Gaillet jaune

De WikiPhyto
(Redirigé depuis Caille-lait)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nom de la plante

Gaillet jaune, Gaillet blanc, Caille-lait

Dénomination latine internationale

Galium verum L., Galium mollugo L. = Galium album

Famille botanique

Rubiaceae

Description et habitat

  • Plane herbacée pérenne de 50 cm de haut, tige quadrangulaire, feuilles sessiles, ovales, opposées, linéaires, en verticilles au niveau des nœuds
  • Spontané dans les haies et les prés

Histoire et tradition

  • Le gaillet (ou caille-lait) était utilisé comme présure végétale par sa propriété de faire cailler le lait sans communiquer de mauvaise odeur

Parties utilisées

  • Parties aériennes fleuries

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Sédative [1] dans les états neurotoniques des adultes et des enfants
  • Médecine traditionnelle : diurétique, diaphorétique, spasmolytique, sédatif, anti-épileptique (?)

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • États neurotoniques des adultes et des enfants

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • En raison de la forte teneur en dérivés de coumarines, possible hépatotoxicité

Références bibliographiques

  1. Snežana Jarić, Zorica Popović, Marina Mačukanović-Jocić, Lola Djurdjević, Miroslava Mijatović, Branko Karadžić, Miroslava Mitrović, Pavle Pavlović. An ethnobotanical study on the usage of wild medicinal herbs from Kopaonik Mountain (Central Serbia) Journal of Ethnopharmacology, Volume 111, Issue 1, 20 April 2007, Pages 160-175 [1]
  • Bruneton J. Pharmacognosie, Phytochimie, Plantes médicinales. Ed. Tec et Doc. 1997. p. 481