Covid-19

De WikiPhyto
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

ATTENTION / CETTE PAGE DE WIKIPHYTO SERA UNE PAGE PROVISOIRE, CONSACRÉE À LA PANDÉMIE COVID-19 (pour CoronaVirus disease 2019) Réalisée par le Dr JM Morel, ELLE EST DESTINÉE EXCLUSIVEMENT AUX PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ

Sommaire

QUELQUES RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES à propos du SARS-CoV-2 (dénomination du virus responsable de la maladie dénommée COVID-19)

Origine du SARS-CoV-2

Analyse du génome du virus

Le point sur la situation actuelle

Cartographie des cas et statistiques, en temps réel

Symptomatologie du Covid-19 (provoquée par le SARS-CoV-2)

Selon la DGS (22/03/2020)

  • « Les signes cliniques les plus fréquents du Covid-19 sont ceux d’une infection respiratoire aigüe, allant de formes pauci-symptomatiques ou évoquant une pneumonie, sans ou avec signes de gravité (syndrome de détresse respiratoire aigüe, voire défaillance multi-viscérale). Toutefois des formes avec symptomatologie digestive, état confusionnel, initialement non fébriles sont souvent au premier plan chez les personnes âgées.

Symptomatologie atypique du Covid-19 chez les sujets âgés, indépendamment des signes respiratoires plus classiques, se traduisant par des signes digestifs (notamment diarrhée), un état confusionnel ou des chutes, une fébricule avec variations de température entre hyper et hypothermie.

  • Recrudescence d’anosmie brutale sans obstruction nasale, parfois isolée qui pourrait être en relation avec le Covid-19. Toujours chercher ce symptôme devant un patient suspect de Covid-19 ; en présence d’une anosmie sans obstruction nasale et avec une agueusie, le diagnostic de Covid-19 est à considérer comme vraisemblable et ces patients doivent être de facto isolés. »
  • Selon d’autres sources :
    • Outre la fièvre et la toux, la dyspnée qui nécessite un suivi, on trouve en associations variables : hyperesthésies, douleurs articulaires, impressions de bouffées de chaleur sans fièvre, asthénie intense avec contractures musculaires, signes digestifs (diarrhées, douleurs abdominales en barre)
  • A propos de l'anosmie et des troubles de l'olfaction (étude multicentrique du 6 avril 2020) :
    • Lechien, J.R., Chiesa-Estomba, C.M., De Siati, D.R. et al. Olfactory and gustatory dysfunctions as a clinical presentation of mild-to-moderate forms of the coronavirus disease (COVID-19): a multicenter European study. Eur Arch Otorhinolaryngol (2020). https://doi.org/10.1007/s00405-020-05965-1
  • Auto-test du Gouvernement français à effectuer avant téléconsultation :
  • Risque d’aggravation brutale entre J7 et J10 en raison d’un orage cytokinique avec détresse respiratoire => hospitalisation, scanner thoracique (aspect en "verre dépoli" pathognomonique, qui peut être observé sur des patients peu symptomatiques), signes radiologiques maximaux à J10, réanimation prolongée qui engorge les services hospitaliers concernés. Il faut préconiser un maintien de l’isolement pendant deux semaines après la guérison clinique.
    • « Chez certains patients, la COVID-19 semble déclencher un syndrome de libération des cytokines, ou orage cytokinique, qui pourrait être à la racine de nombreuses complications sévères. Chez ces malades, des taux sanguins élevés d'interleukines 6, 2, 7 et 10, de G-CSF, de TNF alpha et de protéines induites par l'interféron gamma ont été observés. »
    • « Chez certains patients, sous l'action des virus, on observe une prolifération importante de lymphocytes T et de monocytes inflammatoires sécrétant des quantités considérables d'interleukines, de GM-CSF et de G-CSF, de TNF alpha, etc. Dans le choc cytokinique, la production de cytokines est à la fois excessive et auto-entretenue. » (source : Vidal News du 26/03/2020)

L’orage cytokinique ou tempête de cytokines (« cytokine storm » des anglosaxons)

