Théier

De WikiPhyto
(Redirigé depuis Thé vert)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Camellia sinensis
Camellia thea

Nom de la plante

Théier, Thé

Dénomination latine internationale

Camellia sinensis (L.) O. Kuntze = Camellia thea Link = Thea sinensis (L.) Kuntze

Famille botanique

Theaceae

Description et habitat

  • Arbuste toujours vert, atteignant 15 m de haut, dont la petite taille est maintenue par culture pour faciliter la récolte
  • Originaire de Chine (Yunnan oriental) et du nord de l’Inde
  • Nombreuses ramifications , la feuille âgée est glabre, les jeunes pousses sont recouvertes de duvet (doù le nom de “pekoë” = cheveux en chinois), récoltées manuellement au-dessus du rétrécissement pétiolaire

Histoire et tradition

  • Plante connue depuis depuis plus de 5000 ans en Chine
  • La cérémonie du thé est née au Japon au XVI° siècle, les Jésuites l’ont rapporté en France au XVII° siècle, c’est la boisson la plus consommée du monde en dehors de l’eau
    • Le thé noir est obtenu en entreposant des feuilles fraîches jusqu’à ce qu’elles flétrissent, puis elles sont roulées, la mise en contact des sucs avec les enzymes provoquant un début de fermentation, les catéchines sont transformées en phlobaphènes par des oxydases, les principes aromatiques se développent, les feuilles sont ensuite torréfiées et séchées
    • Pour le thé vert, la fermentation n’a pas lieu, les enzymes sont inactivés par de la vapeur d’eau sous pression, puis séchées
    • Le thé oolong est semi-fermenté

Parties utilisées

  • Feuille
  • La feuille peut subir une fermentation plus ou moins poussée pour donner différente qualité: thé vert (non fermenté); thé rouge (semi-fermenté) ou noir (fermenté)

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Effet stimulant grâce à la caféine
  • Anti-inflammatoire, anti-tumoral, anti-oxydant, anti-âge
  • Antimicrobien [2], [3] (Staphylococcus epidermidis, Micrococcus luteus, Brevibacterium linens, Pseudomonas fluorescens, Bacillus subtilis, antibactérien vis-à-vis de ‘’Staphylococcus aureus’’ résistant à la méthicilline par production de béta-lactamase [4]
  • Les dérivés de l’apigénine (isoschaftoside et vicénine-3) sont des inhibiteurs de la lipoxygénase
  • Les polyphénols sont antioxydants et piégeurs de radicaux libres
  • Les catéchines protègent l'ADN et les acides aminés du stress nitratif (préférentiellement dans le thé vert), réduisent le cholestérol total et le LDL-cholestérol [5]
  • Les flavonoïdes (quercétine) inhibent l'oxydation des LDL, inductrice d'athérogénèse
  • La consommation de thé est associée à une réduction des infarctus, et une diminution des risques de cancers, de déclin cognitif et de démences, une amélioration de la densité osseuse
  • Activité anticholinestérasique [6]
  • L’astringeance des tanins induit une diminution de l’absorption et de la biodisponibilité de certains médicaments (alcaloïdes, neuroleptiques et antidépresseurs)
  • Activité antimicrobienne et synergie avec les pénicillines
  • La l-théanine traverse aisément la barrière hémato-encéphalique, accroît le niveau cérébral du GABA, neurotransmetteur inhibiteur, accroît les niveaux cérébraux de dopamine et de sérotonine
  • La l-théanine protège le cerveau de la neurotoxicité induite par le glutamate, cause de maladies neurodégénératives. Elle réduit significativement les symptômes mentaux, physiques et sociaux associés au syndrome prémenstruel. Elle normalise la pression sanguine. Elle permet de tempérer les effets irritants de la caféine
  • La consommation de thé augmente la longueur des télomères et améliorerait la longévité [7]
  • L’ingestion de thé vert améliore la sensibilité à l’insuline [8], diminue le taux d’hémoglobine glyquée [9], augmente l’expression des transporteurs de glucose GLUT-IV [10], améliore la tolérance au glucose [11] et diminue l’incidence du diabète [12]
  • La consommation de thé riche en catéchines combat l'insulinorésistance chez des patients en surpoids ayant un syndrome métabolique, agit sur la répartition des graisses corporelles [13] et, en augmentant la combustion des lipides, participe à la régulation du poids. C'est ce que montrent des résultats présentés lors du colloque Inra "Catechins and diet: from sensorial aspects to nutrition" qui s'est tenu à Paris le 23 janvier 2008. « Les catéchines augmentent la thermogenèse, améliorent la fonction insulinique et réduisent l'obésité intra-abdominale »
  • Le thé fermenté agit favorablement sur la stéatose hépatique chez le rat [14]
  • Activité anti-collagénase et anti-élastase [15]
  • Le café et le thé sont les principales sources d’antioxydants en France, sous forme de polyphénols qui contribuent à 48,5 % des apports totaux en antioxydants
    • Les principales sources de polyphénols des Français sont le café (36,9 %), le thé (33,6 %), le chocolat (10,4 %) et les fruits et légumes (7,4 %), avant le vin rouge (7,2 %). Les apports totaux sont de 835 mg/j et augmentent avec l’âge (excepté après 55 ans) source : NutriNet-Santé [2]

