Alliaire

De WikiPhyto
(Redirigé depuis Alliaria petiolata)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nom de la plante

Alliaire, herbe à l'ail

Dénomination latine internationale

Alliaria petiolata ( Bieb.) Cavara et Grande, Alliaria officinalis

Famille botanique

Brassicaceae

Description et habitat

  • Plante herbacée rudérale (haies, broussailles, talus, terrains vagues) des sols calcaires, de floraison printanière, en avril ou en mai. La tige dressée porte des feuilles dentées vert pâles. Les fleurs blanches à corolle de quatre pétales répartis en croix mesurent environ 6 mm. Les siliques allongées dressées persistent longtemps après la floraison
  • Les feuilles écrasées entre pouce et index, libèrent une odeur alliacée. C’est l’origine du nom populaire, alors que la plante est botaniquement très éloignée de l'ail
  • Elle peut être invasive dans certaines régions

Histoire et tradition

  • Plante plutôt délaissée, elle était préconisée par Jean Valnet sous forme de tisanes dans les problèmes dermatologiques
  • Cazin recommandait de l'employer fraîche
  • Ses graines peuvent servir de substitut à celles de la moutarde noire

Parties utilisées

  • Plante entière

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

  • 20 grammes par litre en infusion

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Expectorante (Cazin recommandait de l'employer fraîche) [3]
  • Fongicide [4]
  • Répulsif pour certains insectes [5]
  • Peut être utilisée localement sur les ulcères variqueux pour activer la détersion
  • Antiscorbutique grâce à sa richesse en vitamine C

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

  • Antiscorbutique grâce à sa richesse en vitamine C

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

Références bibliographiques

  1. Guil-Guerrero J-L, Gimenez-Martinez J-J, Torija-Isasa M-E. Nutritional composition of wild edible crucifer species. Journal of food biochemistry, 1999, vol. 23, no3, pp. 283-294
  2. Don Cipollini, Bill Gruner. Cyanide in the Chemical Arsenal of Garlic Mustard, Alliaria petiolata. Journal of Chemical Ecology, Volume 33, Number 1, 85-94
  3. Cazin F-J. Traité pratique et raisonné des plantes médicinales indigènes. Ed. de l'Envol. Mane. 1997. réédition à l'identique de l'original de 1868.
  4. Benjamin E. Wolfe, Vikki L. Rodgers, Kristina A. Stinson, Anne Pringle. The invasive plant Alliaria petiolata (garlic mustard) inhibits ectomycorrhizal fungi in its introduced range. Journal of Ecology, Volume 96, Issue 4, pages 777–783, July 2008
  5. Meena Haribal, J. Alan A. Renwick. Isovitexin 6″-O-β-d-glucopyranoside: A feeding deterrent to Pieris napi oleracea from Alliaria petiolata. Phytochemistry, Volume 47, Issue 7, April 1998, Pages 1237-1240