Ginseng

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nom de la plante

Ginseng, Panax de Chine

Dénomination latine internationale

Panax ginseng C. A. Meyer = Aralia quinquefolia Decne et Planch.

Famille botanique

Araliaceae

Description et habitat

  • Plante herbacée de 30 à 50 cm, vivace par une racine tubérisée de grande taille, de plus en plus ramifiée avec l’âge
  • Feuilles palmatilobées à 5 folioles, en verticilles
  • Ombelles de 15 à 30 fleurs blanchâtres groupées
  • Fruit : petites baies groupées rouge clair
  • Le plus prisé est celui de Corée, puis de Chine et du Viet-Nam (Panax notoginseng Burk.) du Japon (Panax pseudoginseng Wall. = Panax japonicus C. A. Meyer) Araliaceae
  • On utilise aussi Panax quinquefolius L. ou Ginseng américain, non officinal (découvert par le père Lafitau au Canada chez les indiens Mohawk, vers Montréal)
    • La plante, qui était autrefois relativement abondante dans les grandes érablières naturelles du Québec, a aujourd'hui pratiquement disparu. Aux États-Unis et au Canada, le ginseng sauvage est considéré comme une espèce en danger d'extinction et sa récolte est interdite
    • Comparaison de composition et d'effets entre Panax ginseng et Panax quinquefolium [1]

Histoire et tradition

  • La racine passe pour rappeler la forme humaine (anthropomorphe)
  • Utilisée depuis longtemps comme tonique, aphrodisiaque, et pour diminuer la réceptivité aux maladies
  • Mentionné dans des écrits datant de 3300 avant J.-C.
  • Qualifié de “meilleur médicament” dans la plus ancienne pharmacopée de Shen-Nong (496 avant J.-C.)
  • Dans la médecine asiatique il s’agit d’un médicament de prévention (d’après la médecine chinoise fortifie les cinq viscères, cœur foie poumons reins et rate), et renforce le sang
  • La première mention en France est due au père Jésuite Jartoux en 1711
  • Le nom de ginseng vient du chinois “jin seng” qui veut dire “homme-racine”
  • Le caractère anthropomorphe augmente avec l’âge de la plante
  • Panax vient du grec “pana” tout et “axos” cure (qui a donné “panacée”)
  • Le Ginseng blanc officinal coréen provient de plants âgés de 5 à 7 ans, lavés, râclés et séchés au soleil
  • Pour obtenir le Ginseng rouge, officinal au Japon, les racines sont placées dans des paniers, puis soumises à l’action de la vapeur d’eau pendant 1 à 4 H, puis desséchées prennent un aspect corné, rougeâtre
  • Une autre racine, Aralia mandshurica Rupr. et Maxim. Araliaceae possède une activité immuno-stimulante de la phagocytose persistant 70 jours après administration

Parties utilisées

  • Racines : les meilleures sont les plus anciennes, de 5 ans et plus

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

  • 3 grammes de drogue 1 à 3 fois par jour ou équivalent, pendant 4 semaines minimum, extraits normalisés à 7% de ginsénosides

