Camomille romaine

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chamaemelum nobile

Nom de la plante

Camomille romaine ou Camomille noble

Dénomination latine internationale

Chamaemelum nobile (L.) All. syn. Anthemis nobilis L.

Famille botanique

Asteraceae (Composées)

Description et habitat

  • Plante herbacée (30 cm environ) dont la tige est couverte de petits poils lui donnant un aspect vert blanchâtre, et les feuilles finement divisées
  • Capitules floraux odorants, solitaires à l’extrémité des rameaux, atteignant 3 cm, simples dans la variété sauvage, doubles lorsqu’elle est cultivée
  • Europe, Afrique du Nord

Histoire et tradition

  • Malgré son nom, elle était inconnue à Rome
  • Ne pas la confondre avec la camomille matricaire
  • Huile essentielle onéreuse et précieuse, souvent coupée ou falsifiée avec la camomille du Maroc (Ormenis mixta), de couleur jaune pâle, parfois teintée de bleu mais jamais autant que celle de camomille matricaire
  • Son nom vient du grec kamaï (sur le sol) et mêlon (pomme) en raison de son caractère rampant et de son odeur rappelant celle de la pomme

Parties utilisées

  • Capitule (qui ne doit pas être “rouillé”)

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

  • C'est l’huile essentielle la plus riche en esters (plus de 60), ce qui lui confère des propriétés décontracturante et anti-dépressive (l'angélate d'isobutyle serait antidépresseur)
  • Tonique digestive : carminative, cholagogue
  • Parasiticide
  • Sédative, calmante du système nerveux central, réduction de l'anxiété lorsqu'elle est utilisée en massage [7]
  • Antalgique, spasmolytique
  • Hypotenseur, calmant, neurotonique, rééquilibrant nerveux
  • Léger emménagogue
  • Anti-inflammatoire (moins que celle de matricaire)
  • Antiprurigineuse, antiphlogistique, antiallergique

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Flatulences, ballonnements, lithiases hépato-biliaires, brûlures et ulcère d’estomac, gastrites, dyspepsie, constipations spastiques
  • Fortifiant au cours de la croissance
  • Ménopause, troubles menstruels, aménorrhées, dysménorrhées
  • Sinusites, rhume des foins
  • Dépression nerveuse
  • Diabète (?)
  • En usage local : digestion de capitules dans de l’huile d’œillette = “huile de Camomille”

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

  • Troubles de la ménopause, chocs émotionnels, traumatismes affectifs, états dépressifs
  • Névrites, névralgies, zona, traumatismes nerveux
  • Asthme nerveux, hypersensibilité, hyperkinésie, agitation
  • Troubles de la circulation artérielle
  • Tachycardie, palpitations
  • Insomnies, cauchemars (enfants)
  • Terrains allergiques (asthme, eczéma, conjonctivites, prurit, urticaire)
  • Poussées dentaires
  • Massages apaisants

Mode d'action connu ou présumé

  • L’apigénine bloque une étape de la chaîne de fabrication des oestrogènes
  • Les dérivés polyacétyléniques sont des caractères chimiotaxonomiques de la famille des Asteraceae
  • L'angélate d'isobutyle serait antidépresseur

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

Références bibliographiques

  1. Tschan G. M., König G.M., Wright A. D, Sticher O. Chamaemeloside, a new flavonoid glycoside from Chamaemelum nobile. Phytochemistry, 1996, vol. 41, no2, pp. 643-646
  2. Chao, S. C.; Young, D. G.; Oberg, C. J. Screening for inhibitory activity of essential oils on selected bacteria, fungi and viruses. Journal of Essential Oil Research 2000 Vol. 12 No. 5 pp. 639-649
  3. M. Eddouks, A. Lemhadri, N.A. Zeggwagh, J-B. Michel. Potent hypoglycaemic activity of the aqueous extract of Chamaemelum nobile in normal and streptozotocin-induced diabetic rats. Diabetes Research and Clinical Practice, Volume 67, Issue 3 , Pages 189-195, March 2005 PMID 15713350
  4. Gabriele M. König, Anthony D. Wright, William J. Keller, Robert L. Judd, Sarah Bates, Caroline Day. Hypoglycaemic Activity of an HMG-Containing Flavonoid Glucoside, Chamaemeloside, from Chamaemelum nobile. Planta Med 1998; 64(7): 612-614
  5. Zeggwagh, Naoufel. Activité cardiovasculaire de deux plantes utilisées dans le traitement traditionnel de l'hypertension artérielle dans la région de Tafilalet. Institut marocain de l’information scientifique et technique, 21-Dec-2009 http://hdl.handle.net/123456789/6887
  6. Ryoko Masago, Tamiko Matsuda, Yoshiaki Kikuchi, Yoshifumi Miyazaki, Koichi Iwanaga, Hajimei Harada, Tetsuo Katsuura. Effects of Inhalation of Essential Oils on EEG Activity and Sensory Evaluation. Journal of Physiological Anthropology and Applied Human Science, Vol. 19 (2000) , No. 1 pp.35-42
  7. Wilkinson S, Aldridge J, Salmon I, Cain E, Wilson B. An evaluation of aromatherapy massage in palliative care. Palliat Med. 1999 Sep;13(5):409-17. PMID 10659113
  8. Williamson EM. Interactions between herbal and conventional medicines. Expert Opin Drug Saf. 2005 Mar;4(2):355-78. PMID 15794726
  9. Budzinski JW, Foster BC, Vandenhoek S, Arnason JT. An in vitro evaluation of human cytochrome P450 3A4 inhibition by selected commercial herbal extracts and tinctures. Phytomed. (2000) 7(4):273-282.
  10. Butterweck V, Darenforf H, Gaus W, Narstedt A, Schulz V, Unger M. Pharmacokinetic herb – drug interactions: are preventative screenings necessary and appropriate? Planta Med. (2004) 70:784-791.
  • R. Omidbaigi, F. Sefidkon, F. Kazemi. Influence of drying methods on the essential oil content and composition of Roman chamomile. Flavour and Fragrance Journal 2004, 19 ,(3), pp 196–198
  • M. Moss, R. Howarth, L. Wilkinson, K. Wesness. Expectancy and the aroma of Roman chamomile influence mood and cognition in healthy volunteers. International Journal of Aromatherapy, Volume 16, Issue 2, 2006, Pages 63-73
  • Srivastava JK, Shankar E, Gupta S. Chamomile: A herbal medicine of the past with bright future. Mol Med Rep. 2010 Nov 1;3(6):895-901. PMID 21132119 texte intégral