Pin maritime

De WikiPhyto

Nom de la plante

Pin maritime (fournit la térébenthine ou térébenthine de Bordeaux), pin des Landes

Dénomination latine internationale

Pinus pinaster Soland ou Pinus pinaster Aiton (invalide : Pinus maritima)

Famille botanique

Abietaceae

Description et habitat

  • Arbre élancé pouvant atteindre 30 mètres de hauteur, qui peut vivre jusqu'à 200 ans, dont l'écorce grise chez les jeunes sujets, devient rougeâtre ou noirâtre, épaisse, crevassée et fissurée
  • Les aiguilles vert foncé persistantes sont groupées par deux (géminées)
  • La térébenthine est obtenue par “gemmage” : écorçage puis incision du tronc pour laisser s’écouler l’oléorésine (la gemme)

Histoire et tradition

  • La colophane, extraite par distillation, dépourvue d’activité physiologique, sert d’excipient (sparadraps)
  • La térébenthine extraite de mélèze de Sibérie entre dans la cure "Salmanoff", oxygénante sous la forme de bains hyperthermiques à la térébenthine

Parties utilisées

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • La térébenthine est modificateur des sécrétions bronchiques, expectorant, antiseptique des voies urinaires
  • Les produits d’oxydation sont antiseptiques des voies respiratoires
    • Écorce : le leucocyanidol est anti-hémorragique, actif dans les troubles de la perméabilité capillaire et les insuffisances veineuses
    • Aiguilles : le catéchol est protecteur capillaire

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

  • Anticatarrhale, expectorante
  • Anti-inflammatoire
  • Anti-infectieuse [1]
  • Stimulante
  • Oxygénante, elle entre dans le “bol d’air Jacquier”, présenté comme un "catalyseur d'oxygénation", et dans la cure "Salmanoff", censée être oxygénante pour les capillaires
  • Rubéfiante en usage externe

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

  • Pas d’usage interne sauf aérosols
  • Usage externe de l’huile essentielle :
    • Névralgies et douleurs rhumatismales, antalgique dans les névrites, sciatiques, arthrites (indications identiques à celles du genièvre)
    • Infections catarrhales respiratoires (bronchite, BPCO)
    • Infections urinaires et rénales : cystites, urétrites

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Éviter en usage interne
  • Risque allergique par voie externe [2]

Références bibliographiques

  1. Jirovetz L, Buchbauer G, Denkova Z et all. Antimicrobial testings and gas chromatographic analysis of pure oxygenated monoterpenes 1,8-cineol, alpha-terpineol, terpinene-4-ol and camphor as well as target compounds in essential oils of pine (Pinus pinaster), rosemary (Rosmarinus officinalis), and tea-tree (Melaleuca alternifolia). Sci Pharm.2005. 73: 27-39. [1]
  2. Cachão P, Menezes Brandão F, Carmo M, Frazão S, Silva M. Allergy to oil of turpentine in Portugal. Contact Dermatitis. 1986 Apr;14(4):205-8. PMID 3720296