Capucine

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nom de la plante

Capucine, Grande capucine

Dénomination latine internationale

Tropaeolum majus L.

Famille botanique

Tropaeolaceae

Description et habitat

  • Plante herbacée à racine fibreuse, rampante, blanc jaunâtre, feuilles rondes alternes, peltées (long pétiole inséré au milieu du limbe), à nervures radiales très visibles
  • Fleurs vivement colorées en forme de casque ou de trompette
  • Vivace dans la Cordillière des Andes, annuelle sous les climats tempérés

Histoire et tradition

  • Ramenée des Andes avec l’or des Incas par les “conquistadores”
  • Son nom latin vient du grec tropaion signifiant trophée (la feuille et la fleur évoquent le casque et le bouclier)
  • Son nom français vient de capuche ou capuchon, la fleur ayant cette forme
  • Utilisée au Pérou comme cicatrisant et expectorant

Parties utilisées

  • Feuille : limbe et pétioles séchés

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • L’hydrolyse de la glucotropéoline libère de l’isothiocyanate de benzyle à propriétés antibactériennes et antifongiques, et à potentialités antitumorales [1]
  • Mucolytique et expectorant, antitussif
  • En dermatologie et cosmétologie : cicatrisant
  • Anti-chute de cheveux (tonique du cuir chevelu par effet rubéfiant)
  • Les graines sont vermifuges

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • En application locale :
    • Démangeaisons et desquamations du cuir chevelu avec pellicules, chute de cheveux
  • Coups de soleil, brûlures peu étendues
  • Érythèmes fessiers
  • Voie orale :
    • Affections bronchiques aigues bénignes

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Irritation buccale et gastrique à forte dose

Références bibliographiques

  1. Ana M. Pintão, M. Salomé S. Pais, Helen Coley, Lloyd R. Kelland, Ian R. Judson. In Vitro and In Vivo Antitumor Activity of Benzyl Isothiocyanate: A Natural Product from Tropaeolum majus. Planta Med 1995; 61(3): 233-236
  • Bruneton J. Pharmacognosie, Phytochimie, Plantes médicinales. Ed. Tec et Doc. 1997. p. 179