Basilic

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nom de la plante

Basilic, Pistou, Basilic romain

Dénomination latine internationale

Ocimum basilicum L. et ses variétés

Famille botanique

Lamiaceae

Description et habitat

  • Herbe annuelle de 20 à 50 cm de haut, à tiges rameuses formant des touffes, feuilles ovales, d’un beau vert foncé (certaines variétés possèdent des feuilles de couleur rouge vineux, liée à la présence d’anthocyanes)
  • Fleurs blanc jaunâtre à rougeâtre, regroupées par 6 en verticilles
  • Plusieurs variétés de basilic sont cultivées : le grand vert, le plus connu sous le nom de pistou et le plus commun, O. basilicum var. Genovese, le basilic pourpre O. basilicum purpurascens, le citronné O. basilicum citriodorum, le basilic thai, O. basilicum var. thyrsiflora, et var. dianatnejadii, ...

Histoire et tradition

  • C'est le “pistou” des méridionaux largement utilisé en art culinaire, il est aussi la base du "pesto", condiment italien
  • Originaire d’Asie, les grecs l’ont connu après les campagnes d’Alexandre le Grand
  • Au Moyen âge en Europe, il faisait partie des plantes de sorcellerie
  • Le basilic correspond à Ocimum basilicum L. mais il existe différentes espèces et cultivars par exemple le basilic européen (Ocimum basilicum var. "feuille de laitue") qui contient du linalol (40 à 55 %) et très peu de méthylchavicol, le basilic "grand vert » (Ocimum basilicum var. "grand vert") avec surtout méthyl-eugénol mais 20 à 25% de méthylchavicol, etc…
  • C’est le basilic européen chémotype linalol qui est actuellement préféré, car le méthylchavicol est réputé cancérogène, on évite donc le basilic exotique ou basilic tropical Ocimum basilicum ssp basilicum qui est riche en cette substance
  • La mention du chémotype est donc importante pour cette plante
  • Le Tulsi ou basilic sacré Ocimum sanctum feuilles serait antistress mais aussi contraceptif par voie hypophysaire et entraine des modifications histologiques

Parties utilisées

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Antimicrobien [1]
  • Antiviral
  • Stomachique, protection de la muqueuse gastrique [2], carminatif, apéritif
  • Diurétique
  • Galactagogue
  • Antioxydant (acide rosmarinique) [3]
  • Le méthyl-chavicol (= estragole) est toxique et potentiellement cancérogène à forte dose, mais certains composés du basilic réduisent la toxicité du 1'-hydroxyestragole connu comme procarcinogène (réduisent la formation d'adduits à ADN) [4]
  • L’extrait hydro-alcoolique de la feuille augmente la teneur hépatique en glutathion-réductase et en superoxyde dismutase, et en enzymes de détoxication, anticancéreux (s’oppose à la papillomagenèse cutanée et de la jonction œso-gastrique

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

  • Anthelmintique, insecticide
  • Peut être stupéfiante, positivante, antispasmodique puissante, neuro-régulatrice
  • Normalise la flore intestinale
  • Anti-inflammatoire, antalgique
  • Anti-oxydante [5]
  • Décongestionnante veineuse et prostatique
  • Anti-infectieuse : antivirale
  • Antifongique [6], [7], [8]
  • Tonique digestive et hépatobiliaire
  • Activité antibactérienne sur Pseudomonas sp [9]
  • Tous les cultivars ont une activité anti-infectieuse, antibactérienne et antifongique ainsi qu' antioxydante : Ocimum basilicum var. purpureum à méthyl-chavicol (estragol) ; Ocimum basilicum var. thyrsiflora à linalol (68 %) ; Ocimum citriodorum à nérol (23 %) et citral (20,7 %)
    • L’activité antioxydante la plus élevée est celle d'Ocimum basilicum var. thyrsiflora à linalol, qui de plus inhibe fortement la tyrosinase, alors que Ocimum citriodorum a démontré l'activité antimicrobienne la plus élevée [10]

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Inappétence
  • Ballonnements, flatulences
  • Hernie hiatale, œsophagite
  • D’autres Ocimum sont protecteurs gastriques
  • Intoxications
  • Propriétés légèrement euphorisantes voire antidépressives

