Ayapana

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ayapana triplinervis

Nom de la plante

Ayapana, Petit ayapana, Eupatoire du Brésil, Herbe à thé, Herbe vulnéraire (aux Antilles)

Dénomination latine internationale

Eupatorium ayapana Vent., Eupatorium triplinervis Vahl. Ayapana triplinervis (Vahl) R.M. King & H. Rob

Famille botanique

Asteraceae (Vernoniacées)

Description et habitat

  • Amérique tropicale, Antilles, Brésil, île de la Réunion, bassin amazonien [1]
  • Petit arbrisseau herbacé érigé, vivace importé en 1800 à Bourbon (île de la Réunion) par Céré, un capitaine danois
  • rameaux rouge violacé peu élevés du sol; feuilles pétiolées, opposées et lancéolées à nervures rougeâtres ; inflorescence en capitules composées de petites fleurs roses.

Histoire et tradition

  • Traditionnellement planté près de la maison, l'ayapana préfère un sol gras, bien arrosé ou humide.

Parties utilisées

  • Feuilles

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Activité antibactérienne et antifongique [4], [5], [6]
  • Activité anti-biofilm dose-dépendante vis-à-vis de Escherichia coli, anti-inflammatoire et anti-oxydant [7]
  • Sédatif, anxiolytique, antidépresseur, antioxydant [8]
  • Les extraits de feuilles d’Eupatorium ayapana présentent des activités antioxydantes chez les souris albinos suisses porteuses de carcinome ascitique d’Ehrlich [9]
  • Anti-inflammatoire et antalgique [10]
  • Anti-ulcéreux dans la maladie de Crohn [11]
  • Hépatoprotecteur [12]
    • La décoction de feuilles est astringente, sudorifique, diurétique, purgative ; elle est surtout réputée digestive, théiforme, après le dîner. Serait efficace contre différents maux : accès pernicieux, choléra, hypertension, fièvre, maux de tête, coliques, nausées, vomissements, ulcère d'estomac, les affections du foie et du pancréas. Le jus de la plante arrête la diarrhée (ethno-pharmacologie).
  • En usage externe, les feuilles fraîches passées dans de l'huile chaude, appliquées sur les blessures et contusions, constituent un excellent topique. En bain ou en lavage, en application contre le zona

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Cholestérol, constipation, fatigue, fièvre, grippe, rhume maladies infectieuses. Tonique du foie et des reins
  • Accès pernicieux, choléra, hypertension, fièvre, maux de tête, coliques, nausées, vomissements, ulcère d'estomac, affections du foie et du pancréas, diarrhée

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

Références bibliographiques

  1. José Guilherme S. Maia, Maria das Graças B. Zoghbi, Eloisa Helena A. Andrade, Milton Helio L. da Silva, Arnaldo Iran R. Luz, João Domingos da Silva. Essential oils composition of Eupatorium species growing wild in the Amazon. Biochemical Systematics and Ecology, Volume 30, Issue 11, December 2002, Pages 1071–1077
  2. Gauvin-Bialecki A, Marodon C. Essential oil of Ayapana triplinervis from Reunion Island: a good natural source of thymohydroquinone dimethyl ether. Biochemichal Systematics and Ecology, 2008, 36, 853-858. [1]
  3. Trang NT, Wanner MJ, Phuong le VN, Koomen GJ, Dung NX. Thymoquinone from Eupatorium ayapana. Planta Med. 1993 Feb;59(1):99. PMID 17230346
  4. Gupta M, Mazumder UK, Chaudhuri I, Chaudhuri RK, Bose P, Bhattacharya S, Manikandan L, Patra S. Antimicrobial activity of Eupatorium ayapana. Fitoterapia. 2002 Apr;73(2):168-70. PMID 11978434
  5. Matos Lopes TR, de Oliveira FR, Malheiros FF, de Andrade MA, Monteiro MC, Baetas Gonçalves AC. Antimicrobial bioassay-guided fractionation of a methanol extract of Eupatorium triplinerve. Pharm Biol. 2014 Nov 28:1-7. PMID 25430540
  6. Sugumar, N., Karthikeyan, S., Gowdhami, T. Phytochemical analysis and antimicrobial activity of Eupatorium triplinerve Vahl. Inter J App. Res, 2015, vol. 1, no 12, p. 108-112.
  7. LEEJAE, Sukanlaya, SUDSAI, Teeratad, et KROBTHONG, Chat. Eupatorium ayapana, a natural source of anti-biofilm, anti-inflammatory and anti-oxidant agents. 2011.
  8. Melo AS, Monteiro MC, da Silva JB, de Oliveira FR, Vieira JL, de Andrade MA, Baetas AC, Sakai JT, Ferreira FA, Cunha Sousa PJ, Maia Cdo S. Antinociceptive, neurobehavioral and antioxidant effects of Eupatorium triplinerve Vahl on rats. J Ethnopharmacol. 2013 May 20;147(2):293-301. doi: 10.1016/j.jep.2013.03.002. PMID 23524186
  9. Bepari, Madhubanti, Maity, Pralay, Sinha, Banadeb, et al. Eupatorium ayapana leaf extracts enhance anti-oxidant potential in Ehrlich’s ascites carcinoma-bearing Swiss albino mice. International Journal of Life science & Phama Research, 2013, vol. 3, no 4, p. 1-10.
  10. Parimala, K., Cheriyan, B. V., & Viswanathan, S. (2012). Antinociceptive and anti-inflammatory activity of Petroleum-ether extract of Eupatorium triplinerve vahl. J Pharm Sci, 2(3), 12-18.
  11. Krishnan, Manigandan & Jayaraj, Richard & Megala, Jayasekar & Namasivayam, Elangovan. (2014). Antioxidant mediated antiulcer effect of Eupatorium triplinerve Vahl against acetic acid induced ulcerative colitis in mice. Biomedicine & Aging Pathology. 4. 10.1016/j.biomag.2013.12.002.
  12. Bose, P., Gupta, M., Mazumder, U. K., Kumar, R. S., Sivakumar, T., & Kumar, R. S. (2007). Hepatoprotective and antioxidant effects of Eupatorium ayapana against carbon tetrachloride induced hepatotoxicity in rats. Iranian Journal of Pharmacology & Therapeutics, 6(1), 27-33.
  • www.flore-reunion.com [2]
  • Informations orales de Roger Lavergne, Docteur ès Sciences en Botanique Tropicale Appliquée, APLAMEDOM RÉUNION