  • La "tempête de cytokines" est une perturbation de la chronologie dans la signalisation des cytokines, et constitue l’aggravation principale (certains auteurs la nomment « lymphohistiocytose hémophagocytaire secondaire »)
    • Tisoncik JR, Korth MJ, Simmons CP, Farrar J, Martin TR, Katze MG. Into the eye of the cytokine storm. Microbiol Mol Biol Rev. 2012 Mar;76(1):16-32. doi: 10.1128/MMBR.05015-11. PMID 22390970
  • L'élévation du taux sérique d’IL-6 serait un bon marqueur de l'évolution péjorative du COVID-19
  • La pathogénie des cas mortels causés par le virus de la grippe pandémique H1N1 en 2009 ont fait état de lésions alvéolaires diffuses étendues dans le parenchyme pulmonaire, avec des cytokines élevées dans les tissus pulmonaires : la protéine antagoniste des récepteurs de l'IL-1, l'IL-6, le TNF-α, l'IL-8, la protéine chémoattractante des monocytes, la protéine inflammatoire des macrophages 1-β et la protéine 10 inductible par l'interféron
    • Gao R, Bhatnagar J, Blau DM, Greer P, Rollin DC, Denison AM, Deleon-Carnes M, Shieh WJ, Sambhara S, Tumpey TM, Patel M, Liu L, Paddock C, Drew C, Shu Y, Katz JM, Zaki SR. Cytokine and chemokine profiles in lung tissues from fatal cases of 2009 pandemic influenza A (H1N1): role of the host immune response in pathogenesis. Am J Pathol. 2013 Oct;183(4):1258-1268. doi: 10.1016/j.ajpath.2013.06.023. PMID 23938324
  • La recherche se concentre sur les inhibiteurs de l’IL-6, une cytokine qui pourrait être à l’origine du cytokine storm, et les activateurs de l’expression d’IL-6 que sont l’IL-1β et le TNF- α
    • Chi Zhang, Zhao Wu, Jia-Wen Li, Hong Zhao, Gui-Qiang Wang. The cytokine release syndrome (CRS) of severe COVID-19 and Interleukin-6 receptor (IL-6R) antagonist Tocilizumab may be the key to reduce the mortality. International Journal of Antimicrobial Agents, 2020, 105954, https://doi.org/10.1016/j.ijantimicag.2020.105954.
  • Voir plus loin les molécules naturelles susceptibles de diminuer les cytokines inflammatoires
  • Prévenir la pneumonie du Covid-19 avec des anticytokines ?
  • Les antagonistes pharmacologiques des médiateurs de l’inflammation-infliximab, adalimumab (anti-tumor necrosis factor [TNF]) ou encore ustekinumab (anti-interleukin [IL]-12/IL-23 sont couramment utilisés dans le traitement des maladies auto-immunes mais ils favorisent la réactivation de viroses anciennes (…) Paradoxalement, aucune flambée de cas de Covid-19 n’a été pour l’instant rapportée chez les patients traités par des « anticytokines ». Ce qui fait évoquer l’hypothèse d’une protection relative apportée par ces maladies ou leur traitement face à l’infection par le SARS-Cov-2. La pneumonie associée s’accompagne d’une activation des lymphocytes effecteurs T et d’une surproduction de cytokines pro-inflammatoires, tout particulièrement l’IL-6, avec l’IL-1, le TNF et l’interféron-γ.
    • Article du Journal International de Médecine, publié le 08/04/2020 [1]
    • Lechien, J.R., Chiesa-Estomba, C.M., De Siati, D.R. et al. Olfactory and gustatory dysfunctions as a clinical presentation of mild-to-moderate forms of the coronavirus disease (COVID-19): a multicenter European study. Eur Arch Otorhinolaryngol(2020). https://doi.org/10.1007/s00405-020-05965-1

L'obésité pourrait constituer un facteur de risque de formes graves chez des patients jeunes

  • Une plus grande prévalence de cas d'obésité a été constatée chez les patients admis en services de soins intensifs au cours du Covid-19.
    • Simonnet A, Chetboun M, Poissy J, Raverdy V, Noulette J, Duhamel A, Labreuche J, Mathieu D, Pattou F, Jourdain M; Lille Intensive Care COVID-19 and Obesity study group. High prevalence of obesity in severe acute respiratory syndrome coronavirus-2 (SARS-CoV-2) requiring invasive mechanical ventilation. Obesity (Silver Spring). 2020 Apr 9. doi: 10.1002/oby.22831. PMID 32271993
    • Jennifer Lighter, MD, Michael Phillips, MD, Sarah Hochman, MD, Stephanie Sterling, MD, Diane Johnson, MD, Fritz Francois, MD, Anna Stachel, MPH, Obesity in patients younger than 60 years is a risk factor for Covid-19 hospital admission, Clinical Infectious Diseases, , ciaa415, https://doi.org/10.1093/cid/ciaa415