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

  • Aérophagies, gastrites, insuffisances pancréatiques, nausées, spasmes digestifs, gastro-entérites
  • Mal des transports
  • Spasmophilie, sclérose en plaques (?), anxiété, certaines dépressions, asthénies post-infectieuses, insomnies
  • Polyarthrites rhumatoïdes
  • Troubles circulatoires veineux, dysménorrhées

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Risque cancérogène avec l’estragole et le méthyl-eugénol
  • Déconseillé pendant la grossesse (interdite pour le chémotype à méthyl-chavicol)
  • Irritation cutanée (dermocaustique) possible à l'état pur

Références bibliographiques

  1. Suppakul P, Miltz J, Sonneveld K, Bigger SW. Antimicrobial properties of basil and its possible application in food packaging. J Agric Food Chem. 2003 May 21;51(11):3197-207. PMID 12744643
  2. Akhtar MS, Munir M. Evaluation of the gastric antiulcerogenic effects of Solanum nigrum, Brassica oleracea and Ocimum basilicum in rats. J Ethnopharmacol. 1989 Nov;27(1-2):163-76. PMID 2515396
  3. Jayasinghe C, Gotoh N, Aoki T, Wada S. Phenolics composition and antioxidant activity of sweet basil (Ocimum basilicum L.). J Agric Food Chem. 2003 Jul 16;51(15):4442-9. PMID 12848523
  4. Jeurissen SM, Punt A, Delatour T, Rietjens IM. Basil extract inhibits the sulfotransferase mediated formation of DNA adducts of the procarcinogen 1'-hydroxyestragole by rat and human liver S9 homogenates and in HepG2 human hepatoma cells. Food Chem Toxicol. 2008 Jun;46(6):2296-302. doi: 10.1016/j.fct.2008.03.010. PMID 18433972
  5. Seung-Joo Lee, Katumi Umano, Takayuki Shibamoto, Kwang-Geun Lee. Identification of volatile components in basil (Ocimum basilicum L.) and thyme leaves(Thymus vulgaris L.) and their antioxidant properties. Food Chemistry 91 (2005) 131–137 texte intégral
  6. Pascal Fandohan, Joachim D. Gbenou, Benoit Gnonlonfin, Kerstin Hell, Walter F. O. Marasas, Michael J. Wingfield. Effect of Essential Oils on the Growth of Fusarium verticillioides and Fumonisin Contamination in Corn. J. Agric. Food Chem., 2004, 52 (22), pp 6824–6829
  7. S. K. Oxenham, K. P. Svoboda, D. R. Walters. Antifungal Activity of the Essential Oil of Basil (Ocimum basilicum). Journal of Phytopathology, Volume 153, Issue 3, pages 174–180, March 2005
  8. R. Reuveni, A. Fleischer, E. Putievsky. Fungistatic Activity of Essential Oils from Ocimum basilicum Chemotypes. Journal of Phytopathology, Volume 110, Issue 1, pages 20–22, May 1984
  9. Wan J, Wilcock A, Coventry MJ. The effect of essential oils of basil on the growth of Aeromonas hydrophila and Pseudomonas fluorescens. J Appl Microbiol. 1998 Feb;84(2):152-8. PMID 9633630
  10. Avetisyan A, Markosian A, Petrosyan M, Sahakyan N, Babayan A, Aloyan S, Trchounian A. Chemical composition and some biological activities of the essential oils from basil Ocimum different cultivars. BMC Complement Altern Med. 2017 Jan 19;17(1):60. doi: 10.1186/s12906-017-1587-5. PMID 28103929
  • Jirovetz, L., Buchbauer, G., Shafi, M.P., and Kaniampady, M.M. 2003. Chemotaxonomical analysis of the essential oil aroma compounds of four different Ocimum species from southern India. Eur. Food Res. Technol. 217:120-124. [1]
  • Lachowicz KJ, Jones GP, Briggs DR, Bienvenu FE, Wan J, Wilcock A, Coventry MJ. The synergistic preservative effects of the essential oils of sweet basil (Ocimum basilicum L.) against acid-tolerant food microflora. Lett Appl Microbiol. 1998 Mar;26(3):209-14. PMID 9569711
  • Wan J, Wilcock A, Coventry MJ. The effect of essential oils of basil on the growth of Aeromonas hydrophila and Pseudomonas fluorescens. J Appl Microbiol. 1998 Feb;84(2):152-8. PMID 9633630