Saponaire

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nom de la plante

Saponaire

Dénomination latine internationale

Saponaria officinalis L.

Famille botanique

Caryophyllaceae

Description et habitat

  • Plante herbacée persistante à tiges rondes, à feuilles lancéolées, opposées décussées sessiles, à fleurs rose pâle à calice très allongé et strié de rouge
  • Stolons souterrains
  • Pousse dans les clairières et les friches, fossés, endroits humides
  • Envahissante

Histoire et tradition

  • Le mot Saponaire vient de “savon” (du latin saponem)
  • La saponaire contient des saponines (surtout présentes dans le rhizome) qui moussent au contact de l'eau. Cette “herbe savonnière” était utilisée dans tout le Moyen-Age comme détergent d’autant qu’elle pousse surtout près des rivières
  • Indice de mousse > 1000 (parties aériennes) ou > 2000 (racines)

Parties utilisées

  • Tige feuillue (été), rhizome et racines séchées (automne)

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Diurétique, “dépurative”, cholérétique
  • Surtout expectorante : irritante, elle stimule la toux, induit la sécrétion de mucus et fluidifie les mucosités des voies respiratoires
  • Propriétés antiphlogistiques (inhibe l'œdème à la carragénine de la patte de rat)
  • La racine est plus active
  • In vitro les saponosides inhibent la prostaglandine synthétase ; ils sont analgésiques
  • Activité antivirale en association [3]
  • Les saponosides possèdent à la fois un pôle hydrophile (la ou les chaines sucrées) et un pôle hydrophobe lipophile (la génine), ce qui confère des propriétés tensio-actives (mousse = pouvoir aphrogène)
  • La drogue a un indice de mousse de 1000 (partie aérienne) à + de 2000 (rhizome)
  • (les saponosides sont en général hypocholestérolémiants, sans doute inutilisables ici)

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Toux, bronchite, asthme
  • Douleurs rhumatismales et arthritiques
  • Eczéma et affections dermatologiques
  • Attention : toxicité potentielle, à éviter en usage prolongé

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

  • Les saponosides possèdent à la fois un pôle hydrophile (la ou les chaines sucrées) et un pôle hydrophobe lipophile (la génine), ce qui confère des propriétés tensio-actives
    • Ils sont en général hypocholestérolémiants, induisent la sécrétion de mucus et fluidifient les mucosités
  • En irritant la muqueuse gastrique, les saponosides engendrent un réflexe vagal nauséeux qui provoque une augmentation de la sécrétion bronchique, tout en abaissant la tension superficielle des sécrétions (fluidification) et stimulation de l’activité ciliaire de l’épithélium bronchique

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Toxicité potentielle, éviter un usage prolongé

Références bibliographiques

  1. Thorpe PE, Brown AN, Bremner JA Jr, Foxwell BM, Stirpe F. An immunotoxin composed of monoclonal anti-Thy 1.1 antibody and a ribosome-inactivating protein from Saponaria officinalis: potent antitumor effects in vitro and in vivo. J Natl Cancer Inst. 1985 Jul;75(1):151-9. PMID 3859688
  2. Stirpe F, Gasperi-Campani A, Barbieri L, Falasca A, Abbondanza A, Stevens WA. Ribosome-inactivating proteins from the seeds of Saponaria officinalis L. (soapwort) of Agrostemma githago L. (corn cockle) and of Asparagus officinalis (asparagus) and from the latex of Hura crepitans L. (sandbox tree)." Biochemical Journal 216: 617-625. PMID 6667259
  3. Julia Serkedjieva, Nadia Manolova, Izabella Zgórniak-Nowosielska, Barbara Zawilińska, Jan Grzybek. Antiviral activity of the infusion (SHS-174) from flowers of Sambucus nigra L., aerial parts of Hypericum perforatum L., and roots of Saponaria officinalis L. against influenza and herpes simplex viruses. Phytotherapy Research, Volume 4, Issue 3, pages 97–100, June 1990
  • JoséMiguel Ferreras, Luigi Barbieri, Tomás Girbés, Maria Giulia Battelli, M.Angeles Rojo, F.Javier Arias, M.Asunción Rocher, Fernando Soriano, Enrique Mendéz, Fiorenzo Stirpe. Distribution and properties of major ribosome-inactivating proteins (28 S rRNA N-glycosidases) of the plant Saponaria officinalis L. (Caryophyllaceae). Biochimica et Biophysica Acta (BBA) - Gene Structure and Expression, Volume 1216, Issue 1, 19 October 1993, Pages 31-42