Salicaire

De WikiPhyto
(Redirigé depuis Lythrum salicaria)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lythrum salicaria

Nom de la plante

Salicaire, Herbe aux coliques, Lysimaque rouge, Lysimaque pourprée, purple loosestrife (anglais)

Dénomination latine internationale

Lythrum salicaria L.

  • À côté des variétés : Lythrum salicaria var. gracilior Turcz. = L. s. var. tomentosum (P. Mill.) DC. = L. s. var. vulgare DC., des cultivars sont signalés

Cette espèce peut s’hybrider avec Lythrum alatum.

Famille botanique

Lythraceae

Description et habitat

  • Belle plante herbacée vivace commune dans les lieux humides (fossés, bord de cours d’eau) 150 cm de haut
  • Cette plante aquatique est une plante hydrophyte qui présente un potentiel de phytoremediation. Comme beaucoup d’espèces végétales, la salicaire est sujette à une variabilité génétique et à des variations morphologiques et phytochimiques selon l’habitat. Une plasticité phénotypiques est observée entre les plantes natives et celles invasives.
  • Tige rouge quadrangulaire verticale, feuilles lancéolées et fleurs rose violacé en épis allongés
  • Originaire d’Europe
  • A l'examen microscopique: stomates anomocytiques, poils tecteurs coniques et grains de pollen sphériques

Histoire et tradition

  • Autrefois utilisée dans les blessures oculaires, et contre la cécité
  • Ses feuilles lancéolées ressemblent à celles du saule, d'où son nom

Parties utilisées

  • Parties aériennes; sommités fleuries (Pharmacopée Française, Xème ed.)
  • Sommités fleuries séchées (Pharm Européenne);

Formes galéniques disponibles

  • Teinture-mère de partie aérienne
  • L'extrait fluide hydro-alcoolique est commercialisé sous forme de spécialité: Salicairine®, gouttes buvables, 1g/30 gtttes
  • Extrait sec (Élusanes®)

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Astringent, analgésique et antiseptique intestinal (propriétés antivirales vis-à-vis des entérovirus le plus souvent responsables des diarrhées aiguës hydriques)
  • Anti-diarrhéique par effet antisécrétoire [3], modère le péristaltisme intestinal même à fortes doses sans le bloquer
  • Anti-infectieux, antifongique [4], anticandidosique [5], activité anti-Helicobacter pylori [6]
  • Anti-inflammatoire par les C-hétérosides de flavones et les anthocyanosides, antioxydant, antalgique [7]
  • Antitussif, bronchodilatateur (association polysaccharides-polyphénols) [8]
  • Astringent veineux et cicatrisant, hémostatique mais présence de composés anticoagulants [9] (polysaccharides : arabinogalactane, arabinane, rhamnogalacturonane, homogalacturonane, hexosanes) et mélange polysaccharides-polyphénols)
  • Potentialités antidiabétiques [10], augmente la concentration plasmatique d'insuline [11]
  • Utilité en dermatologie, cicatrisant et restructurant [12]
  • L’extrait hydro-méthanolique (20/80%) a montré des propriétés antioxydantes, antimicrobiennes et anti-diabétiques.
  • Les tanins galliques ont également une activité antifongique contre Candida sp.
  • Les tanins sont antioxydants, piégeurs de radicaux libres, inhibiteurs de la peroxydation lipidique, inhibiteurs de mutagénicité et de la promotion tumorale [13]

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Diarrhées même du nourrisson
  • Dysenteries
  • Diabète (?)
  • Hémorragies génitales
  • Localement sur les blessures, ulcères de jambe et eczémas
  • Leucorrhées, prurit vulvaire

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

  • Astringente, anti-diarrhéique et antiseptique par les tanins galliques, propriétés antivirales vis-à-vis des Enterovirus
  • Anti-inflammatoire par les C-hétérosides de flavones et les anthocyanosides

Formulations usuelles

Réglementation

  • Inscrite à la Pharmacopée Française liste A (sommité fleurie), elle fait l'objet d'une monographie à la pharmacopée européenne, Salicaire, Lythri herba 01/2008:1537
  • L’identification de la drogue repose sur ses caractères botaniques macroscopiques et microscopiques complété par une chromatographie sur couche mince des flavonoïdes.
  • La drogue doit avoir une teneur en tanin minimale de 5,0 % de tanins exprimés en pyrogallol

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • interactions avec la Norfloxacine, un antibiotique (?) mais la salicaire permettrait de l'éliminer dans des zones polluées (phénomène de phytoremédiation) [14]

