Macérat glycériné

De WikiPhyto
  • Macérat glycériné de parties embryonnaires de plantes fraîches, en abrégé sur une ordonnance : Bg M.G. 1DH, MG 1D, MG 1 DH
  • Préparation codifiée et contrôlée par les laboratoires homéopathiques

Mode de préparation :

  • Mode d'obtention décrit dans la Pharmacopée Française (monographie « Préparations homéopathiques ») :
    • Macération de bourgeons frais ou autres tissus végétaux (jeunes pousses ou radicelles) au 1/20° de poids sec dans de la glycérine alcoolisée. Après filtration, on dilue au 1/10° dans un mélange eau-alcool-glycérine (en première décimale hahnemannienne ou 1DH).

Remarque

  • La gemmothérapie est classée dans les biothérapies homéopathiques
  • Pol Henry la classait dans la Phyto-embryothérapie [1]
    • Elle se positionne de plain pied dans la phytothérapie, avec une originalité qui force la comparaison avec l' aromathérapie [2]
    • En effet, la composition de la partie embryonnaire du végétal est différente de celle de l'organe adulte, et elle rejoint en ce sens la spécificité que nous rencontrons avec l’huile essentielle, très différente de l’extrait classique de la plante dont elle est issue
  • Le rapport d'extraction (ratio) des macérats glycérinés est de 1:20 (20 grammes de macérat sont équivalents à un gramme de la drogue sèche).

Bibliographie

  1. Henry Pol. Gemmothérapie, thérapeutique par les extraits embryonnaires végétaux. Edition à compte d’auteur. Bruxelles, 1982.
  2. Morel Jean-Michel. Traité pratique de Phytothérapie. 618 pages. Préface de Jean-Marie Pelt. Ed. Grancher, 2008.