Gui

De WikiPhyto
Viscum album

Nom de la plante

Gui, Glu, Bois de la Sainte-Croix

Dénomination latine internationale

Viscum album L. et sous-espèces

Famille botanique

Viscaceae (anc. Loranthaceae)selon la classification de Cronquist. Dans la nouvelle classification APGIII, le gui appartient à la famille des Santalaceae

Description et habitat

  • Arbrisseau dioïque dit hémi-parasite (car il contient un peu de chlorophylle), formant de grosses touffes sur les arbres parasités, très visibles en hiver car la plante reste toujours verte
  • Tiges articulées, feuilles vertes simples, non pétiolées, ovales et spatulées, persistantes, coriaces, disposées par paires opposées à l'extrémité des rameaux, limbe parcouru par cinq nervures parallèles, la ramification est dichotomique par avortement du bourgeon terminal, conduisant à une forme en boule caractéristique, fleurs jaunâtres au printemps, les fruits sont de petites baies blanches qui sont disséminées par les oiseaux, soit en les décortiquant sur la branche à laquelle elles restent collées par la glu (ou viscine), soit dans leurs fientes après absorption et passage dans leur intestin. Les baies, ou « boules de gui », de diamètre inférieur au centimètre, persistent sur les rameaux tout l’hiver
  • Originaire de toute l’Europe et l’Asie
  • On distingue différentes sous-espèces en Europe : Viscum abietis (sapins), Viscum austriacum (pins, mélèzes, épicéas), Viscum album (arbres à feuilles caduques), meridianum, cretinum

Histoire et tradition

  • Très utilisé autrefois par les druides qui recherchaient en priorité le gui de chêne, très rare. Les druides considéraient la touffe de gui apparue sur un chêne rouvre comme un signe sacré arrivé du ciel. Selon Pline, ils en pratiquaient la coupe le sixième jour de la lune au moyen d’une faucille en or, recueillant les précieux rameaux dans une tunique blanche
    • L’observation attentive d’ordre analogique qu’en ont fait certains médecins a fourni des éléments qui ont complété la connaissance pharmacologique de ce végétal
      • C’est en effet une plante dite hémi-parasite mais qui reste verte et contient de la chorophylle. Sa feuille est identique sur les deux faces, elle ne manifeste ni héliotropisme (ne se tourne pas vers le soleil) ni géotropisme (semble ne pas être soumise à l’attraction terrestre). Elle se maintient comme en apesanteur, entre deux mondes
      • Fait remarquable, il se délimite un espace sphérique et calorique à l’intérieur de la boule de gui, où il fait un peu plus chaud (ce petit gradient de température est mesurable par thermographie). Le développement foliaire est bipolaire (développement symétrique), le végétal ne possède pas d’écorce (c’est-à-dire qu’il n’inclut pas d’élément minéral). Au contraire, il y intervient un élément animal car la germination des baies dépend essentiellement des oiseaux (le plus souvent par passage dans leur intestin ou par écrasement sur la branche des boules de gui qu’ils consomment)
      • Sa maturité est hivernale. Les végétaux qui fonctionnent « à l’envers » des autres possèdent souvent des particularités remarquables. Le gui se développe à contre-courant des lois végétales habituelles, c’est en quelque sorte une « plante en rébellion », un « extra-terrestre »
      • Il s’approprie les forces structurantes de l’hôte pour développer son propre réseau vasculaire (il possède une action sur la néo-vascularisation tumorale), il exprime un ordonnancement géométrique sphérique concentrique, un développement maîtrisé, sans agressivité pour l’arbre-hôte, du moins au début
      • On a pu suspecter une prédisposition génétique à accepter le gui de la part de l’hôte (certains arbres meurent si on coupe toutes les boules de gui). [1]

Parties utilisées

  • Feuille en phytothérapie
  • Parties aériennes fructifères (Tige, feuille et fruit)en homéopathie

