Ményanthe

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nom de la plante

Ményanthe ou Trèfle des marais, Trèfle d’eau

Dénomination latine internationale

Menyanthes trifoliata L.

Famille botanique

Menyanthaceae (Gentianaceae)

Description et habitat

  • Plante herbacée vivace des terrains marécageux et des eaux peu profondes, en dessous de 1800 m d'altitude, commune dans toute l'Europe, en Asie et en Amérique du Nord.
  • Feuilles alternes (qui la différentient des Gentianaceae), trifoliées (3 folioles entières), émergées, long pétiole élargi en gaine à la base
  • Espèce vivace stolonifère aux fleurs blanches à 5 pétales en étoile, face dorsale rosée, face interne blanchâtre bordée de longs poils blancs, anthères rouges violacées

Histoire et tradition

Parties utilisées

  • Feuille (Pharm. fr. 10° éd.)

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Cholagogue et laxatif
  • Tonique amer et apéritif
  • Fébrifuge
  • Immunomodulant par des polysaccharides et une forte teneur en Sélénium [1], anti-inflammatoire [2]

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Stimule l’appétit et les sécrétions gastriques
  • Entraine une prise de poids
  • Rhumatismes, arthrite, rétention d’eau
  • Fièvre
  • Indications homéopathiques :
    • Céphalées ou névralgies cervicales améliorées par la pression, accompagnées de froid intense, le malade ne pouvant se réchauffer tant que dure la migraine [3]

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

  • En médecine familiale, on prépare une infusion avec 15-30 g de feuilles par litre d'eau dont il est requis de boire 2-3 tasses par jour. On peut aussi utiliser la poudre (2-3 g) ou la teinture (10 parts de drogue pour 50 parts d'alcool) en doses de 2-3 cuillerées par prise, ou encore le vin médical (30 g de drogue par litre à macérer pendant une semaine) dont on boira 1 verre par jour

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Vomissements à forte dose

Références bibliographiques

  1. Kuduk-Jaworska J, Szpunar J, Gasiorowski K, Brokos B. Immunomodulating polysaccharide fractions of Menyanthes trifoliata L. Z Naturforsch C. 2004 Jul-Aug;59(7-8):485-93. PMID 15813366
  2. Huang C, Tunon H, Bohlin L. Anti-inflammatory compounds isolated from Menyanthes trifoliata L. Yao Xue Xue Bao. 1995;30(8):621-6. PMID 8571783
  3. Guermonprez, Pinkas, Torck. Matière médicale homéopathique. Ed. Doin. Paris. 1985, réédition Boiron. 1997.
  • Pathogénésie complète établie par Hahnemann et ses élèves de Menyanthes trifoliata Docteur Robert Séror
  • Łukasz Łuczaj. Archival data on wild food plants used in Poland in 1948. Journal of Ethnobiology and Ethnomedicine 2008, 4:4, texte intégral : [1]