat

  • Originaire d’Asie
  • Tubercule volumineux, grande feuille trilobée profondément découpée
  • Fleur unique malodorante à spathe infundibuliforme noir violacé et long spadice
  • Cultivé au Japon

Histoire et tradition

Parties utilisées

Formes galéniques disponibles

  • Poudre, en sachet, gélule, comprimé
  • gel

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Hypolipidémiant, effet réducteur de la prise de poids [1]
  • Entraîne une élévation du rapport HDL/LDL

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Substance de lest acalorique :
    • Prise de poids, obésité, augmente la sensation de satiété
  • Hyperlipidémies
  • Hypercholestérolémie

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

Réglementation

  • Le konjac est un additif alimentaire inscrit à la liste européenne telle que précisée par le Règlement (CE) N° 1129/2011 dont l’annexe II est entrée en vigueur au 1 juin 2013. Sous le N° E 425 konjac, figurent la gomme de konjac et le glucomannane de konjac. Les quantités maximales sont de 10g/kg, seuls ou en mélange.
  • Selon le règlement (CE) N° 432/2012, deux allégations sont possibles pour le glucomannane ou mannane de konjac.
    • L’allégation « contribue au maintien d’une cholestérolémie normale » peut être utilisée dès lors que la consommation journalière est d’au moins 4 g de glucomannane.
    • Dans le cadre d’un régime hypocalorique, l’allégation « contribue à la perte de poids » peut être utilisée pour une consommation journalière de 3 g de glucomannane en trois doses de 1g chacune, prises avec 1 à 2 verres d’eau, avant les repas.

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Diarrhées, sensation de réplétion gastrique
  • Éviter en cas de mégacolon

Références bibliographiques

  1. Sood N, Baker WL, Coleman CI. Effect of glucomannan on plasma lipid and glucose concentrations, body weight, and blood pressure: systematic review and meta-analysis. Am J Clin Nutr. 2008 Oct;88(4):1167-75. PMID 18842808
  • Chua M, Baldwin TC, Hocking TJ, Chan K. Traditional uses and potential health benefits of Amorphophallus konjac K. Koch ex N.E.Br. J Ethnopharmacol. 2010 Mar 24;128(2):268-78. doi: 10.1016/j.jep.2010.01.021. PMID 20079822
  • Règlement (UE) N° 1129/2011, JOEU, 12/11/2011, L 295, p 1-177.
  • Règlement (UE) N° 432/2012, JOUE, 25/5/2012, L 136, p. 1-40.