Cornouillier sanguin

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cornus sanguinea

Nom de la plante

Cornouillier sanguin, red dogwood (anglais)

Dénomination latine internationale

Cornus sanguinea L.

Famille botanique

Cornaceae

Description et habitat

  • Arbre à feuilles caduques et luisantes, baies rouges brillantes et ovales (4 m de haut)
  • Il doit son nom à la teinte rouge sang de ses feuilles à la fin de l'été. Les jeunes branches exposées à la lumière du soleil prennent également une couleur rouge brillant. Ce phénomène est dû à la présence de pigments anthocyanes.

Histoire et tradition

  • On utilise le fruit du Cornouillier officinal Cornus officinalis en Chine dans la composition de la “pilule aux 8 éléments” pour réchauffer le Yang des reins
  • Le cornouiller mâle Cornus mas est une espèce originaire du Sud de l'Europe et d'Asie
  • Les cornouillers doivent leur nom au fait que leur bois est dur comme la corne
  • Selon la théorie des signatures, il possède des propriétés médicinales en lien avec la circulation sanguine : fortifiant du cœur, tonifiant les artères
  • Le bois était utilisé comme piège à poissons au néolithique [1]

Parties utilisées

  • Fruit, écorce
  • Bourgeon

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Fébrifuge et astringent
  • Antifongique [2]
  • Le Cornouillier officinal Cornus officinalis est utilisé en Chine pour diminuer les règles abondantes et les sécrétions anormalement importantes (transpiration, urines excessives, spermatorrhée, éjaculation précoce)
    • Les fruits de cornouilliers posséderaient en outre une activité immunitaire, anti-choc cardiaque, anti-arythmique, antioxydante, anti-vieillissement, et abaisseraient la glycémie [3]

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

  • Grand remède des états thrombotiques aigus, de la nécrose aigue tissulaire, de l’infarctus où qu’il soit [4]
  • Préventif de l’infarctus en formation : il résout l’infarctus néoformé, mais n’est indiqué que dans la phase d’invasion car son complémentaire (Alnus glutinosa) sera le meilleur remède des suites de l’infarctus
  • Il est très actif également dans les traumatismes fermés du thorax avec fracture pluricostale et hémopneumothorax suffocant
  • Il excelle dans toutes les hémorragies post-traumatiques crâniennes, thoraciques ou abdominales (résorbant non chirurgical)
  • Avec Crataegus oxyacantha il sera un remède de la coronarite thrombotique en résolvant les microthrombus en formation et empêchant l’infarcissement des coronaires
  • Avec Viburnum lantana, Cornus sanguinea est un excellent remède d’hyperthyroïdie (maladie de Basedow) avec signes de thyrotoxicose, tachycardie, amaigrissement, tremblements des extrémités, thermophobie, irritabilité, hyperémotivité, diarrhée
  • Goître modéré diffus vasculaire
  • Exophtalmie
  • Action cytologique : stimule les cellules de Kuppfer du foie ; stimule les mastocytes et plasmocytes de la moëlle osseuse ; activité sur la coagulation (allonge les constantes longitudinales).

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Contre-indication théorique avec les anticoagulants

Références bibliographiques

  1. Welmoed A. Selective use of Cornus sanguinea L. (red dogwood) for Neolithic fish traps in the Netherlands. Environmental Archaeologyn, The Journal of Human Palaeoecology, Volume 13, 2008 - Issue 1, Pages 1-10 [1]
  2. Mustafa Oskay, Dilek Sarı. Antimicrobial Screening of Some Turkish Medicinal Plants. Pharmaceutical Biology 2007 45:3, 176-181 texte intégral
  3. Mei-Hsiang Lin, Hui-Kang Liu, Wei-Jan Huang, Chu-Chun Huang, Tzu-Hua Wu, Fen-Lin Hsu. Evaluation of the Potential Hypoglycemic and Beta-Cell Protective Constituents Isolated from Corni Fructus To Tackle Insulin-Dependent Diabetes Mellitus. Journal of Agricultural and Food Chemistry [2]
  4. Henry Pol. Gemmothérapie, thérapeutique par les extraits embryonnaires végétaux. Edition à compte d’auteur. Bruxelles, 1982.
  • P. Goetz. Phytothérapie de l’insuffisance veineuse. Phytothérapie, Volume 7, Number 3, 165-171
  • E. C. Bate-Smith, I. Keith Ferguson, Ken Hutson, S. Rosendal Jensen, B. Juhl Nielsen, Tony Swain. Phytochemical interrelationships in the Cornaceae. Biochemical Systematics and Ecology, Volume 3, Issue 2, August 1975, Pages 79-89