Cyprès

De WikiPhyto
Cupressus sempervirens (cônes)

Nom de la plante

Cyprès (Cyprès toujours vert, Cyprès pyramidal, Cyprès d’Italie)

Dénomination latine internationale

Cupressus sempervirens L.

Famille botanique

Cupressaceae

Description et habitat

  • Cônifère originaire de l’Europe orientale et de l’Asie occidentale
  • Silhouette élancée caractéristique, en fuseau
  • Feuilles persistantes vert foncé, opposées, qui ressemblent à de petites écailles imbriquées et couvrent entièrement les rameaux
  • Les inflorescences mâles et femelles sont séparées mais présentes sur le même pied, sous forme de cônes soit staminés, soit pistillés. Les cônes femelles, mûrs après 2 ans, formés de 10 à 14 écailles polygonales brunâtres, se lignifient et forment un ensemble appelé noix de cyprès ou galbule du fait de leur caractère soudé

Histoire et tradition

  • On le plante souvent dans les jardins, les cimetières ou en haie protectrice du vent dans les régions méditerranéennes, certains spécimens seraient âgés de 2000 ans,
  • Les Egyptiens utilisaient son bois pour fabriquer les sarcophages
  • Le bois de cyprès est utilisé pour la facture de clavecins de tradition italienne
  • Jadis, les Grecs soignaient la dysenterie, l’asthme, la toux et les crachats sanglants en administrant des cônes de Cyprès concassés et macérés dans du vin

Parties utilisées

  • Cônes femelles avant maturité, huile essentielle de rameaux avec cônes

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Astringent, vasoconstricteur, antihémorragique
  • Hépatoprotecteur [1]
  • Les oligomères proanthocyanidoliques ou proanthocyanidols (polymères de flavonoïdes) sont angio-protecteurs, inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine, de l’élastase et de la trypsine
  • Anti-tussif et anti-infectieux pulmonaire (huile essentielle)
  • Antiviral : les proanthocyanidols possèdent des propriétés de fixation aux protéines, plus particulièrement sur les substrats des enzymes, et sur les protéines de surface des cellules, limitant ainsi la reconnaissance virus / cellule hôte et la réplication virale
  • Diurétique
  • Régulation glycérique [2]
  • Œstrogénique (sugiol)

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

  • Anti-inflammatoire des veines et des vaisseaux lymphatiques
  • Cicatrisante
  • Neurotonique, rééquilibrante du système nerveux central
  • Antitussive, mucolytique, antispasmodique des bronches
  • Antibactérienne, antifongique, antivirale [3], [4], s'oppose au biofilm bactérien [5]
  • Anti-oxydante [6], [7]
  • Immunostimulante
  • Décongestionnante de la prostate
  • Légèrement emménagogue
  • Régulatrice de la sueur (ménopause?)

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Troubles circulatoires veineux (varices, hémorroïdes) surtout à la ménopause (propr. œstrogéniques)
  • Métrorragies de la ménopause
  • Toux coqueluchoïde, emphysème, affections pulmonaires
  • Douleurs rhumatismales
  • Anti-énurétique
  • Réduit la transpiration excessive des pieds par bains locaux
  • Virus HSV1 à ADN
  • Tous les virus à ADN (Adénovirus, Polio 1, Hépatite A, Corona virus, Influenza seraient sensibles à une forte concentration de proanthocyanidols (par expression de protéines de structure)

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

  • Varices, hémorroïdes (associer traitements internes et externes), ulcères variqueux, oedèmes des membres inférieurs
  • Fatigue due à un déséquilibre psychique
  • Épuisement des surcharges métaboliques des individus pléthoriques (goutte, diabète gras)
  • Rhinite, sinusite, bronchite, trachéite, emphysème, toux sèche, laryngite [8]
  • Prostatite, adénome prostatique, entraine diminution du volume de la glande
  • Ménopause, bouffées de chaleur
  • Transpiration excessive, malodorante
  • Hyperacidité des sécrétions

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Déconseillé chez la femme enceinte et allaitante
  • Pas d'usage prolongé