Coagulopathie associée à la COVOD-19

  • L’orage cytokinique pourrait conduire à un état prothrombotique, à l'origine de lésions de l'endothélium microvasculaire, probablement à l'origine des manifestations pulmonaires ou rénales de la pathologie, mais pas d’une coagulation intravasculaire disséminée (CIVD), comme cela avait été suspecté au début de l'épidémie. Cela en raison vraisemblable de l’action du SARS-CoV-2 qui pénètrerait dans les cellules endothéliales via les récepteurs ACE2. Un traitement anticoagulant préventif pourrait être recommandé en cas de facteurs de risque
  • Traitement anticoagulant pour la prévention du risque thrombotique chez un patient hospitalisé avec COVID-19 et surveillance de l’hémostase - propositions du GIHP et du GFHT
  • La coagulopathie constitue une complication fréquente des formes sévères de Covid-19, une étude autopsique confirme que l’atteinte pulmonaire observée dans l’infection par SARS-CoV-2 se caractérise par une inflammation et une coagulopathie intravasculaire pulmonaire diffuse ; la libération massive de molécules inflammatoires par les cellules immunitaires (« orage cytokinique ») semble responsable du déclenchement de l’activation directe de la « cascade de la coagulation », aboutissant à la formation de microthrombus dans les poumons, accentuant le syndrome de détresse respiratoire (SDRA) avec hypoxémie que l’on observe dans les formes sévères de Covid-19
    • Wichmann D et al. Autopsy Findings and Venous Thromboembolism in Patients With COVID-19: A Prospective Cohort Study. Ann Intern Med.

11 critères de vulnérabilité (risque de développer une forme grave de COVID-19) selon le Haut Conseil de la Santé Publique

COVID-19 et prise d'AINS (Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens)

  • Une recommandation de l’ANSM datée du 18/04/2019 précise qu’il faut éviter les AINS tels que l’ibuprofène et le kétoprofène en cas de fièvre ou d’infection même bénigne (virale ou bactérienne), en raison d’un risque de complications infectieuses graves. « Il s’agit d’infections sévères de la peau et des tissus mous (dermohypodermites, fasciites nécrosantes,…), de sepsis, d’infections pleuro-pulmonaires (pneumonies compliquées d’abcès, de pleurésie), d’infections neurologiques (empyèmes, abcès cérébraux,…) ou ORL compliquées (cellulites, médiastinites,...), à l’origine d’hospitalisations, de séquelles voire de décès ».
  • Selon le Service de Pharmacologie et Toxicologie Cliniques des Hôpitaux Universitaires de Genève, « les AINS pourraient augmenter la sévérité des infections par trois mécanismes principaux:
    • Un effet inhibiteur sur la fonction phagocytaire ;
    • Une augmentation de la production des cytokines inflammatoires telles que TNF-α, IL-1, IL-6 ;
    • Une inhibition de l’hydrolase à sérine (FAAH), responsable de la dégradation de l’anandamide, un des principaux médiateurs du système endocannabinoïde, dans la mesure où les endocannabinoïdes sont évoqués dans l’aggravation de l’infection bactérienne – notamment le sepsis ».
  • Mise au point de la Société Française de Pharmacologie et de Thérapeutique.

Avis de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé)

L’Anses met en garde contre la consommation de compléments alimentaires à effet anti-inflammatoire pouvant perturber la réponse immunitaire

  • L’ANSES s'est autosaisie de la problématique liée aux AINS dans le COVID-19, en extrapolant aux anti-inflammatoires végétaux, tout en reconnaissant d'ailleurs leurs propriétés sur ce plan. Il faut bien préciser qu’il ne s’agit que d’éviter la prise de certaines de ces plantes au début de la maladie, en appliquant un principe de précaution.