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Les protéines sont stimulantes du thymus
  • Il augmente le nombre des macrophages ce qui favorise le nettoyage des cellules cancéreuses
  • L’activité antitumorale est le fait de ses lectines (cytotoxiques à des doses inférieures au ng/ml), sans être les seules molécules actives [3]
  • Les thionines (viscotoxines) sont impliquées dans la destruction membranaire induite par les cellules NK [4], [5]
  • Activité immunostimulante à doses plus faibles, non toxiques, (augmentation de cytokines par les monocytes, surtout TNF alpha [6], augmentation des cellules immuno-compétentes, cellules tueuses naturelles, & cellules T-cytotoxiques) [7], [8], l'activité diffère en fonction des modifications posologiques [9], activité sur l'interleukine-12 [10], activité pro-inflammatoire [11]
  • Action sur l’angiogenèse [12] et l’apoptose [13], outre l'activité sur l’immuno-modulation [14], [15]
  • Augmentation de sécrétion de la béta-endorphine (système neuro-endocrine, ce qui améliore la qualité de vie) [16]
  • L'administration de gui produit une hyperéosinophilie [17] et une augmentation du taux de CD4 (contre placebo), la production d'IL-6 et de CRP n'est pas affectée [18]
  • La cytotoxicité diffère en fonction des arbres hôtes en fonction de la teneur en lectine [19], [20]
  • L’extrait de gui fermenté commercialisé sous le nom d'ISCADOR en Allemagne, réduit la prolifération cellulaire et diminue la capacité migratoire et invasive. L’extrait de gui fermenté est un agent antitumoral multimodal, qui agit selon plusieurs mécanismes. Les lectines du gui ont été identifiées comme les principaux composants responsables de l’activité et présentent des effets cytotoxiques aussi bien qu’une activité immunomodulatrice. Même si des essais cliniques sont favorables, la difficulté de l’évaluation des résultats cliniques est due au fait que les effets sur le système immunitaire ne sont pas reproduits de manière identique. L’irradiation par les rayons gamma (à raison d’une dose de 5KGy) des lectines du gui réduit la toxicité et maintien la réponse immunologique
    • L'Iscador induit une lyse très rapide des cellules d'hépatome de rat cultivées in vitro, après désorganisation de leur cytoplasme, puis de leur noyau
    • L'usage d'Iscador est corrélé avec une réduction de mortalité dans les cancers [21], amélioration de la qualité de vie et de la longévité dans le cancer du sein [22], [23], de nombreuses revues de littérature montrent un effet favorable sur la qualité de vie et la survie, avec amélioration de la tolérance aux traitements conventionnels [24], [25], [26], [27], [28] même si certaines réclament des études complémentaires [29]
  • L'association du viscum avec la chimiothérapie n'en diminue pas les effets, au contraire des doses élevées montrent un effet additif [30]
  • Bonne tolérance [31]
  • L’activité hypotensive du gui est modérée mais il possède une activité spasmolytique des muscles lisses intestinaux et vasculaires [32]

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Maladies cancéreuses, avec un protocole précis et des préparations galéniques très spécifiques = “Viscum album fermenté” en France ou "Iscador®" en Allemagne
  • Instillations vésicales dans les cancers de vessie [33], [34], [35]
  • Réduction de la fréquence des infections respiratoires dues aux effets la radioactivité chez des enfants exposés à l'accident nucléaire de Tchernobyl [36]

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

  • Les chaines polypeptidiques A et B des lectines se séparent quand elles pénètrent dans la cellule, et ont des activités distinctes :
    • A inhibe l’activité des ribosomes, conduisant à la mort cellulaire
    • B se lie aux sucres et induit l’apoptose
  • Le nom de lectine vient du latin “legere” = lire, choisir, “sélectionner” car ces protéines se fixent de façon réversible sur des récepteurs osidiques des membranes cellulaires, certaines différencient cellules normales et cellules tumorales, elles sont dénaturées par la cuisson [37]