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Adaptogène : améliore les performances physiques et intellectuelles, augmente la résistance de l’organisme de manière aspécifique [2], [3], [4], [5]
  • Activité sur les hormones du stress chez les femmes ménopausées, amélioration du rapport cortisol/DHEA [6]
  • Immunostimulant [7], augmente la phagocytose, stimule la production de lymphocytes T et B [8], induit la maturation des cellules dendritiques et une réponse immunitaire de type Th-1 [9]
    • Effet adjuvant aux réactions immunes à l'ovalbumine [10]
    • Augmente l'activité des cellules NK (natural killers) [11], potentialise la vaccination antigrippale en augmentant l'activité des cellules NK [12]
  • Stimulation de l’activité cérébrale via l’hypophyse
  • Action sur le GABA [13], augmentation du taux sanguin de dopamine, effet dopaminergique [14], [15], potentialités dans la maladie de Parkinson [16], [17], [18], active l'activité motrice spontanée pendant la nuit chez le rat âgé [19]
    • Les ginsénosides ont une activité importante sur le système nerveux central, ils régulent différents types de canaux ioniques, inhibent l'activité des canaux Ca(2+), K(+), Na(+) voltage-dépendant, inhibent les canaux à N-méthyl-d-aspartate, les canaux nicotiniques à acétylcholine, et les récepteurs de type 3 à la 5-hydroxytryptamine [20]
  • Amélioration de la capacité de mémorisation, stimulation des fonctions cognitives, activité d'inhibition de l'acétylcholinestérase, action sur l'hippocampe [21]
  • Neuroprotecteur [22], le ginsénoside Re est neuroprotecteur [23]
  • Anabolisant (parenté des ginsénosides avec certaines hormones stéroïdiennes), améliore les symptômes de la ménopause
    • Les ginsénosides sont susceptibles d'activer divers récepteurs intracellulaires aux stéroïdes [24]
  • Stimulation de la NO synthase au niveau cérébral, vasculaire périphérique, cardiaque et uro-génital [25]
    • L'augmentation de la NO synthase notamment au niveau du corps caverneux, pourrait expliquer la renommée du ginseng comme aphrodisiaque et son usage traditionnel dans l'impuissance
  • Anti-inflammatoire par action sur le TNF-alpha (voir tableau des effets de différents extraits de ginseng et de chacun des ginsénosides dans cette référence bibliographique [26], les polysaccharides de ginseng seraient utilisables même dans les maladies auto-immunes, le polysaccharide augmente l'expression de TNF-alpha et d'IFN-gamma chez rats normaux mais l'abaisse dans la muqueuse intestinale lors d'inflammation [27]
  • Diminution de la perméabilité capillaire dans les inflammations expérimentales (ginsénoside Ro), inhibition de l’agrégabilité plaquettaire et de la formation de thromboxane
  • Protection cardiaque, rénale et rétinienne chez le rat hypertendu par le ginsénoside Rg1 [28]
  • Chez le sportif, augmentation de la capacité d’absorption de l’oxygène, réduction du taux de lactates sanguin, baisse de la fréquence cardiaque, réduction de l'hypersécrétion d'adrénaline par la médullo-surrénale
    • Les ginsénosides sont inhibiteurs de la sécrétion des catécholamines (induite par l'acétylcholine) par les cellules chromaffines adrénergiques bovines [29], [30]
  • Abaisse le cholestérol et augmente la tolérance au glucose (glycanes), peut permettre chez le sujet âgé la diminution des doses d’antidiabétiques (action lente à se manifester)
  • Antidiabétique par stimulation de la sécrétion d'insuline et augmentation de la consommation périphérique de glucose [31], le ginseng fermenté diminue l'hyperglycémie post-prandiale [32]
  • Activité psychosomatique importante
  • Protection vis-à-vis de l'ulcère gastrique [35]
  • Améliore la clairance de l'alcool éthylique chez l'homme, l'alcoolémie après absorption d’un extrait de Panax ginseng étant plus faible que chez les témoins, avec une même quantité alcoolique absorbée [36]
  • Protection vis-à-vis de certains cancers, en fonction des différents ginsénosides : Rh-1, Rh-2 (inhibe la croissance des cellules de cancer ovarien humain chez la souris), Rg-3 (anti-angiogénique, inhibe l'invasion par les cellules cancéreuses et les métastases), Rb-2 (inhibe l'angiogenèse) [37]

