Linaire commune

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nom de la plante

Linaire commune, Lin sauvage, Chasse-venin, Muflier linaire

Dénomination latine internationale

Linaria vulgaris Mill.

Famille botanique

Scrophulariaceae

Description et habitat

  • Jolie plante vivace commune en France, à stolons, de 30 à 80 cm, d’odeur légèrement vireuse
  • Tiges peu ramifiées, feuilles glauques, linéaires et sessiles, de disposition dense
  • Fleurs en grappes raides, longues et fournies, grande corolle d’environ 3 cm, bilabiée, jaune pâle avec un renflement orangé, bilobé et velu au-dessus de la gorge, et un éperon conique très long à la base
  • Bords de chemin, talus, friches, sols caillouteux

Histoire et tradition

  • Commune en France, serait toxique pour le bétail
  • Pourn Cazin c’est Antirrhinum linaria L.
  • Son nom viendrait de la ressemblance de ses feuilles avec celles du lin

Parties utilisées

Plante fleurie

Formes galéniques disponibles

Teinture-mère de plante entière

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Glycoside cyanogénétique

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Purgatif, cholagogue, diurétique, "dépuratif"
  • Sudorifique (diaphorétique)
  • Hypolipémiant (CEIA)
  • Pour Cazin émolliante, adoucissante et un peu narcotique
  • Mélange bouillon blanc - linaire dépuratif dans les maladies de la peau
  • Anti-ophtalmique en collyre, anti-hémorroïdaire en applications locales

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Troubles digestifs
  • Risque vasculaire
  • énurésie
  • Hydropisie
  • Ictère
  • Cataplasmes pour hémorroïdes

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

Pas d'usage prolongé comme avec toutes les Scrophulariaceae

Références bibliographiques

Cazin p. 594