Formulations usuelles

  • Choix du Viscum en fonction de la localisation de la tumeur [38]
    • Hommes Femmes
      • a) Appareil digestif
        • Langue, cavité buccale, œsophage
        • Querci Mali
        • Estomac, foie, vésicule biliaire, rate
        • Querci + Cuprum Mali + Cuprum
        • Pancréas
        • Querci + Cuprum Mali + Cuprum
        • Intestin grêle et gros intestin, rectum
        • Querci + Mercurius Mali + Mercurius
      • b) Système urogénital
        • Reins
        • Querci + Cuprum Mali + Cuprum
        • Vessie
        • Querci + Arg. Mali + Arg.
        • Prostate, Testicule, pénis
        • Querci + Arg.
        • Utérus, ovaire, vulve, vagin
        • Mali + Arg.
      • c) Sein
        • avant la ménopause Mali + Arg.
        • éventuellement Mali + Mercurius
        • après la ménopause Pini + Mercurius
      • d) Système respiratoire
        • Nez, gorge
        • Pini Pini
        • Glande thyroïde
        • Querci Mali
        • Larynx
        • Querci Mali
        • Bronches
        • Pini + Mercurius Querci + Mercurius
        • Plèvres
        • Pini ou Ulmi + Mercurius Pini ou Ulmi + Mercurius
      • e) Carcinomes de la peau
        • Pini + Mercurius Pini + Mercurius
      • f) Extrémités
        • Querci Mali

Réglementation

  • Pharmacopée Française liste B (feuille)
  • Les parties aériennes fructifères (Tige, feuille et fruit), fraîches, du gui (Mistletoe), Viscum album L., Loranthaceae, récoltées sur le pommier Malus domestica Borkh. font l’objet d’une monographie « Gui du pommier pour préparations homéopathiques » à la Pharmacopée française 2010.
  • La teinture doit renfermer un résidu sec mini de 2,5 % et au moins 0,006 % m/m de lignanes exprimés en acide syringique (dosés par HPLC). Une CCM des flavonoïdes est exigée.

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Toxicité décrite pour l'intoxication avec des baies, les préparations en dilutions
  • Mais pas d'immunosuppression [39]
  • Contre-indication dans les tumeurs cérébrales (du fait de l'action centrifuge et pro-inflammatoire du Viscum)
    • Contre-indication théorique dans les leucémies et les lymphomes
    • Au cours du traitement par viscum, il est possible qu'apparaissent des réactions locales ou générales, comme une zone inflammatoire au point d'injection, surtout pour la concentration la plus élevée, quelquefois même une sensation de chaleur générale, voire une poussée de fièvre et en tout cas une variation (gradient) de température entre la matinée et l'après-midi. Ces réactions sont souhaitables, témoignant d'une relance des fonctions immunitaires ; si besoin, espacer les prises [40]

