Santal blanc

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Santalum album

Nom de la plante

Santal blanc, Santal citrin

Dénomination latine internationale

Santalum album (L.) Lour. = Santalum myrtifolium

Famille botanique

Santalaceae

Description et habitat

  • Petit arbre d’Inde et de Malaisie, 10 à 12 m, cyme à rameaux retombants, feuilles ovales lancéolées aiguës opposées, toujours vertes
  • Petites fleurs nombreuses, groupées en panicules jaune paille puis rouges
  • Parasite facultatif, par suçoirs ancrés sur un grand nombre d’autres végétaux

Histoire et tradition

  • Bois recherché, blanc au niveau de l’aubier et jaune citrin au niveau du cœur
  • Odeur pénétrante
  • Utilisé pour améliorer l'activité méditative
  • On peut utiliser Santalum spicatum (R.Br.) A. DC. (Santal d’Australie) qui aurait les mêmes vertus thérapeutiques
  • Ne pas confondre avec le Santal rouge

Parties utilisées

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

  • Décongestion lymphatique et veineuse
  • Tonicardiaque
  • Antiseptique rénale et prostatique
  • Antivirale vis-à-vis d' Herpes virus I et II [1], [2], [3], sans être virucide, mais par activation de la glutathiontransférase intracellulaire [4]
  • Antiparasitaire, acaricide [5]
  • Utilisable en massage avec un effet anxiolytique [6], [7]

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Bronchites
  • Cystites, uréthrites, blennorragie
  • Troubles prostatiques

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

  • Varices, hémorroïdes
  • Névralgies, lumbagos
  • Troubles prostatiques
  • Herpès I et II

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Considérée comme non ou peu toxique [8]

Références bibliographiques

  1. Koch C, Reichling J, Schneele J, Schnitzler P. Inhibitory effect of essential oils against herpes simplex virus type 2. Phytomedicine. 2008 Jan;15(1-2):71-8. PMID 17976968
  2. Schnitzler P, Koch C, Reichling J. Susceptibility of drug-resistant clinical herpes simplex virus type 1 strains to essential oils of ginger, thyme, hyssop, and sandalwood. Antimicrob Agents Chemother. 2007 May;51(5):1859-62. PMID 17353250 (texte intégral : [1]
  3. Schnitzler P. Essential Oils for the Treatment of Herpes Simplex Virus Infections. Chemotherapy. 2019;64(1):1-7. doi: 10.1159/000501062. PMID 31234166
  4. Benencia F, Courrèges MC. Antiviral activity of sandalwood oil against herpes simplex viruses-1 and -2. Phytomedicine. 1999 May;6(2):119-23. PMID 10374251
  5. Roh HS, Lim EG, Kim J, Park CG. Acaricidal and oviposition deterring effects of santalol identified in sandalwood oil against two-spotted spider mite, Tetranychus urticae Koch (Acari: Tetranychidae). Journal of Pest Science. 2011;84(4):495-501. doi:10.1007/s10340-011-0377-y.
  6. Jiro Imanishi, Hiroko Kuriyama, Ichiro Shigemori, Satoko Watanabe, Yuka Aihara, Masakazu Kita, Kiyoshi Sawai, Hiroo Nakajima, Noriko Yoshida, Masahiro Kunisawa, Masanori Kawase, Kenji Fukui. Anxiolytic Effect of Aromatherapy Massage in Patients with Breast Cancer. Evid Based Complement Alternat Med. 2009 March; 6(1): 123–128. texte intégral
  7. Kyle G. Evaluating the effectiveness of aromatherapy in reducing levels of anxiety in palliative care patients: results of a pilot study. Complement Ther Clin Pract. 2006 May;12(2):148-55. PMID 16648093
  8. Burdock GA, Carabin IG. Safety assessment of sandalwood oil (Santalum album L.). Food Chem Toxicol. 2008 Feb;46(2):421-32. PMID 17980948
  • Goetz P. Revue de phytothérapie pratique. 1999. n° 8.