Bouleau verruqueux

De WikiPhyto
(Redirigé depuis Betula verrucosa)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nom de la plante

Bouleau verruqueux

Dénomination latine internationale

Betula verrucosa Ehrh. = Betula pendula Roth.

Famille botanique

Betulaceae

Description et habitat

  • Arbre de croissance rapide, de hauteur allant jusqu’à 25 m, à rameaux retombants glabres, pourvus de verrues résinifères, les feuilles sont triangulaires, glabres, doublement dentées
  • C'est un arbre pionnier des terrains pauvres et des sols siliceux, plus secs que le biotope de Betula pubescens
  • L'écorce est d’un blanc argenté lorsqu’il est jeune, puis blanche, lisse et brillante avec quelques taches noires, souvent crevassée chez les sujets plus âgés
  • Rare dans le sud de l’Europe

Histoire et tradition

  • L'écorce de bouleau, en lanières, était utilisée en Europe du Nord dans les campagnes pour fabriquer divers objets dont des chaussures, et des tablettes d'écriture
  • La sève de bouleau est un remède traditionnel, obtenue par forage superficiel du tronc à la fin de l'hiver, le rendement est surprenant (surtout Betula pubescens, plus adapté aux milieux humides)

Parties utilisées

  • Feuilles, écorce, sève, bourgeons

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Hypouricémiant par inhibition de la xanthine oxydase [1]
  • Diminue la prolifération de lymphocytes inflammatoires, effet comparable à celui du méthotrexate [2]

Propriétés du bourgeon

  • Betula verrucosa est avec Pinus sylvestris le formateur de l'humus brut, le régénérateur du terrain dégradé, mais il dépasse Pinus sylvestris comme colonisateur de terre inculte. Il a par son système radiculaire le génie de la préparation d'un sol sec (Alnus glutinosa d'un sol humide). Il domine la forêt issue des pelouses héliophiles ou des terrains stériles issus de la lande sèche ou régénère la forêt silicique en voie de dégradation [3]

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Hyperuricémie et goutte
  • Maladies articulaires dégénératives
  • Bon candidat dans le traitement de troubles immunitaires, tels que la polyarthrite rhumatoïde

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Pour la plante :
    • Déconseillé en cas d'allergie à l'aspirine et aux dérivés salicylés
  • Pour l'huile essentielle :
    • Déconseillée en cas d'allergie à l'aspirine (idem)
    • Déconseillée chez la femme enceinte et allaitante
    • Déconseillée aux enfants de moins de 6 ans
    • Irritation cutanée (dermocausticité possible)
    • Tenir hors de portée des enfants
    • Ne pas utiliser par voie interne

Références bibliographiques

  1. Havlik J, Gonzalez de la Huebra R, Hejtmankova K, Fernandez J, Simonova J, Melich M, Rada V. Xanthine oxidase inhibitory properties of Czech medicinal plants. J Ethnopharmacol. 2010 Nov 11;132(2):461-5. doi: 10.1016/j.jep.2010.08.044. PMID 20800669
  2. Gründemann C, Gruber CW, Hertrampf A, Zehl M, Kopp B, Huber R. An aqueous birch leaf extract of Betula pendula inhibits the growth and cell division of inflammatory lymphocytes. J Ethnopharmacol. 2011 Jul 14;136(3):444-51. doi: 10.1016/j.jep.2011.05.018. PMID 21619918
  3. Henry Pol. Gemmothérapie, thérapeutique par les extraits embryonnaires végétaux. chez l’auteur. Bruxelles. 1982.
  4. Ion Tiţă, George Dan Mogoşanu, Monica Gabriela Tiţă. Ethnobotanical inventory of medicinal plants from the south-west of Romania. Farmacia, 2009, Vol. 57, 2 141 texte intégral
  • Demirci B, Paper DH, Demirci F, Can Baser KH, Franz G. Essential Oil of Betula pendula Roth. Buds. Evid Based Complement Alternat Med. 2004 Dec;1(3):301-303. PMID 15841263 Texte intégral
  • M. A. Harrison, P. F. Saunders. The abscisic acid content of dormant birch buds. Planta, Volume 123, Number 3 (1975), 291-298