Références bibliographiques

  1. Morel Jean-Michel. Traité pratique de Phytothérapie. Ed. Grancher, 2008.
  2. Richter A. Viscumitol, a dimethyl-ether of muco-inositol from Viscum album. Phytochemistry. 1992, vol. 31, no11, pp. 3925-3927
  3. Eggenschwiler J, von Balthazar L, Stritt B, Pruntsch D, Ramos M, Urech K, Rist L, Simoes-Wüst, Viviani A. Mistletoe lectin is not the only cytotoxic component in fermented preparations of Viscum album from white fir (Abies pectinata). BMC Complementary and Alternative Medicine 2007; 7: 14. PMID 17493268 Texte intégral : [1]
  4. Tabiasco J, Pont F, Fournie JJ, Vercellone A. Mistletoe viscotoxins increase natural killer cell-mediated cytotoxicity. Eur J Biochem. 2002 May;269(10):2591-600. PMID 12027898
  5. Hajto T, Hostanska K, Weber K, Zinke H, Fischer J, Mengs U, Lentzen H, Saller R. Effect of a recombinant lectin, Viscum album agglutinin on the secretion of interleukin-12 in cultured human peripheral blood mononuclear cells and on NK-cell-mediated cytotoxicity of rat splenocytes in vitro and in vivo. Nat Immun. 1998;16(1):34-46. PMID 9789123
  6. Pae HO, Seo WG, Oh GS, Shin MK, Lee HS, Lee HS, Kim SB, Chung HT. Potentiation of tumor necrosis factor-alpha-induced apoptosis by mistletoe lectin. Immunopharmacol Immunotoxicol. 2000 Nov;22(4):697-709. PMID 11105782
  7. Braedel-Ruoff S. Immunomodulatory effects of Viscum album extracts on natural killer cells: review of clinical trials. Forsch Komplementmed. 2010 Apr;17(2):63-73. PMID 20484913
  8. Büssing A. Immune modulation using mistletoe (Viscum album L.) extracts Iscador. Arzneimittelforschung. 2006 Jun;56(6A):508-15. PMID 16927532
  9. Büssing A, Stumpf C, Tröger W, Schietzel M. Course of mitogen-stimulated T lymphocytes in cancer patients treated with Viscum album extracts. Anticancer Res. 2007 Jul-Aug;27(4C):2903-10. PMID 17695469
  10. Duong Van Huyen JP, Delignat S, Bayry J, Kazatchkine MD, Bruneval P, Nicoletti A, Kaveri SV. Interleukin-12 is associated with the in vivo anti-tumor effect of mistletoe extracts in b16 mouse melanoma. Cancer Lett. 2006 Nov 8;243(1):32-7. INSERM U430, Institut des Cordeliers, IFR 58, Paris. PMID 16412563
  11. Hostanska K, Hajto T, Fischer J, Mengs U, Weber K, Lentzen H, Saller R. Selective modulation of phosphatidylserine exposure on subpopulations of human peripheral blood lymphocytes by a plant lectin, Viscum album agglutinin (VAA)-I and its recombinant form (rVAA) in vitro. Cancer Detect Prev. 1999;23(6):511-23. PMID 10571662
  12. Elluru SR, Duong Van Huyen JP, Delignat S, Prost F, Heudes D, Kazatchkine MD, Friboulet A, Kaveri SV. Antiangiogenic properties of viscum album extracts are associated with endothelial cytotoxicity. Anticancer Res. 2009 Aug;29(8):2945-50. PMID 19661299 texte intégral
  13. Harmsma M, Gromme M, Ummelen M, Dignef W, Tusenius KJ, Ramaekers FC. Differential effects of Viscum album extract Iscador(R)Qu on cell cycle progression and apoptosis in cancer cells.. Int J Oncol. 2004 Dec;25(6):1521-9. [2]
  14. Duong Van Huyen JP, Bayry J, Delignat S, Gaston AT, Michel O, Bruneval P, Kazatchkine MD, Nicoletti A, Kaveri SV. Induction of apoptosis of endothelial cells by Viscum album : A role for anti-tumoral properties of mistletoe lectins. Molecular Medicine. 2002 Oct;8(10):600-6. PMID 12477970 Texte intégral : [3]
  15. Elluru S, Duong Van Huyen JP, Delignat S, Prost F, Bayry J, Kazatchkine MD, Kaveri SV. Molecular mechanisms underlying the immunomodulatory effects of mistletoe (Viscum album L.) extracts Iscador. Arzneimittelforschung. 2006 Jun;56(6A):461-6. PMID 16927527
  16. Grossarth-Maticek R, Kiene H, Baumgartner SM, Ziegler R. Use of Iscador®, an extract of european mistletoe (Viscum album) in cancer treatment: prospective nonrandomized and randomized matched-pair studies nested within a cohort study. Alternative therapies in health and medicine, May-June 2001; vol.7, n°3, pp. 57-78. texte intégral
  17. Huber R, Barth H, Schmitt-Graff A, Klein R. Hypereosinophilia induced by high-dose intratumoral and peritumoral mistletoe application to a patient with pancreatic carcinoma. J Altern Complement Med. 2000 Aug;6(4):305-10. PMID 10976976