Commentaires

  • Le mode d'action d'un extrait de plantes n'est pas le même que celui d'une molécule isolée, et la teneur en un principe actif dans une synergie moléculaire est en général très faible en comparaison de celle d'un médicament monomoléculaire. Par exemple, si on prend l’hypothèse d’une teneur en dérivés salicylés de 3 à 4 % dans la reine des prés, sachant que 1 ml de salicylate de méthyle pur équivaut à 1,4 g d'acide acétylsalicylique, la quantité d’aspirine dans une tisane est très inférieure à celle correspondant à un dosage nourrisson…
    • Poukens-Renwart, P., Tits, M., Wauters, J. N., & Angenot, L.. Densitometric evaluation of spiraeoside after derivatization in flowers of Filipendula ulmaria (L.) Maxim. Journal of pharmaceutical and biomedical analysis, (1992), 10(10), 1085-1088.
  • Un extrait de plante médicinale est un exemple typique de structure complexe en biologie. On découvre que les complexes moléculaires végétaux agissent en réseau, ainsi les anti-inflammatoires végétaux contenant des dérivés salicylés induiraient une activation simultanée de cytokines pro- et anti-inflammatoires, ce qui pourrait moduler la réactivité immunologique cellulaire.
    • Ulrich-Merzenich G, Hartbrod F, Kelber O, Müller J, Koptina A, Zeitler H. Salicylate-based phytopharmaceuticals induce adaptive cytokine and chemokine network responses in human fibroblast cultures. Phytomedicine. 2017 Oct 15;34:202-211. doi: 10.1016/j.phymed.2017.08.002. PMID 28899503
  • L’approche multicible semble être plus prometteuse que celle privilégiant une cible unique, en modulant par exemple les réseaux complexes de cytokines pro-inflammatoires.
    • H. Wagner, H.D. Allesscher (Eds.), Multitarget Therapy - the Future of Treatment for More than Just Functional Dyspepsia. Phytomedicine, vol 13 (2006), pp. 122-129
  • L'introduction des technologies « -omiques » ouvre de nouvelles perspectives pour rationaliser la compréhension des effets des phytocomplexes en médecine, qui sont parfaitement adaptés à la prévention, au traitement des maladies multifactorielles et à l’individualisation de la thérapeutique. Soigner un individu n’est pas que rechercher une molécule qui se fixe sur un récepteur.
    • G. Ulrich-Merzenich, D. Panek, H. Zeitler, H. Wagner, H. Vetter. New perspectives for synergy research with the “omic”-technologies. Phytomedicine, Volume 16, Issues 6–7, 2009, Pages 495-508, https://doi.org/10.1016/j.phymed.2009.04.001.
  • L’approche novatrice de la « méta-omique », utilisant des modélisations informatiques et les méthodes du « big data », permet d’appréhender dans leur globalité des systèmes biologiques complexes et dynamiques. La phytogénomique, la transcriptomique, la protéomique, jusqu’à la métabolomique, permettent de comprendre de mieux en mieux les effets de mélanges complexes de molécules et leurs propriétés cohérentes d’adaptation à une situation pathologique spécifique.
    • Gertsch, J. (2011). Botanical drugs, synergy, and network pharmacology: forth and back to intelligent mixtures. Planta medica, 77(11), 1086-1098.
  • C’est toute la problématique du « totum » qui est en question. Tous les phytothérapeutes mettent en avant cette supériorité des extraits végétaux totaux fonctionnant en synergie, avec un excellent rapport efficacité/tolérance.
    • Wagner H, Ulrich-Merzenich G. Synergy research: approaching a new generation of phytopharmaceuticals. Phytomedicine. 2009 Mar;16(2-3):97-110. doi: 10.1016/j.phymed.2008.12.018. PMID 19211237

l’ANSES recommande des précautions avec les diffusions d’huiles essentielles par voie atmosphérique

Réponse du Consortium HE (Comité Interprofessionnel des Huiles Essentielles Françaises)

Les fumeurs seraient relativement protégés de l'infection COVID-19 et de ses complications

