Sureau hièble

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nom de la plante

Sureau hièble

Dénomination latine internationale

Sambucus ebulus L.

Famille botanique

Adoxaceae (ex-Caprifoliaceae)

Description et habitat

  • Plante herbacée de 0,8 à 1,5 m de haut à souche rampante, grandes feuilles opposées, composées-imparipennées, à 5 à 11 folioles allongées
  • Inflorescences en larges corymbes plans de fleurs blanches, blanc-rougeâtre ou jaunâtres, aux étamines roses, disposées en ombelles, floraison plus tardive que celle du sureau noir (mai-juin)
  • Le fruit est une baie noire globuleuse mûre en septembre-octobre. Les baies peuvent être toxiques pour l'enfant (nausées, vomissements) sans pour autant présenter un danger important
  • Les fruits de l'hièble forment une corymbe à port dressé, ceux du sureau noir forment une corymbe à port tombant

Histoire et tradition

Parties utilisées

  • Écorce de la souche, baies, plante entière

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

  • Glucosides cyanogénétiques

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Sudorifique et diurétique (baies) mais usage à éviter
  • Vulnéraire, cicatrisant puissant, même pour des plaies profondes
  • Purgatif drastique

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Plaies profondes (localement)

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Toxicité relative des fruits (purgatifs)
  • À éviter en usage interne

Références bibliographiques

  • Boullard Bernard. Plantes médicinales du monde. Ed. ESTEM. 2001. p. 467