Absinthe

De WikiPhyto
Artemisia absinthium
Artemisia absinthium

Nom de la plante

Absinthe

Dénomination latine internationale

Artemisia absinthium L.

Famille botanique

Asteraceae

Description et habitat

  • Plante herbacée vivace répandue dans toute l’Europe, l’Asie et l’Amérique du Nord
  • Tige dressée rameuse, pouvant dépasser un mètre de hauteur, aux feuilles alternées, bipennées, vert foncé et glabres sur le dessus, blanches et pubescentes à la face inférieure, d’odeur forte et de saveur amère
  • Terres en jachère, décharges, haies, talus, remblais, terrains secs jusqu'en altitude
  • 50 à 150 cm de haut, feuilles alternées, bipennées, vert foncé et glabres au-dessus, blanches et pubescentes à la face inférieure, fleurs en capitules dressés, jaunes à rouge-brun

Histoire et tradition

  • L’armoise est utilisée comme plante médicinale depuis l’Antiquité, comme vermifuge, fébrifuge, emménagogue (voire abortive), dans les troubles digestifs (dysenterie) et comme antidote à la ciguë en Grèce
  • La liqueur d'absinthe, appelée « fée verte » ou « bleue » en raison de sa coloration, est l’objet d’une querelle entre français et suisses qui s’en disputent la paternité
    • La légende fait remonter l’invention de la recette au docteur Pierre Ordinaire, originaire de Quingey mais ayant résidé à Couvet en Suisse. La coloration vert-bleu naturelle était remplacée par le sulfate de cuivre dans les mauvais spiritueux
  • On a décrit autrefois l'“absinthisme” par cumul de la toxicité de la thuyone et de l’alcool en usage prolongé
  • Formule de la liqueur d’absinthe : absinthe, anis vert, hysope, fenouil, mélisse, plus ou moins menthe, angélique, marjolaine, curcuma
  • Formule des espèces vulnéraires ou thé suisse du Codex de 1949 :

Parties utilisées

  • Sommités fleuries

Formes galéniques disponibles

Dosages usuels

  • 3 à 15 grammes par jour de plante sèche

Composition

Composants principaux de la plante

Composants principaux des bourgeons ou jeunes pousses

Composants principaux de l'huile essentielle

Propriétés

Propriétés de la plante

  • Aromatisant amer, stimulation des sécrétions gastriques et de l’appétit, carminative et cholérétique
  • Antispasmodique intestinal et biliaire
  • Anthelminthique [3]
  • Acaricide, parasiticide [4]
  • Hépatoprotecteur vis-à-vis des dommages induits par le tétrachlorure de carbone, par inhibition des MDME (microsomal drug metabolizing enzymes) [5]
  • Anti-oxydant [6]
  • Améliore les symptômes de la maladie de Crohn [7] à la dose de 3 fois 500 mg [8]
  • L’absinthe synthétise des homoditerpènes peroxydés qui sont capables de détruire le vecteur de la malaria (paludisme) à très faibles doses (comme l’artémisinine) [9]

Propriétés du bourgeon

Propriétés de l'huile essentielle

  • L’huile essentielle contient une quantité variable de thuyone en fonction de l’origine géographique et elle est antibactérienne [10]

Indications

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Inappétence
  • Ballonnements et flatulences
  • Aménorrhées et dysménorrhées
  • Paludisme
  • Indications homéopathiques :
    • Hystérie, épilepsie, tremblements, vomissements persistants

Indications du bourgeon (gemmothérapie)

Indications spécifiques de l'huile essentielle (aromathérapie)

Mode d'action connu ou présumé

Formulations usuelles

Réglementation

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Neurotoxicité de la thuyone
  • Vomissements, crampes, rétention urinaire, vertiges, troubles rénaux, convulsions épileptiformes, hallucinations
  • La toxicité de l'absinthe boisson fut sans doute exagérée de son temps [11], [12]

Références bibliographiques

  1. Décret n° 2010-256 du 11 mars 2010 modifiant le décret n° 88-1024 du 2 novembre 1988 portant application de la loi du 16 mars 1915 relative à l'interdiction de l'absinthe et des liqueurs similaires, fixant les caractères des liqueurs similaires de l'absinthe [1]
  2. Corrêa-Ferreira ML, Noleto GR, Oliveira Petkowicz CL. Artemisia absinthium and Artemisia vulgaris: a comparative study of infusion polysaccharides. Carbohydr Polym. 2014 Feb 15;102:738-45. doi: 10.1016/j.carbpol.2013.10.096. PMID 24507342
  3. Tariq KA, Chishti MZ, Ahmad F, Shawl AS. Anthelmintic activity of extracts of Artemisia absinthium against ovine nematodes. Vet Parasitol. 2009 Mar 9;160(1-2):83-8. Epub 2008 Oct 28. PMID 19070963
  4. Chiasson Hélène, Bélanger André, Bostanian Noubar, Vincent Charles, Poliquin André. Acaricidal Properties of Artemisia absinthium and Tanacetum vulgare (Asteraceae) Essential Oils Obtained by Three Methods of Extraction. Journal of Economic Entomology, Volume 94, Number 1, February 2001 , pp. 167-171(5) [2]
  5. Anwar-Ul Hassan Gilani, Khalid Hussain Janbaz. Preventive and curative effects of Artemisia absinthium on acetaminophen and CCl4-induced hepatotoxicity. General Pharmacology: The Vascular System, Volume 26, Issue 2, March 1995, Pages 309-315 [3]
  6. Jasna M Canadanovic-Brunet, Sonja M Djilas, Gordana S Cetkovic, Vesna T Tumbas. Free-radical scavenging activity of wormwood (Artemisia absinthium L) extracts. Journal of the Science of Food and Agriculture, Volume 85, Issue 2, pages 265–272, 30 January 2005 [4]
  7. Ng SC, Lam YT, Tsoi KK, Chan FK, Sung JJ, Wu JC. Systematic review: the efficacy of herbal therapy in inflammatory bowel disease. Aliment Pharmacol Ther. 2013 Oct;38(8):854-63. doi: 10.1111/apt.12464. PMID 23981095
  8. Omer B, Krebs S, Omer H, Noor TO. Steroid-sparing effect of wormwood (Artemisia absinthium) in Crohn's disease: A double-blind placebo-controlled study. Phytomedicine. 2007 Feb;14(2-3):87-95. PMID 17240130
  9. Zafar MM, Hamdard ME, Hameed A. Screening of Artemisia absinthium for antimalarial effects on Plasmodium berghei in mice: a preliminary report. J Ethnopharmacol. 1990 Sep;30(2):223-6. PMID 2255213
  10. Fabien Juteau, Igor Jerkovic, Véronique Masotti, Mladen Milos, Josip Mastelic, Jean-Marie Bessière, Josette Viano. Composition and Antimicrobial Activity of the Essential Oil of Artemisia absinthium from Croatia and France. Planta Med 2003; 69(2): 158-161 [5]
  11. Luauté JP. L'absinthisme : la faute du docteur Magnan. Evol psychiatr 2007;72. [6]
  12. Luauté,-P, Saladini O, Benyaya J. Toxicité neuropsychiatrique de l'absinthe. Historique, données actuelles. Annales Médico-psychologiques, revue psychiatrique, Volume 163, Issue 6, July-August 2005, Pages 497-501 [7]