Reine des prés

De WikiPhyto
Filipendula ulmaria
Filipendula ulmaria

Nom de la plante

Reine des prés, Spirée ulmaire, Fleur des abeilles, Barbe de chèvre, Ulmaire

Dénomination latine internationale

Filipendula ulmaria (L.) Maxim. (Spiraea ulmaria)

Famille botanique

Rosaceae

Description et habitat

  • Plante herbacée des lieux humides, de grande taille, à grandes feuilles divisées en folioles dentées et inégales, la terminale étant plus grande. Les fleurs sont blanches, odorantes, très nombreuses, disposées en grappes composées, d'odeur caractéristique de salicylate de méthyle. Le fruit est sec.
  • La Reine des Prés est très commune en France et dans toute l'Europe sauf le littoral méditerranéen, en Asie occidentale et septentrionale, en Amérique du Nord.
  • Plante mellifère

Histoire et tradition

  • Elle était utilisée autrefois comme vulnéraire, sudorifique, astringente, diurétique (Cazin), tonique, préconisée contre l'hydropisie et les troubles rhumatismaux

Parties utilisées

  • Sommités fleuries

Formes galéniques disponibles

  • Tisanes de sommités fleuries
  • Poudre
  • Extrait sec
  • Teinture-mère de sommités fleuries (teneur en éthanol de 65 %, au minimum 0,20 % de flavonoïdes totaux, exprimés en spiraéoside)
  • EPS de sommités fleuries

Dosages usuels

  • 5 à 10 grammes d’infusion

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Antirhumatismale par la présence d'hétérosides tels que le monotropitoside (dont l'aglycone est le salicylate de méthyle)
  • Anti-inflammatoire [1], réduction de l'IL-6 et du TNF-α (apigénine, quercétine) [2], antalgique, active dans la goutte
  • Antibactérienne [3]
  • Diurétique uricosurique
  • Diaphorétique dans les refroidissements
  • Antitumoral
  • Immunomodulant (racines, feuilles, fleurs), inhibe la production d’espèces réactives de l’oxygène par les leucocytes (tanins) [4], [5]
  • Agit sur les dysplasies du col utérin [6]
  • Sa racine inhibe la propagation du virus Echo 9, elle agit comme un inducteur d’interféron
  • Activité anticoagulante (complexe moléculaire à activité héparine-like, neutralisé par le sulfate de protamine, antagoniste de l'héparine) [7]
  • Inhibition de l'élastase [8]
  • Anti-ulcéreuse [9]
  • Antioxydant (espèce voisine, Filipendula hexapetala ) [10]

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Rhumatismes aggravés par l’humidité
  • Goutte
  • Fièvres
  • Céphalées, douleurs dentaires
  • Facilitation des fonctions d’élimination

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

  • Infusion de sommités fleuries (ne pas faire bouillir) : trois cuillerées à soupe (une bonne poignée) pour un litre d'eau bouillante, infuser 1/4 heure. A boire dans la journée, espacer après amélioration

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Gastralgies
  • Très peu d'effets indésirables ont été recensés [11]
  • Le salicylate de méthyle est régulièrement à l'origine d'intoxications dont la symptomatologie est celle de l'intoxication salicylée : 1 ml de salicylate de méthyle est équivalent à 1,4 g d'acide acétylsalicylique (aspirine) et les quantités ingérées sont parfois supérieures à 10 ml [2]
  • Prudence en cas de co-administration d'anticoagulants
  • Contre-indication avec l'héparine et dérivés

