Gentiane jaune

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gentiana lutea
Gentiana lutea

Nom de la plante

Gentiane jaune

Dénomination latine internationale

Gentiana lutea L.

Famille botanique

Gentianaceae

Description et habitat

  • Belle plante vigoureuse des montagnes, parfois haute de 2 m, à longue racine charnue
  • Tiges fistuleuses, d’un vert glauque, larges feuilles ovales pouvant atteindre 30 cm, embrassantes vers le sommet, à nervures longitudinales saillantes
  • Les fleurs sont disposées en verticilles à l’aisselle des feuilles supérieures, corolle évasée en 5 à 7 lobes d’un jaune d’or éclatant
  • Risque de confusion avant la floraison avec le Vérâtre à feuilles alternes alors que celles de la Gentiane sont opposées

Histoire et tradition

  • Base de nombreux apéritifs
  • Remarque : le violet de gentiane est un colorant de couleur violette, mélange de méthyl violets (violet de Paris, violet de méthyle), utilisé surtout en microbiologie dans la coloration de Gram

Parties utilisées

Racine

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Eupeptique, anti-gastralgique : agit dès l’ingestion, la gentiane stimule les sécrétions et la motilité de l’estomac, mais à dose élevée, elle peut provoquer des vomissements, anti-Helicobacter pylori in vitro [2]
  • Antipyrétique
  • Antipsychotique (?), antidépresseur, la gentisine et les autres xanthones sont des inhibiteurs de la MAO mono-amine oxydase (chalcones, 5-hydroxyflavanone) [3] (activité surtout chez Gentiana campestris L. d'après Kurt Hostettmann)
  • Tonique, améliore les tests d'endurance chez la souris [4]
  • Vulnéraire, anti-inflammatoire [5] , action fibroblastique [6]
  • L'amarogentine et l'amaroswerine sont des substances parmi les plus amères que l'on connaisse, car leur indice d'amertume est voisin de 58 000 000 (l'indice d'amertume est l'inverse de la plus grande dilution pour laquelle l'amertume est encore décelable ; à titre de comparaison, pour la quinine sous forme de chlorhydrate, l'indice est de 200 000)

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Indigestions
  • Troubles digestifs
  • Dépression nerveuse

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

  • L'amertume déclenche, dès le contact avec la muqueuse buccale, un réflexe véhiculé par le nerf pneumogastrique qui induit la sécrétion des sucs digestifs
  • Parasympathomimétique

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

Références bibliographiques

  1. Aberham A, Schwaiger S, Stuppner H, Ganzera M. Quantitative analysis of iridoids, secoiridoids, xanthones and xanthone glycosides in Gentiana lutea L. roots by RP-HPLC and LC-MS. J Pharm Biomed Anal. 2007 Nov 5;45(3):437-42. PMID 17697760
  2. Mahady GB, Pendland SL, Stoia A, Hamill FA, Fabricant D, Dietz BM, Chadwick LR. In vitro susceptibility of Helicobacter pylori to botanical extracts used traditionally for the treatment of gastrointestinal disorders. Phytother Res. 2005 Nov;19(11):988-91.PMID 16317658
  3. Haraguchi H, Tanaka Y, Kabbash A, Fujioka T, Ishizu T, Yagi A. Monoamine oxidase inhibitors from Gentiana lutea. Phytochemistry. 2004 Aug;65(15):2255-60. PMID 15587710
  4. Nilgün Öztürk, K Hüsnü Can Başer, Süleyman Aydin, Yusuf Öztürk, Ihsan Çaliş. Effects of Gentiana lutea ssp. symphyandra on the Central Nervous System in Mice. Phytotherapy Research, Volume 16, Issue 7, pages 627–631, November 2002. PMID 12410542
  5. A. Mathew, A.D. Taranalli, S.S. Torgal. Evaluation of Anti-inflammatory and Wound Healing Activity of Gentiana lutea Rhizome Extracts in Animals. Informa Healthcare, 2004, Vol. 42, No. 1 , Pages 8-12
  6. Oztürk N, Korkmaz S, Oztürk Y, Başer KH. Effects of gentiopicroside, sweroside and swertiamarine, secoiridoids from gentian (Gentiana lutea ssp. symphyandra), on cultured chicken embryonic fibroblasts. Planta Med. 2006 Mar;72(4):289-94. PMID 16557467
  • Clade Jean-Louis, Jollès Charles. La gentiane, l’aventure de la Fée jaune. Ed. Cabedita
  • Hostettmann K. Les gentianes : nouvelle indication thérapeutique ? La phytothérapie européenne. 2002, no11, pp. 5-7
  • Hostettmann K, Marston A. Millepertuis et gentiane, des antidépresseurs végétaux. La phytothérapie européenne. 2004, no20, pp. 5-7