Atropine

De WikiPhyto

Nom de la substance

Atropine

Famille moléculaire

Alcaloïde tropanique

Source végétale

Propriétés

  • Effet parasympathicolytique (parasympatholytique) : tachycardie, mydriase, diminution des sécrétions (salive, sueur) et ralentissement du transit intestinal
  • Mode d'action : en se liant aux récepteurs muscariniques de l'acétylcholine dans le système nerveux central et périphérique, elle empêche l'action de ce neurotransmetteur (anticholinergique)

Effet thérapeutique

  • Pré-anesthésie : protection des manifestations vagales (bradycardie à l'induction)
  • Bloc auriculoventriculaire ou atrioventriculaire
  • Dans l'infarctus : prévention et traitement des blocs auriculoventriculaires et des bradycardies sinusales
  • Traitement symptomatique des manifestations douloureuses aiguës liées aux troubles fonctionnels du tube digestif et des voies biliaires
  • Traitement symptomatique des manifestations spasmodiques et douloureuses des voies urinaires
  • Antidote spécifique dans les intoxications aiguës par les anticholinestérasiques (insecticides organo-phosphorés et carbamates) ou par les médicaments parasympathomimétiques ou cholinomimétiques VIDAL
  • Utilisée en outre contre le malaise vagal, les tremblements parkinsoniens, le mal des transports (attention au dosage)
  • Antidote à certaines intoxications (gaz neurotoxiques à usage militaire, pesticides, etc.)
  • Courte durée d'action

Effets indésirables

  • CONTRE-INDICATIONS VIDAL
    • Hypersensibilité aux atropiniques
    • Glaucome à angle étroit
    • Troubles urétroprostatiques
    • Myasthénie
    • Grossesse, allaitement
  • PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
    • Hypertrophie bénigne de la prostate
    • Insuffisance rénale
    • Insuffisance hépatique
    • Insuffisance coronarienne, arythmie
    • Hyperthyroïdie
    • Bronchite chronique (risque d’accroissement de la viscosité des sécrétions)
    • Iléus paralytique, atonie intestinale du sujet âgé, mégacôlon toxique
    • Incompatibilité avec tous les médicaments
  • EFFETS INDÉSIRABLES
    • Hyposialie, hyperviscosité des sécrétions bronchiques, hyposécrétion lacrymale
    • Trouble de l'accommodation
    • Tachycardie, palpitations
    • Constipation
    • Rétention urinaire
    • Agitation, irritabilité, confusion mentale (surtout chez le sujet âgé)

Bibliographie