Primevère

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nom de la plante

Primevère, Coucou

Dénomination latine internationale

Primula veris L. syn. Primula officinalis (L.) Hill. et Primula elatior (L.) Hill.

Famille botanique

Primulaceae

Description et habitat

  • Herbacée d’environ 20 cm de haut, pubescente
  • Limbe des feuilles de la rosette basale ridé, gaufré
  • Fleurs odorantes jaune d’or gamopétales
  • Hampe florale velue, réunissant parfois jusqu’à 30 fleurs

Histoire et tradition

  • Fut utilisé comme substitut indigène du Polygala

Parties utilisées

  • Fleur et racine

Formes galéniques disponibles

Teinture-mère de Primula officinalis plante entière

Dosages usuels

  • Fleurs : 2 - 4 g de drogue par jour
  • Racines : 0,5 à 1,5 g de drogue

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Toux et bronchites (fleurs et racines)
  • Coqueluche, asthme, goutte, névralgies
  • Céphalées, neuralgies, tremblements, vertiges (fleurs)
  • Elle fut utilisée en médecine populaire danoise pour traiter les convulsions et l’épilepsie [8]

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

  • Les saponosides provoquent une irritation locale de la muqueuse gastrique, provoquant un réflexe vagal stimulant la sécrétion bronchique, entrainant dilution du mucus et diminution de sa viscosité
  • Et effet tensioactif des saponosides qui augmentent aussi l’activité ciliaire de l’épithélium
  • La dégradation enzymatique de la primulavérine au cours du séchage de la racine donne naissance à des principes aromatiques, comme l’ester méthylique de l’acide 5-méthoxy-salicylique

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Allergie aux Primulaceae : dermatites, érythèmes
  • Troubles gastriques avec les variétés horticoles (présence d’alkylbenzoquinones allergisantes)

Références bibliographiques

  1. Jaromir Budzianowski, Maria Morozowska, Maria Wesołowska. Lipophilic flavones of Primula veris L. from field cultivation and in vitro cultures. Phytochemistry, Volume 66, Issue 9, 2005, Pages 1033-1039, https://doi.org/10.1016/j.phytochem.2005.03.024.
  2. Huck, C. W., Huber, C. G., Ongania, K. H., & Bonn, G. K. (2000). Isolation and characterization of methoxylated flavones in the flowers of Primula veris by liquid chromatography and mass spectrometry. Journal of chromatography. A, 870(1-2), 453–462. https://doi.org/10.1016/s0021-9673(99)00950-4. PMID 10722102
  3. Karl C, Müller G, Pedersen PA. Flavonoids in the flowers of Primula officinalis. Planta Med. 1981 Jan;41(1):96-9. PMID 17401825
  4. Grecu L, Cucu V. Saponins from Primula officinalis and P. elatior. Planta Med. 1975 May;27(3):247-53. German. PMID 1161889
  5. Okršlar, V., Plaper, I., Kovač, M. et al. Saponins in tissue culture of Primula veris L.. In Vitro Cell.Dev.Biol.-Plant 43, 644–651 (2007). https://doi.org/10.1007/s11627-007-9072-3
  6. Başbülbül, G., Özmen, A., Biyik, H. H., & Şen, Ö. (2008). Antimitotic and antibacterial effects of the Primula veris L. flower extracts. Caryologia, 61(1), 88-91. DOI: 10.1080/00087114.2008.10589614
  7. Latypova GM, Bychenkova MA, Katayev VA, Perfilova VN, Tyurenkov IN, Mokrousov IS, Prokofiev II, Salikhov SM, Iksanova GR. Composition and cardioprotective effects of Primula veris L. solid herbal extract in experimental chronic heart failure. Phytomedicine. 2019 Feb 15;54:17-26. doi: 10.1016/j.phymed.2018.09.015. PMID 30668367.
  8. Jäger, A. K., Gauguin, B., Adsersen, A., & Gudiksen, L. (2006). Screening of plants used in Danish folk medicine to treat epilepsy and convulsions. Journal of ethnopharmacology, 105(1-2), 294–300. https://doi.org/10.1016/j.jep.2005.10.015