  • Des études épidémiologiques révèlent que le tabagisme actif pourrait être un facteur de protection contre l'infection par le SRAS-CoV-2
    • Miyara M, Tubach F, Martinez V, Panzini-Morelot C, Pernet J, Haroche J, Morawiec E Gorochov G, Caumes E, Hausfater P, Combes A, Similowski T , Amoura Z. Low incidence of daily active smokers in patients with symptomatic COVID19. Qeios 2020. https://doi.org/10.32388/WPP19W.3
  • Une hypothèse : le récepteur nicotinique de l'acétylcholine (nAChR) jouerait un rôle clé dans la physiopathologie de l'infection Covid-19 et pourrait représenter une cible pour la prévention et le contrôle de l'infection

Intérêt du diagnostic précoce de la maladie afin d'orienter le traitement et le suivi

  • Le diagnostic précoce de COVID-19 est essentiel pour pouvoir isoler les cas confirmés et empêcher une chaine de contamination interhumaine
    • Amrane S, Tissot-Dupont H, Doudier B, Eldin C, Hocquart M, Mailhe M, Dudouet P, Ormières E, Ailhaud L, Parola P, Lagier JC, Brouqui P, Zandotti C, Ninove L, Luciani L, Boschi C, La Scola B, Raoult D, Million M, Colson P, Gautret P. Rapid viral diagnosis and ambulatory management of suspected COVID-19 cases presenting at the infectious diseases referral hospital in Marseille, France, - January 31st to March 1st, 2020: A respiratory virus snapshot. Travel Med Infect Dis. 2020 Mar 20:101632. doi: 10.1016/j.tmaid.2020.101632. PMID 32205269

Thérapeutique et essais en cours

En privilégiant les produits utilisables en ambulatoire et en « première barrière défensive », par les médecins généralistes, qui n'ont pas été sollicités lors de cette pandémie dans la plupart des pays industrialisés.

Liste des essais thérapeutiques en cours dans le monde

Chloroquine et hydroxychloroquine

  • Plusieurs essais cliniques sont en cours pour ces molécules antipaludiques (qui alcalinisent le phagolysosome, un pH acide étant nécessaire pour la fusion virale, ont des effets immunomodulateurs en supprimant la production et la libération de TNF-α et d'IL-6, et des effets d’inhibition de l'autophagie, qui diminuent l'infection et la réplication virales). Les effets secondaires sont déjà bien connus (mais très limités, rétinopathies maculaires, pb cardiaques, pour des traitements prolongés) en raison de leur usage en prophylaxie et traitement du paludisme depuis un demi-siècle. Il n’existe pas encore à ce jour de consensus pour une large utilisation dans l’infection à SARS-CoV 2, mais il y a bcp d’arguments en faveur du repositionnement de ces médicaments.
    • "Chloroquine and hydroxychloroquine as available weapons to fight COVID-19": https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0924857920300820
    • Golden EB, Cho HY, Hofman FM, Louie SG, Schönthal AH, Chen TC. Quinoline-based antimalarial drugs: a novel class of autophagy inhibitors. Neurosurg Focus. 2020 Mar;38(3):E12. doi: 10.3171/2014.12.FOCUS14748. PMID 25727221
      • Posologies proposées : 500 mg x 2 par jour pour la chloroquine ou 200 mg x 3 par jour pour l’hydroxychloroquine pendant 10 jours, soit :
        • NIVAQUINE 100 mg (chloroquine) cp sécable 4,55 euros les 100 comprimés à 100 mg. Demi-vie d'élimination longue : 10 à 30 jours
        • PLAQUENIL 200 mg (hydroxychloroquine) cp pellic, 4,17 euros les 30 comprimés. Demi-vie d’élimination : 1 à 2 mois.
  • Il serait utile d’associer hydroxychloroquine et azithromycine pour le Pr Didier RAOULT de l’IHU Méditerranée Infection de Marseille. L’azithromycine éviterait les surinfections mais elle a une activité antivirale propre (elle a montré une efficacité sur le virus Zika).
    • Posologie Azithromycine 500 mg le premier jour, 250 mg par jour les 4 jours suivants.
      • Retallack, H., Di Lullo, E., Arias, C., Knopp, K. A., Laurie, M. T., Sandoval-Espinosa, C., ... & Pollen, A. A. (2016). Zika virus cell tropism in the developing human brain and inhibition by azithromycin. Proceedings of the National Academy of Sciences, 113(50), 14408-14413.
      • Bosseboeuf, Eve & Aubry, Maite & Nhan, Tuxuan & Pina, Jean & Rolain, Jean & Raoult, Didier & Musso, Didier. (2018). Azithromycin Inhibits the Replication of Zika Virus. Journal of Antivirals & Antiretrovirals. 10. 10.4172/1948-5964.1000173.v
  • L'hydroxychloroquine s'est avérée plus puissante que la chloroquine pour inhiber le SRAS-CoV-2 in vitro
    • Yao X, Ye F, Zhang M, Cui C, Huang B, Niu P, Liu X, Zhao L, Dong E, Song C, Zhan S, Lu R, Li H, Tan W, Liu D. In Vitro Antiviral Activity and Projection of Optimized Dosing Design of Hydroxychloroquine for the Treatment of Severe Acute Respiratory Syndrome Coronavirus 2 (SARS-CoV-2). Clin Infect Dis. 2020 Mar 9. pii: ciaa237. doi: 10.1093/cid/ciaa237. PMID 32150618
  • Nouveau mécanisme d'action de la chloroquine et de l'hydroxychloroquine par modélisation moléculaire et structurelle (avril 2020) : inhibition de la liaison avec les acides saliques et les gangliosides , ce qui diminue la liaison de la protéine virale S avec le récepteur ACE-2 et les radeaux lipidiques
    • Fantini J, Scala CD, Chahinian H, Yahi N. Structural and molecular modeling studies reveal a new mechanism of action of chloroquine and hydroxychloroquine against SARS-CoV-2 infection. Int J Antimicrob Agents. 2020 Apr 3:105960. doi: 10.1016/j.ijantimicag.2020.105960. [Epub ahead of print] PMID 32251731

