Fucus vésiculeux

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nom de la plante

Fucus vésiculeux, Varech vésiculeux

Dénomination latine internationale

Fucus vesiculosus L., Fucus serratus L.

Famille botanique

Fucaceae (Phéophycées ou Phaeophyceae)

Description et habitat

  • Algue de couleur brune, à frondes plates, généralement fourchues, pourvue de flotteurs naturels, 1 mètre de long environ
  • Accrochée aux rochers par un disque noir
  • Eaux froides de l’Atlantique nord et du Pacifique
  • L’algue détachée est rejetée sur les côtes sous forme de "goémon"

Histoire et tradition

  • Il a des utilisations diverses : combustible, on s’en sert dans l’alimentation du bétail et en tant que fertilisant agricole (source d’iode et de potasse), ce qui présente un intérêt économique
  • Il existe quatre familles d’algues, les vertes (Chlorophycées), les brunes (Phéophycées), les rouges (Rhodophycées) et les bleues (Cyanophycées)
  • Les algues bleues ont plutôt tendance à être terrestres et de très petite taille

Parties utilisées

  • Plante entière (thalle)

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

  • Posologies :
    • Poudre 100 à 250 mg par jour
    • Extrait fluide : 5 à 15 gouttes par jour
    • Teinture mère : 20 à 50 gouttes par jour ; ne pas dépasser 120 microgrammes d’iode (120 à 240 mg de poudre de Fucus) par jour en traitement continu et prolongé

Composition

Composants principaux de la plante

  • Polyphénols à activité antibiotique : fucols et fucophlorétols
  • Polysaccharides, mucilages : acide alginique (12 % ), fucoïdine, laminarine, fucanes, fucose, acides uroniques, sucres neutres (galactose et xylose), sulfate. Ils se divisent en trois groupes dont les fucoïdanes (homofucanes polysulfatés) qui semblent les plus intéressants
  • Minéraux : iode (de 0,05 à 0,1 %) sous forme de sels inorganiques et d’acides iodoaminés, brome, sodium, magnésium
  • Protéines (10 %) tous les acides aminés (+ tryptophane, phénylalanine et leucine)
  • Caroténoïdes : pigments rouges (fucoxanthine)
  • Polyphénols (phlorotanins)
  • Vitamines : A, B1, B2, B6, B12, PP, C, D3, E, K et phytohormones : gibbérellines
  • Ca, Fe, K, Mg, Na, P et S et sous formes d’éléments traces As, Cd, Co, Cu, Hg, Mn, Ni, Pb et Zn
  • Le taux en métaux lourds doit être au maximum de 10 ppm, et celui du cadmium de 0,2 ppm

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Anti-ulcéreux : acide alginique et alginates sont des polysaccharides obtenus à partir des algues brunes, qui se transforment en une solution colloïdale visqueuse et mousseuse (gel) au contact du suc gastrique acide. Ils doivent être pris après les repas, et forment ainsi une barrière mécanique flottante empêchant les remontées acides ou biliaires dans l'œsophage
  • Les polysaccharides sont immunostimulants (laminarine), surtout les polysaccharides sulfatés (fucoïdanes) [1], et antitumoraux [2]
  • L’iode stimule la production d’hormones thyroïdiennes
  • Les alginates sont utilisés comme hémostatiques locaux (épistaxis, coupures légères)

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Goître (usage obsolète du fait de la grande variabilité de la teneur en iode) mais apport d'iode intéressant pour les insuffisances thyroïdiennes légères
  • Cures d’amaigrissement (accélération du métabolisme par l’apport d’iode), mais prudence dans l'usage à long terme
  • Fatigue, asthénie, rhumatismes
  • On peut raisonnablement donner une approximation de teneur de 0,5 à 1 microgramme d'iode par milligramme de Fucus (1 ‰, ce qui facilite le calcul)
  • Ces dosages peuvent être augmentés si la prise se fait sur une courte durée (maxi 1 mois)
  • Les produits volatiles ne passent pas dans les extraits, donc l’iode ne passe pas dans les extraits : utiliser la poudre
  • Indications :
    • Carences en iode, insuffisance iodée régionale, goître mou d'hypométabolisme thyroïdien (2 cures de trois mois par an)
    • L'apport recommandé journalier en iode étant de 150 microgrammes, il est déconseillé de consommer plus de 250 mg de poudre de Fucus au long cours ou de formes galéniques équivalentes (extrait fluide)
    • Hypothyroïdies frustes à TSH limite supérieure, à T4L limite inférieure, sans auto-anticorps antithyroglobuline ni antithyroperoxydase : traitement continu d'une année, surveiller les dosages hormonaux tous les trimestres (associer à Avena sativa)
    • Inflammations ganglionnaires, états de fatigue, convalescence, sénescence, prise de poids sur terrain d'hypométabolisme : dose doublée sur un mois maximum, ne pas répéter avant 6 mois
  • Gastrites et ulcères (acide alginique)

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Déconseillé en cas de grossesse et d’allaitement
  • Contrindications :
    • Hyperthyroïdies
    • HTA, tachycardies, angor
    • Hypersensibilité à l’iode
    • Une hyperthyroïdie peut être engendrée avec des doses supérieures à 150 microgrammes d’iode de manière prolongée (dose journalière recommandée)

Références bibliographiques

  1. Kim SK, Li YX. Medicinal benefits of sulfated polysaccharides from sea vegetables. Adv Food Nutr Res. 2011;64:391-402. doi: 10.1016/B978-0-12-387669-0.00030-2. PMID 22054963
  2. Lee H, Kim JS, Kim E. Fucoidan from seaweed Fucus vesiculosus inhibits migration and invasion of human lung cancer cell via PI3K-Akt-mTOR pathways. PLoS One. 2012;7(11):e50624. doi: 10.1371/journal.pone.0050624. PMID 23226337
  3. Vera J, Castro J, Gonzalez A, Moenne A. Seaweed polysaccharides and derived oligosaccharides stimulate defense responses and protection against pathogens in plants. Mar Drugs. 2011 Dec;9(12):2514-25. doi: 10.3390/md9122514. PMID 22363237
  • Morel J.-M., Perrey F., Lejeune R., Goetz P. Fucus vesiculosus L. Monographie médicalisée. Phytothérapie, Vol 3, Number 5 / octobre 2005, 218-221. [1]
  • Pilar Rupérez, Oussama Ahrazem, J. Antonio Leal. Potential Antioxidant Capacity of Sulfated Polysaccharides from the Edible Marine Brown Seaweed Fucus vesiculosus. J. Agric. Food Chem., 2002, 50 (4), pp 840–845
  • Lordan S, Ross RP, Stanton C. Marine bioactives as functional food ingredients: potential to reduce the incidence of chronic diseases. Mar Drugs. 2011;9(6):1056-100. PMID 21747748 Texte intégral