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • La commission E allemande approuve le ginseng comme tonique et la fortification en période de fatigue, de faiblesse, de déclin des capacités de travail et de concentration et en période de convalescence.
  • La monographie sur les "utilisations démontrées par des études cliniques" de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) ou WHO (World Health Organisation) confirme l'usage du ginseng comme agent prophylactique et de restauration pour l'amélioration des capacités mentales et physiques, dans les cas de faiblesse, d'épuisement, de fatigue et de perte de concentration et durant la convalescence
  • Ménopause
  • Dysfonction érectile [38], [39]
  • Préparation sportive
  • Syndrome métabolique en association avec Polygonum multiflorum [40]
  • Maladie de Parkinson (?) [41]

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

  • Action sur le GABA
  • Augmentation du taux sanguin de dopamine
  • Augmentation de la capacité d’absorption de l’oxygène, réduction du taux de lactates sanguin
  • Inhibition de l’agrégabilité plaquettaire et de la formation de thromboxane
  • Stimulation hormonale

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Peu d'effets indésirables et d'interactions médicamenteuses [42], [43]
    • À posologies élevées : insomnies, nervosité, diarrhées matinales, hypertonie, métrorragies ménopausiques, hypertension artérielle
    • Peut entrainer une gynécomastie chez l’homme
    • Contre-indiqué chez la femme enceinte et allaitante
    • Contre-indiqué chez l'enfant non pubère
    • Déconseillé en cas d'hypertension artérielle non controlée, dans les psychoses
    • Du fait de ses propriétés estrogéniques, éviter sa prescription dans les antécédents de cancers gynécologiques
  • Tératogène chez le rat [44]
  • Interactions médicamenteuses présumées (chaque ginsénoside possède une action sur un cytochrome p450 différent) :
    • Anticoagulants oraux [45], IMAO, triptans, doute avec la digitaline
  • Entre dans la composition de Soshiho-tang, une préparation de plantes de médecine traditionnelle chinoise ou japonaise, de bonne tolérance (avec Bupleurum falcatum, Pinellia ternate, Scutellaria baicalensis, Zizyphus jujuba, Panax ginseng, Glycyrrhiza uralensis, Zingiber officinale) [46]