  18. Huber R, Ludtke H, Wieber J, Beckmann C. Safety and effects of two mistletoe preparations on production of Interleukin-6 and other immune parameters - a placebo controlled clinical trial in healthy subjects. BMC Complementary and Alternative Medicine 2011, 11:116 (24 November 2011)
  19. Duong Van Huyen JP, Delignat S, Kazatchkine MD, Kaveri SV. Comparative study of the sensitivity of lymphoblastoid and transformed monocytic cell lines to the cytotoxic effects of Viscum album extracts of different origin. Chemotherapy. 2003 Dec;49(6):298-302. PMID 14671430
  20. Eggenschwiler J, Patrignani A, Wagner U, Rehrauer H, Schlapbach R, Rist L, Ramos MH, Viviani A. Gene expression profiles of different breast cancer cells compared with their responsiveness to fermented mistletoe (Viscum album L.) extracts Iscador from oak (Quercus), pine (Pinus), white fir (Abies) and apple tree (Malus) in vitro. Arzneimittelforschung. 2006 Jun;56(6A):483-96. PMID 16927530
  21. Ostermann T, Raak C, Büssing A. Survival of cancer patients treated with mistletoe extract (Iscador): a systematic literature review. BMC Cancer 2009, 9:451 PMID 20021637 texte intégral : [4]
  22. Bock PR, Friedel WE, Hanisch J, Karasmann M, Schneider B. Efficacy and Safety of Long-term Complementary Treatment with Standardised European Mistletoe Extract (Viscum album L.) in Addition to the Conventional Adjuvant Oncological Therapy in Patients with Primary Non-metastatic Breast Cancer. Results of a multicentre, comparative, epidemiological cohort study in Germany and Switzerland. Arzneim.-Forsch./Drug Res. 2004 ; 54, N° 8, 456-466. Texte intégral : [5]
  23. Schumacher K, Schneider B, Reich G, Stiefel T, Stoll G, Bock PR, Hanisch J, Beuth J. Influence of postoperative complementary treatment with lectin-standardized mistletoe extract on breast cancer patients. A controlled epidemiological multicentric retrolective cohort study. Anticancer Res. 2003 Nov-Dec;23(6D):5081-7. PMID 14981970
  24. Horneber MA, Bueschel G, Huber R, Linde K, Rostock M. Mistletoe therapy in oncology. Cochrane Database Syst Rev. 2008 Apr 16;(2):CD003297. PMID 18425885
  25. Kienle GS, Kiene H. Complementary cancer therapy: a systematic review of prospective clinical trials on anthroposophic mistletoe extracts. Eur J Med Res. 2007 Mar 26;12(3):103-19. PMID 17507307
  26. Kienle GS, Kiene H. Review article: Influence of Viscum album L (European mistletoe) extracts on quality of life in cancer patients: a systematic review of controlled clinical studies. Integr Cancer Ther. 2010 Jun;9(2):142-57. PMID 20483874
  27. Kienle GS, Berrino F, Büssing A, Portalupi E, Rosenzweig S, Kiene H. Mistletoe in cancer - a systematic review on controlled clinical trials. Eur J Med Res. 2003 Mar 27;8(3):109-19. PMID 12730032
  28. Piao BK, Wang YX, Xie GR, Mansmann U, Matthes H, Beuth J, Lin HS. Impact of complementary mistletoe extract treatment on quality of life in breast, ovarian and non-small cell lung cancer patients. A prospective randomized controlled clinical trial. Anticancer Res. 2004 Jan-Feb;24(1):303-9. PMID 15015612
  29. Ernst E, Schmidt K, Steuer-Vogt MK. Mistletoe for cancer? A systematic review of randomised clinical trials. Int J Cancer. 2003 Nov 1;107(2):262-7. PMID 12949804
  30. Weissenstein U, Kunz M, Urech K, Baumgartner S. Interaction of standardized mistletoe (Viscum album) extracts with chemotherapeutic drugs regarding cytostatic and cytotoxic effects in vitro. BMC Complementary and Alternative Medicine 2014, 14:6 (8 January 2014) Abstract texte intégral
  31. Gunver S Kienle, Renate Grugel, Helmut Kiene Safety of higher dosages of Viscum album L. in animals and humans - systematic review of immune changes and safety parameters. BMC Complementary and Alternative Medicine 2011, 11:72 doi:10.1186/1472-6882-11-72