Références bibliographiques

  1. Trouillas P, Calliste CA, Allais DP, Simon A, Marfak A, Delage C, Duroux JL. Antioxidant, anti-inflammatory and antiproliferative properties of sixteen water plant extracts used in the Limousin countryside as herbal teas. Food Chemistry, Volume 80, Issue 3, March 2003, Pages 399-407 [1]
  2. Drummond EM, Harbourne N, Marete E, Martyn D, Jacquier J, O'Riordan D, Gibney ER. Inhibition of proinflammatory biomarkers in THP1 macrophages by polyphenols derived from chamomile, meadowsweet and willow bark. Phytother Res. 2013 Apr;27(4):588-94. doi: 10.1002/ptr.4753. PMID 22711544
  3. Jussi-Pekka Rauha, Susanna Remes, Marina Heinonen, Anu Hopia, Marja Kähkönen, Tytti Kujala, Kalevi Pihlaja, Heikki Vuorela, Pia Vuorela. Antimicrobial effects of Finnish plant extracts containing flavonoids and other phenolic compounds. International Journal of Food Microbiology, Volume 56, Issue 1, 25 May 2000, Pages 3-12
  4. Halkes SBA, Beukelman CJ, Kroes BH, Van Den Berg A.JJ, Labadie RP, Van Dijk H. In vitro immunomodulatory activity of Filipendula ulmaria. Phytotherapy research, 1997, vol. 11, no7, pp. 518-520 (15 ref.) INIST-CNRS
  5. Raphael Richard Ciuman. Phytotherapeutic and naturopathic adjuvant therapies in otorhinolaryngology. Eur Arch Otorhinolaryngol. 2012 February; 269(2): 389–397. Published online 2011 September 16. doi: 10.1007/s00405-011-1755-zhttp:// texte intégral
  6. Peresun'ko AP, Bespalov VG, Limarenko AI, Aleksandrov VA. Clinico-experimental study of using plant preparations from the flowers of Filipendula ulmaria (L.) Maxim for the treatment of precancerous changes and prevention of uterine cervical cancer. Vopr Onkol. 1993;39(7-12):291-5. PMID 7825300
  7. Kudriashov BA, Liapina LA, Azieva LD. The content of a heparin-like anticoagulant in the flowers of the meadowsweet (Filipendula ulmaria). Farmakol Toksikol. 1990 Jul-Aug;53(4):39-41. PMID 2226759
  8. Lamaison JL, Carnat A, Petitjean-Freyet C. Teneur en tanins et activité inhibitrice de l'élastase chez les Rosaceae = Tannin content and elastase inhibiting activity in the Rosaceae family. Annales pharmaceutiques françaises, 1990, vol. 48, no6, pp. 335-340 (6 pages) INIST-CNRS
  9. Barnaulov OD, Denisenko PP. Anti-ulcer action of a decoction of the flowers of the dropwort, Filipendula ulmaria (L.) Maxim. Farmakol Toksikol. 1980 Nov-Dec;43(6):700-5. PMID 7450008
  10. Katanic J, Mihailovic V, Stankovic N, et al. Dropwort (Filipendula hexapetala Gilib.): potential role as antioxidant and antimicrobial agent. EXCLI Journal. 2015;14:1-20. doi:10.17179/excli2014-479. texte intégral
  11. Restani P, Di Lorenzo C, Garcia-Alvarez A, et al. Adverse Effects of Plant Food Supplements Self-Reported by Consumers in the PlantLIBRA Survey Involving Six European Countries. Nerurkar PV, ed. PLoS ONE. 2016;11(2):e0150089. doi:10.1371/journal.pone.0150089. texte intégral
  • Bruneton J. Pharmacognosie, Phytochimie, Plantes médicinales. Ed. Tec et Doc. 1997.
  • Wichtl Max, Anton Robert. Plantes thérapeutiques : Tradition, pratique officinale, science et thérapeutique. Ed. Tec & Doc. Cachan. 1999.
  • Revue Phytothérapie n° 20
  • Nesterova IuV, Povet'eva TN, Aksinenko SG, Suslov NI, Gaĭdamovich NN, Nagorniak IuG, Popova EV, Kravtsova SS, Andreeva TI. Evaluation of anti-inflammatory activity of extracts from Siberian plants. Vestn Ross Akad Med Nauk. 2009;(11):30-4. PMID 20017405
  • Halkes SBA. Filipendula ulmaria - A study on the immunomodulatory activity of extracts and constituents. PhD Thesis, University of Utrecht 1998
  • Références bibliographiques de l'EMEA http://www.ema.europa.eu/docs/en_GB/document_library/Herbal_-_List_of_references_supporting_the_assessment_report/2011/01/WC500101407.pdf