Fumeterre

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fumaria officinalis
Fumaria officinalis

Nom de la plante

Fumeterre, Fiel de terre, Herbe à la jaunisse

Dénomination latine internationale

Fumaria officinalis L.

Famille botanique

Fumariaceae incorporée maintenant dans les Papaveraceae depuis la classification phylogénétique APG III

Description et habitat

  • La fumeterre est une plante herbacée commune le long des chemins et terres incultes, annuelle, à feuilles vert glauque bi- à tripennatiséquées
  • Fleurs rose violacé, irrégulières, avec un pétale supérieur prolongé par un éperon
  • Fruit = silicule indéhiscente

Histoire et tradition

  • Connue des médecins de l’antiquité, elle était appelée “herbe à la jaunisse”
  • Le nom vient du fait que son jus “fait pleurer comme la fumée” en raison de son amertume
  • Remède de l’asthme dans certains pays d’Asie centrale

Parties utilisées

  • Plante fleurie

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

  • 2 à 3 grammes de drogue par jour ou équivalent
  • Oddibil® 4 comprimés par jour.

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Cholagogue et amphocholérétique : stimule la sécrétion biliaire et réduit l’hypersécrétion pathologique [1] (protopine), spasmolytique du sphincter d’Oddi [2], [3], [4]
  • Antibactérienne [5]
  • GABA-ergique : augmente la fixation du GABA sur ses récepteurs centraux, et sérotoninergique (protopine)
  • Inhibiteur de l'acétylcholinestérase (potentialités dans la maladie d'Alzheimer) (fumaranine, fumarostrejdine) [6], [7]
  • Anti-arythmique (extraits totaux)
  • Anti-histaminique (protopine)
  • Parasiticide in vitro en synergie avec Artemisia annua, Artemisia absinthium, Asimina triloba (Schistosoma mansoni, Fasciola hepatica, Echinostoma caproni) [8]
  • Bénéfique en dermatologie (psoriasis) par l’acide fumarique
  • Propriétés antivirales et antifongiques [9]

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Dyskinésies biliaires, spasmes des voies biliaires et de la vésicule biliaire, lithiases [10]
  • Spasmes digestifs, désordres gastro-intestinaux [11], syndrome de l'intestin irritable [12], [13]
  • Constipation
  • Migraines [14]
  • Asthme et allergies, pour ses propriétés antihistaminiques et de drainage hépatotrope [15]
  • Psoriasis

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

  • Régulateur du flux biliaire, antispasmodique du shincter d’Oddi, anticholinergique, parasympatholytique
  • Antihistaminique
  • L’acide fumarique est utilisé dans le psoriasis

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Contre-indication formelle pendant la grossesse du fait de la présence d'alcaloïdes
  • Inhibition probable du CYP3A4 par la berbérine
  • Attention dans l'insuffisance hépatique grave ou en cas de calculs susceptibles d'obstruer les voies biliaires
  • La protopine et l'allocryptopine induisent modérément les enzymes CYP1A (cytochromes P450 CYP1A1 et CYP1A2) [16]
  • Ne pas utiliser chez les patients prenant de la cyclosporine [17]