Références bibliographiques

  1. Rauha JP, Wolfender JL, Salminen JP, Pihlaja K, Hostettmann K, Vuorela H. Characterization of the polyphenolic composition of purple loosestrife (Lythrum salicaria). Z Naturforsch C. 2001 Jan-Feb;56(1-2):13-20. PMID 11302202
  2. Suhad S. Humadi, Viorica Istudor. Lythrum salicaria (purple loosestrife). Medicinal use, extraction and identification of its total phenolic compounds. FARMACIA, 2009, Vol. 57, 2 (192-200)
  3. Brun Y, Wang XP, Willemot J, Sevenet T, Demenge P. Experimental study of antidiarrheal activity of Salicairine. Fundam Clin Pharmacol. 1998;12(1):30-6. PMID 9523181
  4. Hans Becker, Jochen M. Scher, John-Bryan Speakman, Josef Zapp. Bioactivity guided isolation of antimicrobial compounds from Lythrum salicaria. Fitoterapia, Volume 76, Issue 6, September 2005, Pages 580-584
  5. Jussi-Pekka Rauha, Susanna Remes, Marina Heinonen, Anu Hopia, Marja Kähkönen, Tytti Kujala, Kalevi Pihlaja, Heikki Vuorela, Pia Vuorela. Antimicrobial effects of Finnish plant extracts containing flavonoids and other phenolic compounds. International Journal of Food Microbiology, Volume 56, Issue 1, 25 May 2000, Pages 3-12
  6. Manayi A, Khanavi M, Saeidnia S, Azizi E, Mahmoodpour MR, Vafi F, Malmir M, Siavashi F, Hadjiakhoondi A. Biological activity and microscopic characterization of Lythrum salicaria L. Daru. 2013 Jul 25;21(1):61. doi: 10.1186/2008-2231-21-61. PMID 23885663
  7. Tunalier Z, Koşar M, Küpeli E, Caliş I, Başer KH. Antioxidant, anti-inflammatory, anti-nociceptive activities and composition of Lythrum salicaria L. extracts. J Ethnopharmacol. 2007 Apr 4;110(3):539-47. PMID 17125946
  8. Antitussive and bronchodilatory effects of Lythrum salicaria polysaccharide-polyphenolic conjugate. Int J Biol Macromol. 2012 Dec;51(5):794-9. doi: 10.1016/j.ijbiomac.2012.07.015. PMID 22829057
  9. Pawlaczyk, Izabela & Capek, Peter & Czerchawski, Leszek & Bijak, Joanna & Lewik-Tsirigotis, Marta & Pliszczak-Król, Aleksandra & Gancarz, Roman. (2011). An anticoagulant effect and chemical characterization of Lythrum salicaria L. glycoconjugates. Carbohydrate Polymers - CARBOHYD POLYM. 86. 277-284. 10.1016/j.carbpol.2011.04.048.
  10. Torres IC, Suarez JC. A preliminary study of hypoglycemic activity of Lythrum salicaria. J Nat Prod. 1980 Sep-Oct;43(5):559-63. PMID 7007584
  11. M. Lamela, I. Cadavid, A. Gato, J.M. Calleja. Effects of Lythrum salicaria in normoglycemic rats. Journal of Ethnopharmacology, Volume 14, Issue 1, September 1985, Pages 83-91
  12. Jouravel, Glorianne & Guénin, Samuel & Bernard, François-Xavier & Elfakir, Claire & Bernard, Philippe & Himbert, Franck. (2017). New Biological Activities of Lythrum salicaria L.: Effects on Keratinocytes, Reconstructed Epidermis and Reconstructed Skins, Applications in Dermo-Cosmetic Sciences. Cosmetics. 4. 52. 10.3390/cosmetics4040052.
  13. Okuda T, Yoshida T, Hatano T. Ellagitannins as active constituents of medicinal plants. Planta Med. 1989 Apr;55(2):117-22. PMID 2664829
  14. Carvalho PN, Basto MC, Almeida CM, Brix H. A review of plant-pharmaceutical interactions: from uptake and effects in crop plants to phytoremediation in constructed wetlands. Environ Sci Pollut Res Int. 2014 Oct;21(20):11729-63. doi: 10.1007/s11356-014-2550-3. PMID 24481515
  • Pharmacopée Française "Salicaire"
  • Bruneton J. Pharmacognosie 3° édition 1999, Editions TEC et DOC, Paris
  • Physician Desk Repertory for HerbaI Medicines (USA) 2ème édition p. 620. Purple Loosestrife (Lythrum salicaria)
  • Paris M. Contribution à l'étude biochimique de la Salicaire et en particulier de ses polyphénols. Thèse de Doctorat en Pharmacie - Paris 1967
  • Houghton-Thompson J, Prince HH, Smith JJ, Hancock JF., Evidence of hybridization between Lythrum salicaria (purple loosestrife) and L. alatum (winged loosestrife) in North America, Ann Bot. 2005 Oct; 96(5):877-85.
  • Manayi A, Khanavi M, Saiednia S, Azizi E, Mahmoodpour MR, Vafi F, Malmir M, Siavashi F, Hadjiakhoondi A., Biological activity and microscopic characterization of Lythrum salicaria L., Daru. 2013 Jul 25; 21(1):61. PMID 23885663
  • Manayi A, Saeidnia S, Faramarzi MA, Samadi N, Jafari S, Vazirian M, Ghaderi A, Mirnezami T, Hadjiakhoondi A, Ardekani MR, Khanavi M., A comparative study of anti-Candida activity and phenolic contents of the calluses from Lythrum salicaria L. in different treatments, Appl Biochem Biotechnol. 2013 May; 170(1):176-84
  • Okuda T. Yoshidda T. Hatano T. Ellagitanins as active constituents of Medicinal Plants. Planta Medica 1989; 55; 117-122
  • Piwowarski JP, Kiss AK., C-glucosidic ellagitannins from Lythri herba (European Pharmacopoeia): chromatographic profile and structure determination, Phytochem Anal. 2013 Jul-Aug; 24(4):336-48.
  • Piwowarski, Jakub & Granica, Sebastian & Kiss, Anna. (2015). Lythrum salicaria L.—Underestimated medicinal plant from European traditional medicine. A review. Journal of Ethnopharmacology. 170. 10.1016/j.jep.2015.05.017.
  • Wang X.P. Isolement et caractérisation des tanins de la Salicaire. I.CS.N. (Institut de la Chimie des Substances Naturelles) 1994