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Essentiellement boisson d’agrément
  • Une tasse de thé de 200 ml apporte en moyenne 135 mg de flavonoïdes
  • Conseillé dans le diabète
  • Obésité [16]
  • Maladie d'Alzheimer (?) [17]
  • Diminution considérable par la nutrition en thé vert de rats présentant des nodules cancéreux en quelques mois (les molécules monomères du thé vert sont les plus actives, pas celles du thé noir fermenté qui contient des molécules polymérisées)
  • Le thé vert est riche en catéchines, le thé noir surtout en théaflavines et théarubigines (catéchines polymérisées), mais tous les deux sont riches en théanine

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Diminution de l’absorption et de la biodisponibilité de certains médicaments (alcaloïdes, neuroleptiques et antidépresseurs) par les tanins
  • Le thé vert a été repéré comme puissant inhibiteur du métabolisme du CYP3A4, suivi par Agaricus, Viscum, jus de noni, mais les risques d’interactions systémiques ou intestinales cliniquement pertinentes sont jugés peu probables avec ces végétaux (mis à part les produits à base de thé vert concentré), les extraits d’algues et l’ail sont classés comme non-inhibiteurs [18]
  • Chez l’homme l’infusion de thé inhibe l’absorption du fer
    • L’inhibition de l’absorption du fer non-héminique est de 30 % avec le thé vert et varie de 36 à 61% avec le thé noir. L’effet d’inhibition de l’absorption de fer par le thé est attribué au complexe tanins-fer insoluble qui se forme dans la lumière du tractus gastro-intestinal.