Références bibliographiques

  1. Chen CF, Chiou WF, Zhang JT. Comparison of the pharmacological effects of Panax ginseng and Panax quinquefolium. Acta Pharmacol Sin. 2008 Sep;29(9):1103-8. PMID 18718179
  2. Goetz P, Stoltz P, Delaporte D. Le ginseng. Vertus thérapeutiques d'une plante adaptogène. Ed. Springer. 2009.
  3. Vogler BK, Pittler MH, Ernst E. The efficacy of ginseng. A systematic review of randomised clinical trials. Eur J Clin Pharmacol. 1999 Oct;55(8):567-75. PMID 10541774
  4. Jia L, Zhao Y. Current evaluation of the millennium phytomedicine--ginseng (I): etymology, pharmacognosy, phytochemistry, market and regulations. Curr Med Chem. 2009;16(19):2475-84. [1]
  5. Jia L, Zhao Y, Liang XJ. Current evaluation of the millennium phytomedicine- ginseng (II): Collected chemical entities, modern pharmacology, and clinical applications emanated from traditional Chinese medicine. Curr Med Chem. 2009;16(22):2924-42. [2]
  6. Tode T, Kikuchi Y, Hirata J, Kita T, Nakata H, Nagata I. Effect of Korean red ginseng on psychological functions in patients with severe climacteric syndromes. Int J Gynaecol Obstet. 1999 Dec;67(3):169-74. PMID 10659900 pdf
  7. Kang S, Min H. Ginseng, the “Immunity Boost”: The Effects of Panax ginseng on Immune System. Journal of Ginseng Research. 2012;36(4):354-368. doi:10.5142/jgr.2012.36.4.354. texte intégral
  8. Yang G, Yu Y. Immunopotentiating effect of traditional Chinese drugs--ginsenoside and glycyrrhiza polysaccharide. Proc Chin Acad Med Sci Peking Union Med Coll. 1990; 5(4):188-93. PMID 2293226
  9. Takei M, Tachikawa E, Umeyama A. Dendritic Cells Promoted by Ginseng Saponins Drive a Potent Th1 Polarization. Biomark Insights. 2008 Apr 18;3:269-286. PMID 19578511
  10. Sun J, Hu S, Song X. Adjuvant effects of protopanaxadiol and protopanaxatriol saponins from ginseng roots on the immune responses to ovalbumin in mice. Vaccine. 2007 Jan 22;25(6):1114-20. PMID 17069940
  11. Yun YS, Moon HS, Oh YR, Jo SK, Kim YJ, Yun TK. Effect of red ginseng on natural killer cell activity in mice with lung adenoma induced by urethan and benzo(a)pyrene. Cancer Detect Prev Suppl. 1987;1:301-9. PMID 3480057
  12. Scaglione F, Cattaneo G, Alessandria M, Cogo R. Efficacy and safety of the standardised Ginseng extract G115 for potentiating vaccination against the influenza syndrome and protection against the common cold. Drugs Exp Clin Res. 1996;22(2):65-72. PMID 8879982
  13. Choi SE, Choi S, Lee JH, Whiting PJ, Lee SM, Nah SY. Effects of ginsenosides on GABA(A) receptor channels expressed in Xenopus oocytes. Arch Pharm Res. 2003 Jan;26(1):28-33. PMID 12568354
  14. Kim SE, Shim I, Chung JK, Lee MC. Effect of ginseng saponins on enhanced dopaminergic transmission and locomotor hyperactivity induced by nicotine. Neuropsychopharmacology. 2006 Aug;31(8):1714-21. PMID 16251992 Texte intégral : [3]
  15. Shim IS, Won JS, Lee JK, Song DK, Kim SE, Huh SO, Kim YH, Suh HW. Modulatory effect of ginseng total saponin on dopamine release and tyrosine hydroxylase gene expression induced by nicotine in the rat. J Ethnopharmacol. 2000 May;70(2):161-9. PMID 10771206
  16. Van Kampen JM, Baranowski DB, Shaw CA, Kay DG. Panax ginseng is neuroprotective in a novel progressive model of Parkinson's disease. Exp Gerontol. 2014 Feb;50:95-105. doi: 10.1016/j.exger.2013.11.012. PMID 24316034
  17. Van Kampen J, Robertson H, Hagg T, Drobitch R. Neuroprotective actions of the ginseng extract G115 in two rodent models of Parkinson's disease. Exp Neurol. 2003 Nov;184(1):521-9. PMID 14637121
