Aspérule odorante

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Galium odoratum

Nom de la plante

Aspérule odorante, Muguet des bois, Reine des bois, Muguet des dames, gaillet odorant, sweet woodruff (anglais)

Dénomination latine internationale

Galium odoratum (L.) Scop. syn. Asperula odorata L.

Famille botanique

Rubiaceae

Description et habitat

  • Bois frais de toute l’Europe
  • Tiges verdâtres à section quadrangulaire portant, à chaque nœud, deux feuilles acuminées, luisantes, accompagnées de stipules
  • Les fleurs, blanc jaunâtre, ont une corolle à quatre lobes
  • Attention lors de la récolte, car les plantes qui partagent l'habitat de l’aspérule sont souvent toxiques (muguet, parisette, ancolie, scille à deux feuilles...).

Histoire et tradition

  • La fine odeur de la coumarine de l'aspérule a été utilisée pour parfumer le linge
  • Le "vin de mai" est fabriqué par une infusion dans du vin blanc
  • Le terme aspérule provient du latin asper, rude, rugueux, caractérisant le bord de ses feuilles

Parties utilisées

  • Partie aérienne fleurie

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Inodore à l’état frais, l’aspérule acquiert par dessication la fine odeur de la coumarine
  • Sédative, antihypoxique [3]
  • Antispasmodique
  • Diurétique
  • Tonique, stimulante
  • Vulnéraire, cicatrisante par voie topique (brûlures) [4]
  • Propriétés antimicrobiennes [5]
  • Vasculotrope [6]

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Les parties aériennes de l'aspérule sont traditionnellement utilisées :
    • dans le traitement symptomatique des états neurologiques, troubles mineurs du sommeil, insomnie des enfants
    • dans celui des troubles digestifs mineurs, inappétence, spasmes gastriques
    • Vertiges
    • Angoisses, insomnies (effet hypnotique de la coumarine), palpitations cardiaques émotionnelles, névralgies, maux de tête

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

  • Vulnéraire vient de vulnus, vulneris blessure qui a donné vulnerarius = propre à la guérison des blessures

Formulations usuelles

  • Tisane diurétique et antiseptique (infections urinaires) : fleurs d'aspérule, 50 g ; fleurs de bruyère, 30 g ; feuilles d'épervière piloselle, 20 g ; 1 cuillerée à soupe du mélange pour 1 tasse d'eau bouillante. Laisser infuser 15 mn ; 3 tasses par jour. [7]

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Utiliser à faibles doses et peu de temps en raison de risques hémorragiques potentiels (coumarines)
  • Risque de céphalées à forte dose

Références bibliographiques

  1. Sticher O. Isolation of monotropein from Asperula odorata L. (Rubiacae). Pharm Acta Helv. 1971 Feb;46(2):121-8.
  2. Kovac-Besović EE, Durić K. Thin layer chromatography-application in qualitative analysis on presence of coumarins and flavonoids in plant material. Bosn J Basic Med Sci. 2003 Jul;3(3):19-26. PMID 16232145
  3. Iurchenko Nataliia Sergeevna, IlyinaTatyanaVasilevna, Kovaleva Alla Mihaylovna, Toryanik Erica Leonidivna, Kulish Irina Aleksandrovna. The Antihypoxic and Sedative Activity of the Dry extract from Asperula odorata L. Pharmacognosy Communications,2015,5,4,233-236. DOI:10.5530/pc.2015.4.3 texte intégral
  4. Kahkeshani N, Farahanikia B, Mahdaviani P, Abdolghaffari A, Hassanzadeh G, Abdollahi M, Khanavi M. Antioxidant and burn healing potential of Galium odoratum extracts. Res Pharm Sci. 2013 Jul;8(3):197-203. PMID 24019829
  5. Cowan MM. Plant products as antimicrobial agents. Clin Microbiol Rev. 1999 Oct;12(4):564-82. PMID 10515903
  6. Schwarz Fk. On the therapeutic value of Asperula odorata (Waldmeister) in the varicose syndrome. Hippokrates. 1964 Jun 15;35:442-8. PMID 14227395
  7. Leclerc Henri. Précis de phytothérapie. Ed. Masson, Paris, 1954. réedition 1994
  • Thomson, W.A.R. (ed.). Medicines from the Earth. McGraw-Hill Book Co., Maidenhead, United Kingdom. 1978