Consoude

De WikiPhyto
Symphytum officinale

Nom de la plante

Consoude, Herbe à la coupure, Herbe au charpentier, Oreille d’âne, Langue des vaches

Dénomination latine internationale

Symphytum officinale L. = Symphytum consolida Ledeb.

Famille botanique

Boraginaceae

Description et habitat

  • Plante des lieux humides, à souche noirâtre charnue, à tige robuste, ailée au sommet, pouvant atteindre 1 m de haut
  • Feuilles ovales lancéolées, ondulées sur les bords, sur de nombreux rameaux
  • Cymes scorpioïdes, fleurs à corolle blanche, rosée ou violacée, longuement campanulée, épanouie en 5 dents très courtes et munie à la gorge d’éperons écailleux
  • Tétrakène à nucules lisses et brillantes

Histoire et tradition

  • Présente dans toute l’Europe et la Sibérie
  • Le nom évoque les propriétés cicatrisantes et vulnéraires
  • Les animaux évitent la plante toxique

Parties utilisées

  • Racines, (feuilles)
    • Description de la drogue (Cahiers de l'Agence du Médicament [1]) : fragments de racines à surface externe noirâtre, sillonnée longitudinalement, à section blanchâtre

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Cicatrisante, épithéliogène
  • Anti-inflammatoire (acide rosmarinique), favorise la formation du cal en cas de fracture (uniquement par voie locale ou en dilution homéopathique)
  • Activité émolliante des mucilages et astringente des tanins
  • L’allantoïne est responsable de la régénération tissulaire
  • L’acide lithospermique est anticonceptionnel et antihormonal

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Uniquement par voie locale ou en dilution homéopathique
  • Plaies, retards de cicatrisation
  • Fractures, retards de consolidation
  • Tendinites, arthrites et arthrose (du genou) par voie locale [2]
  • Très efficace en topique dans le mal de dos avec grande rapidité d'action [3]
  • Mastites, phlébites, inflammations glandulaires
  • Gargarismes

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

  • L’allantoïne est un composé azoté cicatrisant qui accélère la régénération de la peau et des muqueuses, que l’on retrouve dans la bave d’escargot
  • Propriétés antihormonales de l’acide lithospermique

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Présence d’alcaloïdes pyrrolizidiniques qui sont potentiellement hépatotoxiques, cancérogènes et mutagènes
  • Utilisable uniquement par voie locale ou en dilution homéopathique

Références bibliographiques

  1. Les Cahiers de l'Agence 3 - Médicaments à base de plantes. 1998. Agence du Médicament, Paris
  2. Grube B, Grünwald J, Krug L, Staiger C. Efficacy of a comfrey root (Symphyti offic. radix) extract ointment in the treatment of patients with painful osteoarthritis of the knee: results of a double-blind, randomised, bicenter, placebo-controlled trial. Phytomedicine. 2007 Jan;14(1):2-10. PMID 17169543
  3. Giannetti BM, Staiger C, Bulitta M, Predel HG. Efficacy and safety of a Comfrey root extract ointment in the treatment of acute upper or low back pain: results of a double-blind, randomised, placebo-controlled, multi-centre trial. Br J Sports Med. 2009 May 21. PMID 19460762
  • Wichtl Max, Anton Robert. Plantes thérapeutiques : Tradition, pratique officinale, science et thérapeutique. Ed. Tec & Doc. Cachan. 1999. p. 543
  • Bruneton J. Pharmacognosie, Phytochimie, Plantes médicinales. Ed. Tec et Doc. 1997. p. 681
  • Bézanger-Beauquesne, Pinkas, Torck, Trottin. Plantes médicinales des régions tempérées. Ed. Maloine. Paris. 1980