Isoflavones

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nom de la substance

Isoflavones : génistéine, glycitéine, daidzéine (du nom de daidzu = soja en japonais)

Famille moléculaire

Flavonoïdes (polyphénols végétaux)

Source végétale

  • Distribution dans le règne végétal presque exclusive des Fabaceae, nom botanique actuel des légumineuses

Propriétés

  • Action "phyto-estrogénique": interaction avec l'action œstrogénique, réduit le risque de cancer du sein et de l'ovaire (en tant que graine alimentaire, non démontré pour les isoflavones isolées)
    • Une étude de cohorte chez 73223 femmes chinoises (Shanghai Women’s Health Study) montre que la consommation alimentaire de soja protège du cancer préménopausique du sein, du fait de propriétés antiestrogéniques et anticarcinogéniques [1]
  • Modulateurs spécifiques des récepteurs aux œstrogènes (SERM)
  • Les phyto-estrogènes satisfont aux tests d'utérotrophie définis par l'OCDE (prise de volume utérin in vivo sur l'animal et cornification vaginale)
  • Peu d'effet sur la densité osseuse [2]
  • Les isoflavones diminuent l'insomnie en ménopause confirmée (analyse polysomnographique) [3]
  • Forte activité anti-oxydante
  • Biodisponibilité :
    • L'absorption globale est de l'ordre de 40 à 50 % chez l'homme après absorption orale, le pic plasmatique maximal d’isoflavones est atteint entre 4 et 8 heures (moyenne 6 heures), demi-vie courte : 6 à 8 heures
    • Les isoflavones se présentent en général sous forme glycosylée, inactive (99 %) : glucoside, acétylglucoside et malonylglucoside (rarement sous forme aglycone)
    • Seules les isoflavones aglycones (décrochées par hydrolyse sous l'effet de glycosidases intestinales) sont actives dans l'organisme (mais 30% des sujets sont non répondeurs)
    • Un certain nombre de sujets sont producteurs d'équol ou "equol-producer" en raison d'un polymorphisme de l'équipement enzymatique humain (les producteurs d'équol sont plus fréquents chez les asiatiques)

Effet thérapeutique

  • Utilisables en période de ménopause du fait d'un effet biologique d'œstrogènes faibles (en moyenne 100 fois moins œstrogéniques que l'œstradiol)
  • La couverture moyenne du besoin œstrogénique est estimée à environ 35 mg/jour
  • Attention : les isoflavones purifiées sont devenues des médicaments, de biodisponibilité modifiée par rapport à celle de l'apport alimentaire (ratio d'extraction d'environ 100:1)
  • L'étiquetage des produits à base d'isoflavones doit indiquer la quantité d'isoflavones aglycones
  • Recommandations AFSSAPS : 1 mg/kg/jour d'isoflavones aglycones ne présentent pas de risque particulier [4]

Effets indésirables

  • Mastodynies rares
  • Interdites dans les antécédents familiaux ou personnels de cancers du sein ou d'autre pathologie hormono-dépendante

Bibliographie

  1. Lee, S. A., Shu, X. O., Li, H., Yang, G., Cai, H., Wen, W., Ji, B. T., Gao, J., Gao, Y. T., & Zheng, W. (2009). Adolescent and adult soy food intake and breast cancer risk: results from the Shanghai Women's Health Study. The American journal of clinical nutrition, 89(6), 1920–1926. https://doi.org/10.3945/ajcn.2008.27361. PMID 19403632
  2. Alekel DL, Van Loan MD, Koehler KJ, et al. The soy isoflavones for reducing bone loss (SIRBL) study: a 3-y randomized controlled trial in postmenopausal women. Am J Clin Nutr. 2010;91(1):218-230. doi:10.3945/ajcn.2009.28306
  3. Hachul, H., Brandão, L. C., D'Almeida, V., Bittencourt, L. R., Baracat, E. C., & Tufik, S. (2011). Isoflavones decrease insomnia in postmenopause. Menopause (New York, N.Y.), 18(2), 178–184. https://doi.org/10.1097/gme.0b013e3181ecf9b9 PMID 20729765
  4. AFSSAPS. Sécurité et bénéfices des phyto-estrogènes apportés par l’alimentation, recommandations. Mars 2005. Texte intégral
  1. Trevoux R. Benneteau-Pelissero C. Arnal-Schnebelen B. Phyto-estrogènes et métabolisme intra-endométrial. Journées de la Société Française de Gynécopathologie, Lyon. 2004, vol. 17, no 2 (85 p.)
  2. Gerber M., Berta-Vanrullen I., membres du groupe de travail à l'Afssa « Sécurité et bénéfices des phytoestrogènes apportés par l'alimentation ». Soja et phytoestrogènes. Archives de Pédiatrie, Vol 13 (6) 2006, pp 534-536
  3. Chateneta C. Les phytoestrogènes. Actualités Pharmaceutiques Vol 47 (473) 2008
  4. Ren MQ, Kuhn G, Wegner J, Chen J. Isoflavones, substances with multi-biological and clinical properties. Eur J Nutr. 2001 Aug;40(4):135-46. PMID 11905954
  5. Atkinson C, Lampe JW, Scholes D, Chen C, Wähälä K, Schwartz SM. Lignan and isoflavone excretion in relation to uterine fibroids: a case-control study of young to middle-aged women in the United States. Am J Clin Nutr. 2006 Sep;84(3):587-93. PMID 16960173