  18. Chen LW, Wang YQ, Wei LC, Shi M, Chan YS. Chinese herbs and herbal extracts for neuroprotection of dopaminergic neurons and potential therapeutic treatment of Parkinson's disease. CNS Neurol Disord Drug Targets. 2007 Aug;6(4):273-81. PMID 17691984
  19. Watanabe H, Ohta H, Imamura L, Asakura W, Matoba Y, Matsumoto K. Effect of Panax ginseng on age-related changes in the spontaneous motor activity and dopaminergic nervous system in the rat. Jpn J Pharmacol. 1991 Jan;55(1):51-6. PMID 1674972
  20. Nah SY, Kim DH, Rhim H. Ginsenosides: are any of them candidates for drugs acting on the central nervous system? CNS Drug Rev. 2007 Winter;13(4):381-404. PMID 18078425
  21. Kim J, Shim J, Lee S, Cho W, Hong E, Lee J, Han J, Lee H, Lee K. Rg3-enriched ginseng extract ameliorates scopolamine-induced learning deficits in mice. BMC Complementary and Alternative Medicine 2016, 16:66 (18 February 2016) Abstract texte intégral
  22. Wei-Yi Ong, Tahira Farooqui, Hwee-Ling Koh, Akhlaq A. Farooqui, Eng-Ang Ling. Protective effects of ginseng on neurological disorders. Front Aging Neurosci. 2015; 7: 129. PMCID: PMC450393 doi: 10.3389/fnagi.2015.00129. texte intégral
  23. Lee K, Jung SY, Choi S, Yang EJ. Effects of ginsenoside Re on LPS-induced inflammatory mediators in BV2 microglial cells. BMC Complementary and Alternative Medicine 2012, 12:196 (26 October 2012) Abstract Provisional PDF
  24. Attele AS, Wu JA, Yuan CS. Ginseng pharmacology: multiple constituents and multiple actions. Biochem Pharmacol. 1999 Dec 1;58(11):1685-93. PMID 10571242
  25. Gillis CN. Panax ginseng pharmacology: a nitric oxide link? Biochem Pharmacol. 1997 Jul 1;54(1):1-8. PMID 9296344
  26. Lee DC, Lau AS. Effects of Panax ginseng on Tumor Necrosis Factor-α-Mediated Inflammation: A Mini-Review. Molecules 2011, 16, 2802-2816. PMID 21455094 texte intégral)
  27. Hongyan Zhao, Wandong Zhang, Cheng Xiao, Cheng Lu, Shaohua Xu, Xiaojun He, Xiaobin Li, Shilin Chen, Dajian Yang, Albert Sun-chi Chan, Aiping Lu. Effect of ginseng polysaccharide on TNF-alpha and IFN-gamma produced by enteric mucosal lymphocytes in collagen induced arthritic rats. Journal of Medicinal Plants Research Vol. 5(9), pp. 1536-1542 [4]
  28. Hui Chen, Jun Yin, Yanping Deng, Min Yang, Lingling Xu, Fukang Teng, Defang Li, Yufan Cheng, Sha Liu, Dong Wang, Tingting Zhang, Wanying Wu, Xuan Liu, Shuhong Guan, Baohong Jiang and Dean Guo. The protective effects of ginsenoside Rg1 against hypertension target-organ damage in spontaneously hypertensive rats. BMC Complementary and Alternative Medicine 2012. [5]
  29. Kudo K, Tachikawa E, Kashimoto T, Takahashi E. Properties of ginseng saponin inhibition of catecholamine secretion in bovine adrenal chromaffin cells. Eur J Pharmacol. 1998 Jan 12;341(2-3):139-44. PMID 9543231
  30. Tachikawa E, Kudo K, Kashimoto T, Takahashi E. Ginseng saponins reduce acetylcholine-evoked Na+ influx and catecholamine secretion in bovine adrenal chromaffin cells. J Pharmacol Exp Ther. 1995 May;273(2):629-36. PMID 7752064
  31. Hui H, Tang G, Go VL. Hypoglycemic herbs and their action mechanisms. Chin Med. 2009 Jun 12;4:11. PMID 19523223 Texte intégral : [6]
  32. Oh MR, Park SH, Kim SY, Back HI, Kim MG, Jeon JY, Ha KC, Na WT, Cha YS, Park BH, Park TS1, Chae SW. Postprandial glucose-lowering effects of fermented red ginseng in subjects with impaired fasting glucose or type 2 diabetes: a randomized, double-blind, placebo-controlled clinical trial. BMC Complement Altern Med. 2014 Jul 11;14(1):237. doi: 10.1186/1472-6882-14-237. PMID 25015735 texte intégral