Références bibliographiques

  1. Nabaweya Ali Ibrahima, Hesham Rushdey El-Seedib & Magdy Mostafa Desoky Mohammeda. Phytochemical investigation and hepatoprotective activity of Cupressus sempervirens L. leaves growing in Egypt. Natural Product Research: Formerly Natural Product Letters, Volume 21, Issue 10, 2007
  2. Rawat P, Khan MF, Kumar M, Tamarkar AK, Srivastava AK, Arya KR, Maurya R. Constituents from fruits of Cupressus sempervirens. Fitoterapia. 2010 Apr;81(3):162-6. doi: 10.1016/j.fitote.2009.08.014. PMID 19686818
  3. Ali Esmail Al-Snafi Medical importance of Cupressus sempervirens- A review. IOSR Journal Of Pharmacy, Volume 6, Issue 6 Version. 2 (June 2016), PP. 66-76 texte intégral
  4. Khadidja Mazari, Nassima Bendimerad, Chahrazed Bekhechi, Xavier Fernandez. Chemical composition and antimicrobial activity of essential oils isolated from Algerian Juniperus phoenicea L. and Cupressus sempervirens L. Journal of Medicinal Plants Research Vol. 4(10), pp. 959-964, 18 May, 2010. texte intégral
  5. Selim SA, Adam ME, Hassan SM, Albalawi AR. Chemical composition, antimicrobial and antibiofilm activity of the essential oil and methanol extract of the Mediterranean cypress (Cupressus sempervirens L.). BMC Complement Altern Med. 2014 Jun 2;14(1):179. doi: 10.1186/1472-6882-14-179. PMID 24890383 texte intégral
  6. Gianni Sacchetti, Silvia Maietti, Mariavittoria Muzzoli, Martina Scaglianti, Stefano Manfredini, Matteo Radice, Renato Bruni. Comparative evaluation of 11 essential oils of different origin as functional antioxidants, antiradicals and antimicrobials in foods. Food Chemistry 91 (2005) 621–632. texte intégral
  7. Aicha Ben Nouri, Wissal Dhifi, Sana Bellili, Hanene Ghazghazi, Chedia Aouadhi, Ameur Chérif, Mohamed Hammami, Wissem Mnif. Chemical Composition, Antioxidant Potential, and Antibacterial Activity of Essential Oil Cones of Tunisian Cupressus sempervirens. Journal of Chemistry, Volume 2015, Article ID 538929, 8 pages http://dx.doi.org/10.1155/2015/538929 (Hindawi Publishing Corporation)
  8. Darias V, Bravo L, Rabanal R, Sánchez Mateo C, González Luis RM, Hernández Pérez AM. New contribution to the ethnopharmacological study of the Canary Islands. J Ethnopharmacol. 1989 Feb;25(1):77-92. PMID 2716345
  • Leporatti Maria Lucia, Ghedira Kamel. Comparative analysis of medicinal plants used in traditional medicine in Italy and Tunisia. J Ethnobiol Ethnomed. 2009; 5: 31 [1]
  • Maillard C, Vaillant J, Babadjamian A, Diaz-Lanza A. M., Balansard G. Révision des structures des acides néocupressiques I, II et III des galbules vertes de Cupressus sempervirens L. Plantes médicinales et phytothérapie. 1993, vol. 26, no1, pp. 5-9 (13 ref.)
  • Sacchetti G, Maietti S, Muzzoli M, Scaglianti M, Manfredini S, Radice M, Bruni R. Comparative evaluation of 11 essential oils of different origin as functional antioxidants, antiradicals and antimicrobials in foods. Food Chemistry, Volume 91, Issue 4, August 2005, Pages 621-632
  • Piovetti L, Francisco C, Pauly G, Benchabane O, Bernard-Dagan C, Diara A. Volatile constituents of Cupressus dupreziana and the sesquiterpenes of Cupressus sempervirens. Phytochemistry, Volume 20, Issue 6, 1981, Pages 1299-1302
  • Manivannan R, Kumar MS, Jawahar N, Ganesh ES, Jubie S. A comparative antimicrobial study on the essential oil of the leaves of various species of cupressus. Anc Sci Life. 2005 Jan;24(3):131-3. PMID 22557167