Références bibliographiques

  1. Boucard, M., & Laubenheimer, B. (1966). Action du nébulisat de fumeterre sur le débit bilaire du rat. Therapie, 21, 903-911.
  2. Fiegel G. Amphocholeretic effect of Fumaria officinalis. Z Allgemeinmed. 1971 Dec 10;47(34):1819-20. PMID 5134143
  3. Salembier, Y. (1967). Étude de l’action du nébulisat de fumeterre sur la cholérèse chez 33 malades présentant un drainage biliaire externe. Lille Med, 12(9), 1134-1137.
  4. Reynier, M., Lagrange, E., & Godard, F. (1977). Action du nebulisat de Fumeterre officinal sur la musculature lisse.[Fumaria officinalis spray action on smooth muscles.]. Travaux de la Société de Pharmacie de Montpellier, 37(2), 85-102.
  5. A. A. Izzo, G. di Carlo, D. Biscardi, R. de Fusco, N. Mascolo, F. Borrelli, F. Capasso, M. P. Fasulo, G. Autore. Biological screening of Italian medicinal plants for antibacterial activity. Phytotherapy Research, Volume 9, Issue 4, pages 281–286, June 1995
  6. Chlebek J, Novák Z, Kassemová D, Šafratová M, Kostelník J, Malý L, Ločárek M, Opletal L, Hošt'álková A, Hrabinová M, Kuneš J, Novotná P, Urbanová M, Nováková L, Macáková K, Hulcová D, Solich P, Pérez Martín C, Jun D, Cahlíková L. Isoquinoline Alkaloids from Fumaria officinalis L. and Their Biological Activities Related to Alzheimer's Disease. Chem Biodivers. 2016 Jan;13(1):91-9. doi: 10.1002/cbdv.201500033. PMID 26765356
  7. Vrancheva RZ, Ivanov IG, Aneva IY, Dincheva IN, Badjakov IK, Pavlov AI. Alkaloid profiles and acetylcholinesterase inhibitory activities of Fumaria species from Bulgaria. Z Naturforsch C. 2016 Jan;71(1-2):9-14. doi: 10.1515/znc-2014-4179. PMID 26756091
  8. Ferreira JF, Peaden P, Keiser J. In vitro trematocidal effects of crude alcoholic extracts of Artemisia annua, A. absinthium, Asimina triloba, and Fumaria officinalis: trematocidal plant alcoholic extracts. Parasitol Res. 2011 Dec;109(6):1585-92. doi: 10.1007/s00436-011-2418-0. PMID 21562762
  9. Orhana I, Ozçelik B, Karaoğlu T, Sener B. Antiviral and antimicrobial profiles of selected isoquinoline alkaloids from Fumaria and Corydalis species. Z Naturforsch C. 2007 Jan-Feb;62(1-2):19-26. PMID 17425100
  10. Lagrange E, Aurousseau M. Effect of nebulized Fumaria officinalis on experimental gallbladder calculi in mice. Ann Pharm Fr. 1973 May;31(5):357-62. PMID 4794071
  11. Hentschel C, Dressler S, Hahn EG. [Fumaria officinalis (fumitory)--clinical applications]. Fortschr Med. 1995 Jul 10;113(19):291-2. PMID 7672742
  12. Brinkhaus B, Hentschel C, Von Keudell C, Schindler G, Lindner M, Stützer H, Kohnen R, Willich SN, Lehmacher W, Hahn EG. Herbal medicine with curcuma and fumitory in the treatment of irritable bowel syndrome: a randomized, placebo-controlled, double-blind clinical trial. Scand J Gastroenterol. 2005 Aug;40(8):936-43. PMID 16173134
  13. Roja Rahimi, Mohammad Abdollahi. Herbal medicines for the management of irritable bowel syndrome: A comprehensive review. World J Gastroenterol. 2012 February 21; 18(7): 589–600. doi: 10.3748/wjg.v18.i7.589 PMID 22363129 texte intégral
  14. Barré Y. Migraine and Fumaria officinalis. Sem Ther. 1967 May;43(5):307-8. PMID 5598644
  15. GOETZ, Paul. Traitement de fond de l’asthme par la phytothérapie. Phytothérapie, 2010, vol. 8, no 5, p. 302-305.
  16. Vrba J, Vrublova E, Modriansky M, Ulrichova J. Protopine and allocryptopine increase mRNA levels of cytochromes P450 1A in human hepatocytes and HepG2 cells independently of AhR.Toxicol Lett. 2011 Jun 10;203(2):135-41. doi: 10.1016/j.toxlet.2011.03.015. PMID 21419197
  17. Xin HW, Wu XC, Li Q, Yu AR, Zhong MY, Liu YY. The effects of berberine on the pharmacokinetics of cyclosporin A in healthy volunteers. Methods Find Exp Clin Pharmacol. 2006 Jan-Feb;28(1):25-9. PMID 16541194
  • Wichtl Max, Anton Robert. Plantes thérapeutiques : Tradition, pratique officinale, science et thérapeutique. Ed. Tec & Doc. Cachan. 1999. p. 205
  • Goetz, P., Ghedira, K., & Le Jeune, R. (2009). Fumaria officinalis L.(Fumariaceae). Phytothérapie, 7(4), 221-225.
  • TORCK, M., PINKAS, M., et BÉZANGER-BEAUQUESNE, L. heterosides flavoniques de la fumeterre Fumaria officinalis L. Fumariacees. Ann Pharm Franc, 1971.
  • Prakash Chandra Gupta, Nisha Sharma, Ch V Rao. A review on ethnobotany, phytochemistry and pharmacology of Fumaria indica (Fumitory). Asian Pac J Trop Biomed. 2012 August; 2(8): 665–669. doi: 10.1016/S2221-1691(12)60117-8 PMCID: PMC3609363 texte intégral