  33. Goguen Jeannette. Voies alternatives pour le contrôle glycémique dans le diabète de type 2 : Quelles sont les données scientifiques ? Endocrinologie – Conférences scientifiques, mai 2005, Volume 5, numéro 5 texte intégral
  34. Vuksan V, Stavro MP, Sievenpiper JL, Beljan-Zdravkovic U, Leiter LA, Josse RG, Xu Z. Similar postprandial glycemic reductions with escalation of dose and administration time of American ginseng in type 2 diabetes. Diabetes Care. 2000 Sep;23(9):1221-6. PMID 10977009
  35. Oyagi A, Ogawa K, Kakino M, Hara H. Protective effects of a gastrointestinal agent containing Korean red ginseng on gastric ulcer models in mice. BMC Complementary and Alternative Medicine 2010. [7]
  36. Lee FC, Ko JH, Park JK, Lee JS. Effects of Panax ginseng on blood alcohol clearance in man. Clin Exp Pharmacol Physiol. 1987 Jun;14(6):543-6. PMID 3677487
  37. Shibata S. Chemistry and cancer preventing activities of ginseng saponins and some related triterpenoid compounds. J Korean Med Sci. 2001 Dec;16 Suppl:S28-37. PMID 11748374
  38. Jang DJ, Lee MS, Shin BC, Lee YC, Ernst E. Red ginseng for treating erectile dysfunction: a systematic review. Br J Clin Pharmacol. 2008 Oct;66(4):444-50. doi: 10.1111/j.1365-2125.2008.03236.x. PMID 18754850
  39. Ernst E, Posadzki P, Lee MS. Complementary and alternative medicine (CAM) for sexual dysfunction and erectile dysfunction in older men and women: an overview of systematic reviews. Maturitas. 2011 Sep;70(1):37-41. doi: 10.1016/j.maturitas.2011.06.011. PMID 21782365
  40. Kho M, Lee Y, Park J, Cha J, Choi K, Kang D, Lee H. Combination with Red ginseng and Polygoni Multiflori ameliorates highfructose diet induced metabolic syndrome. BMC Complementary and Alternative Medicine 2016, 16:98 (9 March 2016) Abstract texte intégral
  41. Cho I-H. Effects of Panax ginseng in Neurodegenerative Diseases. Journal of Ginseng Research. 2012;36(4):342-353. doi:10.5142/jgr.2012.36.4.342
  42. Coon JT, Ernst E. Panax ginseng: a systematic review of adverse effects and drug interactions. Drug Saf. 2002;25(5):323-44. PMID 12020172
  43. Kitts D, Hu C. Efficacy and safety of ginseng. Public Health Nutr. 2000 Dec;3(4A):473-85. PMID 11276295
  44. L.Y. Chan, P.Y. Chiu, T.K. Lau. An in‐vitro study of ginsenoside Rb1‐induced teratogenicity using a whole rat embryo culture model. Hum. Reprod. (2003) 18 (10): 2166-2168 [8]
  45. Vaes LP, Chyka PA. Interactions of warfarin with garlic, ginger, ginkgo, or ginseng: nature of the evidence. Ann Pharmacother. 2000 Dec;34(12):1478-82. PMID 11144706
  46. Shin IS, Lee MY, Kim Y, Seo CS, Kim JH, Shin HK. Subacute toxicity and stability of Soshiho-tang, a traditional herbal formula, in Sprague--Dawley rats. BMC Complementary and Alternative Medicine 2012, 12:266 (27 December 2012) Abstract, Provisional PDF
  • Tanaka O, Nagai M, Shibata S. Chemical studies on the oriental plant drugs. XVI. The stereochemistry of protopanaxadiol, a genuine sapogenin of ginseng. Chem Pharm Bull (Tokyo). 1966 Oct;14(10):1150-6. PMID 5976941
  • O. Tanaka, M. Nagai, S. Shibata. The stereochemistry of protopanaxadiol, a genuine sapogenin of ginseng. Tetrahedron Letters, Volume 5, Issue 33, 1964, Pages 2291–2297
  • Ying Hua Jin, JoonSeok Choi, Soona Shin, Kwang Youl Lee, Jeong Hill Park, Seung Ki Lee. Panaxadiol selectively inhibits cyclin A-associated Cdk2 activity by elevating p21WAF1/CIP1 protein levels in mammalian cells. Carcinogenesis (2003) 24 (11): 1767-1772. Texte intégral