Références bibliographiques

  1. Naoko Fujimori, Hiroshi Ashihara. Biosynthesis of Caffeine in Flower Buds of Camellia sinensis. Ann Bot (1993) 71 (3): 279-284 doi:10.1006/anbo.1993.1034 texte intégral
  2. J M Hamilton-Miller. Antimicrobial properties of tea (Camellia sinensis L.). Antimicrob Agents Chemother. 1995 November; 39(11): 2375–2377. PMCID: PMC162950 texte intégral
  3. Sharma A, Gupta S, Sarethy IP, Dang S, Gabrani R. Green tea extract: possible mechanism and antibacterial activity on skin pathogens. Food Chem. 2012 Nov 15;135(2):672-5. doi: 10.1016/j.foodchem.2012.04.143. PMID 22868144
  4. Aqil F, Khan MS, Owais M, Ahmad I. Effect of certain bioactive plant extracts on clinical isolates of beta-lactamase producing methicillin resistant Staphylococcus aureus. J Basic Microbiol. 2005;45(2):106-14. PMID 15812867
  5. Kim A, Chiu A, Barone MK, Avino D, Wang F, Coleman CI, Phung OJ. Green tea catechins decrease total and low-density lipoprotein cholesterol: a systematic review and meta-analysis. J Am Diet Assoc. 2011 Nov;111(11):1720-9. doi: 10.1016/j.jada.2011.08.009. PMID 22027055
  6. Jazayeri SB, Amanlou A, Ghanadian N, Pasalar P, Amanlou M. A preliminary investigation of anticholinesterase activity of some Iranian medicinal plants commonly used in traditional medicine. DARU Journal of Pharmaceutical Sciences. 2014;22(1):17. doi:10.1186/2008-2231-22-17. texte intégral
  7. Chan R et coll. Chinese tea consumption is associated with longer telomere length in elderly Chinese men. Br J Nutr 2010; 103: 107-13
  8. Fukino Y, Shimbo M, Aoki N, Okubo T, Iso H. Randomized controlled trial for an effect of green tea consumption on insulin resistance and inflammation markers. J Nutr Sci Vitaminol (Tokyo). 2005 Oct;51(5):335-42. PMID 16392704
  9. Fukino Y, Ikeda A, Maruyama K, Aoki N, Okubo T, Iso H. Randomized controlled trial for an effect of green tea-extract powder supplementation on glucose abnormalities. Eur J Clin Nutr. 2008 Aug;62(8):953-60. PMID 17554248
  10. Wu LY, Juan CC, Hwang LS, Hsu YP, Ho PH, Ho LT. Green tea supplementation ameliorates insulin resistance and increases glucose transporter IV content in a fructose-fed rat model. Eur J Nutr. 2004 Apr;43(2):116-24. PMID 15083319
  11. Tsuneki, Mitsuyo Ishizuka, Miki Terasawa, Jin-Bin Wu, Toshiyasu Sasaoka, Ikuko Kimura. Effect of green tea on blood glucose levels and serum proteomic patterns in diabetic (db/db) mice and on glucose metabolism in healthy humans
. Hiroshi. BMC Pharmacology 2004, 4:18 doi:10.1186/1471-2210-4-18 [1]
  12. Iso H, Date C, Wakai K, Fukui M, Tamakoshi A; JACC Study Group. The relationship between green tea and total caffeine intake and risk for self-reported type 2 diabetes among Japanese adults. Ann Intern Med. 2006 Apr 18;144(8):554-62. Ann Intern Med. 2006 Apr 18;144(8):554-62. PMID 16618952
  13. Cao H, Hininger-Favier I, Kelly MA, Benaraba R, Dawson HD, Coves S, Roussel AM, Anderson RA. Green tea polyphenol extract regulates the expression of genes involved in glucose uptake and insulin signaling in rats fed a high fructose diet. J Agric Food Chem. 2007 Jul 25;55(15):6372-8. PMID 17616136
  14. Zhou J, Zhang L, Zhang J, Wan X. Aqueous extract of post-fermented tea reverts the hepatic steatosis of hyperlipidemia rat by regulating the lipogenic genes expression and hepatic fatty acid composition. BMC Complementary and Alternative Medicine 2014, 14:263 (23 July 2014) Abstract texte intégral
  15. Thring TS, Hili P, Naughton DP. Anti-collagenase, anti-elastase and anti-oxidant activities of extracts from 21 plants. BMC Complement Altern Med. 2009 Aug 4;9:27. doi: 10.1186/1472-6882-9-27. PubMed PMID 19653897
  16. AG Dulloo, J Seydoux, L Girardier, P Chantre, J Vandermander. Green tea and thermogenesis: interactions between catechin-polyphenols, caffeine and sympathetic activity. International Journal of Obesity (2000) 24, 252±258. texte intégral
  17. Parmar Namita, Rawat Mukesh, Kumar J. Vijay. Camellia Sinensis (Green Tea): A Review. Global Journal of Pharmacology 6 (2): 52-59, 2012 ISSN 1992-0075 texte intégral
  18. Engdal S, Nilsen OG. In vitro inhibition of CYP3A4 by herbal remedies frequently used by cancer patients. Phytother Res. 2009 Jul;23(7):906-12. doi: 10.1002/ptr.2750. PMID 19170155
  • Lehnert M, Lind H, Zhong Z, Schoonhoven R, Marzi I, Lemasters JJ. Polyphenols of Camellia sinenesis decrease mortality, hepatic injury and generation of cytokines and reactive oxygen and nitrogen species after hemorrhage/resuscitation in rats. BMC Complementary and Alternative Medicine 2010, 10:46 (24 August 2010) [3]
  • Tinahones FJ, Rubio MA, Garrido-Sánchez L, Ruiz C, Gordillo E, Cabrerizo L, Cardona F. Green tea reduces LDL oxidability and improves vascular function. Am Coll Nutr. 2008 Apr;27(2):209-13. PMID 18689551
  • Müller J, Pfaffl MW. Synergetic downregulation of 67 kDa laminin receptor by the green tea (Camellia sinensis) secondary plant compound epigallocatechin gallate: a new gateway in metastasis prevention? BMC Complementary and Alternative Medicine 2012, 12:258 (18 December 2012) Abstract Provisional PDF
  • Afsana K, Shiga K, Ishizuka S, Hara H., Reducing effect of ingesting tannic acid on the absorption of iron, but not of zinc, copper and manganese by rats, Biosci Biotechnol Biochem. 2004 Mar; 68(3):584-92.
  • Disler PB, Lynch SR, Charlton RW, Torrance JD, Bothwell TH, Walker RB, Mayet F., The effect of tea on iron absorption, Gut. 1975 Mar; 16(3):193-200.
  • Fairweather-Tait SJ, Piper Z, Fatemi SJ, Moore GR., The effect of tea on iron and aluminium metabolism in the rat, Br J Nutr. 1991 Jan; 65(1):61-8.
  • Hamdaoui MH, Chahed A, Ellouze-Chabchoub S, Marouani N, Ben Abid Z, Hédhili A., Effect of green tea decoction on long-term iron, zinc and selenium status of rats, Ann Nutr Metab. 2005 Mar-Apr; 49(2):118-24.
  • Hogenkamp PS, Jerling JC, Hoekstra T, Melse-Boonstra A, MacIntyre UE., Association between consumption of black tea and iron status in adult Africans in the North West Province: the THUSA study, Br J Nutr. 2008 Aug; 100(2):430-7.
  • Neeraj Kumar Sharma, Dheeraj Ahirwar, Deenanath Jhade, Vibhor K. Jain. In vitro anti-obesity assay of alcoholic and aqueous extracts of camellia sinensis leaves. IJPSR (2012), Vol. 3, Issue 06, 1863-1866