  32. Khan T, Ali S, Qayyum R, Hussain I, Wahid F, Shah A. Intestinal and vascular smooth muscle relaxant effect of Viscum album explains its medicinal use in hyperactive gut disorders and hypertension. BMC Complementary and Alternative Medicine 2016, 16:251 (27 July 2016) Abstract [6]
  33. Hunziker-Basler N, Zuzak TJ, Eggenschwiler J, Rist L, Simões-Wüst AP, Viviani A. Prolonged cytotoxic effect of aqueous extracts from dried viscum album on bladder cancer cells. Pharmazie. 2007 Mar;62(3):237-8. PMID 17416204
  34. Urech K, Buessing A, Thalmann G, Schaefermeyer H, Heusser P. Antiproliferative effects of mistletoe (Viscum album L.) extract in urinary bladder carcinoma cell lines. Anticancer Res. 2006 Jul-Aug;26(4B):3049-55. PMID 16886633
  35. Mengs U, Schwarz T, Bulitta M, Weber K. Madaus AG. Antitumoral effects of an intravesically applied aqueous mistletoe extract on urinary bladder carcinoma MB49 in mice. Anticancer Res. 2000 Sep- Oct;20(5B):3565-8. PMID 11131663
  36. Chernyshov VP, Heusser P, Omelchenko LI, Chernyshova LI, Vodyanik MA, Vykhovanets EV, Galazyuk LV, Pochinok TV, Gaiday NV, Gumenyuk ME, Zelinsky GM, Schaefermeyer H, Schaefermeyer G. Immunomodulatory and clinical effects of Viscum album (Iscador M and Iscador P) in children with recurrent respiratory infections as a result of the Chernobyl nuclear accident. Am J Ther. 2000 May;7(3):195-203. PMID: 11317168
  37. Bruneton J. Pharmacognosie, Phytochimie, Plantes médicinales. Ed. Tec et Doc. 1997.
  38. Documentation Weleda
  39. Kienle GS, Grugel R, Kiene H. Safety of higher dosages of Viscum album L. in animals and humans--systematic review of immune changes and safety parameters. BMC Complement Altern Med. 2011 Aug 28;11:72. doi: 10.1186/1472-6882-11-72. PMID 21871125
  40. Büssing A, Tröger W, Stumpf C, Schietzel M. Local reactions to treatments with Viscum album L. extracts and their association with T-lymphocyte subsets and quality of life. Anticancer Res. 2008 May-Jun;28(3B):1893-7. PMID 18630477
  • Étude et bibliographie du National Cancer Institute : http://www.cancer.gov/cancertopics/pdq/cam/mistletoe/HealthProfessional/page5
  • Ziegler R. Mistletoe Preparation Iscador: Are there Methodological Concerns with Respect to Controlled Clinical Trials?Evid Based Complement Alternat Med. 2009 Mar;6(1):19-30. doi: 10.1093/ecam/nem121. PMID 18955241 texte intégral
  • Wichtl Max, Anton Robert. Plantes thérapeutiques : Tradition, pratique officinale, science et thérapeutique. Ed. Tec & Doc. Cachan. 1999.
  • Revue Phytotherapie n° 14
  • Antony S, Kuttan R, Kuttan G. Effect of viscum album in the inhibition of lung metastasis in mice induced by B16F10 melanoma cells. J Exp Clin Cancer Res. 1997 Jun;16(2):159-62. PMID 9261741
  • Baudino S. Extraits de gui (Viscum album L.) : leurs propriétés inhibitrices sur quelques systèmes végétaux = Extracts from mistletoe plants (Viscum album L.): their inhibitory properties against some plan systems. 1985. Thèse d'université Biol. vég. Paris 6.
  • Friedel WE, Matthes H, Bock PR et all. Mistletoe in supportive care in patients with primary non-metastatic colorectal carcinoma. ESMO conférence Lugano, Switzerland, juillet 2007
  • Hamre HJ, Witt CM, Glockmann A, Ziegler R, Willich SN, Kiene H. Anthroposophic medical therapy in chronic disease: a four-year prospective cohort study. BMC Complement Altern Med. 2007 Apr 23;7:10.
  • Kaveri SV, Duong Van Huyen JP, et coll. Variable sensitivity of lymphoblastoid cells to apoptosis induced by Viscum album Qu FrF, a therapeutic preparation of mistletoe lectin. Chemotherapy. 2001 Sep-Oct;47(5):366-76. [7]
  • Mansky PJ, Grem J, Wallerstedt DB, Monahan BP, Blackman MR. Mistletoe and gemcitabine in patients with advanced cancer: a model for the phase I study of botanicals and botanical-drug interactions in cancer therapy. National Center for Complementary and Alternative Medicine, National Institutes of Health, Bethesda, USA. Integr Cancer Ther. 2003 Dec;2(4):345-52. PMID 14713326
  • Matthes H, Friedel WE, Bock PR et all. Supportive care in pancreatic carcinoma patients treated with a fermented mistletoe (Viscum album L.) extract. ESMO conférence Lugano, Switzerland, 5-8 juillet 2007