Lavande aspic

De WikiPhyto

Nom de la plante

Lavande aspic, Lavande sauvage

Dénomination latine internationale

Lavandula latifolia Medik. syn Lavandula spica DC.

Famille botanique

Lamiaceae

Description et habitat

  • Plante aérienne et diffuse, aime la garrigue du sud de l'Europe sur sols calcaires, craint le froid
  • Fleurs violet pâle disposées en épis lâches, au sommet de longues tiges
  • Feuilles plus larges et plus pubescentes que Lavandula vera

Histoire et tradition

  • Son nom “aspic” vient de celui de la vipère aspic dont elle avait la réputation de soigner la morsure
  • La floraison et la cueillette sont plus tardives que celles de la lavande vraie
  • Elle pousse sur terrains calcaires secs, plante de plus basse altitude que la Lavande vraie (entre 200 et 500 m d’altitude)
  • Les diverses hybridations entre les deux espèces donnent le lavandin : par exemple Lavandula x burnati clone super …

Parties utilisées

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

  • Huile essentielle d'urgence pour soulager et guérir rapidement les brûlures sévères et les piqûres de guêpe
  • Anti-inflammatoire en application cutanée
  • Cicatrisante, vulnéraire, analgésique, antitoxique
  • Antivirale, antibactérienne modérée, fongicide, stimulante immunitaire
  • Anti-inflammatoire en application cutanée (cortisone-like dans les eczémas)
  • Anticatarrhale, expectorante [3]
    • Attention, certains chémotypes portugais contiendraient jusqu’à 50 % de camphre

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

  • Brûlures même sévères, plaies, ulcères, escarres, psoriasis, eczéma
  • Mycoses cutanées (pied d'athlète) et gynécologiques (à Candida albicans)
  • Piqûres de guêpe, de méduse, de scorpion, de puces, de moustiques
  • En usage local ou en aérosols :
    • Bronchite, laryngite, sinusite, otite, rhinite
    • Rhumatisme articulaire, crampes
    • Asthénie nerveuse, dépressions

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Huile essentielle déconseillée pendant la grossesse
  • Attention à la présence de camphre, usage cutané ou aérien seuls préconisés

Références bibliographiques

  1. Shimizu M, Shogawa H, Matsuzawa T, Yonezawa S, Hayashi T, Arisawa M, Suzuki S, Yoshizaki M, Morita N, Ferro E, et al. Anti-inflammatory constituents of topically applied crude drugs. IV. Constituents and anti-inflammatory effect of Paraguayan crude drug "alhucema" (Lavandula latifolia Vill.). Chem Pharm Bull (Tokyo). 1990 Aug;38(8):2283-4. PMID 2279292
  2. Gamez MJ, Zarzuelo A, Risco S, Utrilla P, Jimenez J. Hypoglycemic activity in various species of the genus Lavandula. II: Lavandula dentata and Lavandula latifolia. Pharmazie, 1988, vol. 43, no6, pp. 441-442
  3. Charron JM. Use of Lavandula latifolia as an expectorant. J Altern Complement Med. 1997 Fall;3(3):211. PMID 9430322
  4. Morel Jean-Michel. Traité pratique de Phytothérapie. Ed. Grancher, 2008.