Pharmacopée

De WikiPhyto

Définition

  • Le nom Pharmacopée provient du grec « pharmakopoia » = « art de préparer les médicaments »
  • Une Pharmacopée est un recueil (autrefois appelé Codex en France) à caractère officiel et réglementaire des matières premières autorisées pour la fabrication des médicaments. Elle contient les monographies des substances thérapeutiques au sens large, dont celles des plantes médicinales [1]
  • De l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) dépendent :
    • La Commission de mise sur le marché : tout médicament doit disposer d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) avant de pouvoir être commercialisé, après études pharmaceutiques, biologiques, pharmacologiques, toxicologiques et cliniques (et en fonction de critères de qualité, efficacité et sécurité d’emploi)
    • La Pharmacopée française (Plan de la Pharmacopée) en est à sa 11e édition (en abrégé Ph. Fr. ou Ph. Fr. XI) téléchargeable ici. C’est un ouvrage réglementaire destiné à spécifier les critères de qualité dans la fabrication des médicaments. Elle détermine une liste de plantes médicinales, qu’elle définit comme des « drogues végétales qui possèdent des propriétés médicamenteuses »
  • C’est le Conseil de l’Europe qui publie la Pharmacopée européenne, dont les monographies remplacent progressivement celles des Pharmacopées nationales des pays de l’Union. La pharmacopée comprend ainsi les textes de la Pharmacopée européenne directement applicables en France, et les textes de la Pharmacopée française ne figurant pas dans la Pharmacopée européenne
    • La liste des plantes médicinales est structurée en deux parties :
      • Liste A : « Plantes médicinales utilisées traditionnellement »
      • Liste B : « Plantes médicinales utilisées traditionnellement en l’état ou sous forme de préparation dont les effets indésirables potentiels sont supérieurs au bénéfice thérapeutique attendu »
    • La liste 2012 des plantes médicinales de la Pharmacopée française comprend 365 plantes médicinales publiées dans la liste A (au lieu des 332 de la liste A révisée en 2005) et dans la liste B, 123 plantes médicinales au lieu des 112 de la liste B révisée en 2005.
      • Pour chaque plante médicinale, il est précisé le nom français de la plante, le nom scientifique actuellement admis, la famille botanique, la partie utilisée et, dans le cas de la liste B, la ou les parties de la plante connues pour leur toxicité.
  • Une Pharmacopée constitue aussi un ensemble de médicaments disponibles, par exemple dans un pays donné

Bibliographie et références

  1. Morel Jean-Michel. Traité pratique de Phytothérapie. Ed. Grancher, 2008.