Surveillance d'éventuels effets indésirables

Cartographie mondiale des pays où l’hydroxychloroquine (ou la chloroquine) est recommandée

Statistiques sur les opinions et l’utilisation des médicaments par les médecins dans le monde

Repositionnement de médicaments

  • Selon des chercheurs chinois, « le repositionnement de médicaments peut être la seule solution pour répondre rapidement à une épidémie de maladies infectieuses émergentes ». Cette équipe a analysé toutes les protéines codées par les gènes du SRAS-CoV-2 et prédit leurs structures, ils ont effectué un criblage de ligands virtuels à partir de bibliothèques de médicaments et de produits naturels. Les cibles ont été la protéase de type 3-chymotrypsine (3CLpro), la protéine de surface Spike, l'ARN polymérase dépendante de l'ARN (RdRp) et la protéase de type papaïne (PLpro) :
    • Canrong Wu, Yang Liu, Yueying Yang, Peng Zhang, Wu Zhong, Yali Wang, Qiqi Wang, Yang Xu, Mingxue Li, Xingzhou Li, Mengzhu Zheng, Lixia Chen, Hua Li. Analysis of therapeutic targets for SARS-CoV-2 and discovery of potential drugs by computational methods. Acta Pharmaceutica Sinica B, 2020, https://doi.org/10.1016/j.apsb.2020.02.008.
  • Repositionnement de médicaments : étude en pré-print sur le dépistage virtuel assisté par ordinateur d'inhibiteurs de la protéase du SRAS-CoV-2.
    • Seo S, Park JW, An D, et al. Supercomputer-aided Drug Repositioning at Scale: Virtual Screening for SARS-CoV-2 Protease Inhibitor. ChemRxiv; 2020. DOI: 10.26434/chemrxiv.12101457.v1.
  • Étude de Didier RAOULT publiée sur (hydroxychloroquine et azithromycine – Covid-19)

Synergie hydroxychloroquine et zinc ?

  • Le Zn (2+) inhibe in vitro l'activité des polymérases de certains virus à ARN comme le SARS-CoV et pourrait entraver efficacement sa réplication, les transporteurs de zinc pourraient avoir un intérêt complémentaire
    • te Velthuis AJ, van den Worm SH, Sims AC, Baric RS, Snijder EJ, van Hemert MJ. Zn(2+) inhibits coronavirus and arterivirus RNA polymerase activity in vitro and zinc ionophores block the replication of these viruses in cell culture. PLoS Pathog. 2010 Nov 4;6(11):e1001176. doi: 10.1371/journal.ppat.1001176. PMID 21079686
  • Le zinc interfèrerait lui-même avec l'activité de l'ARN polymérase. L'hydroxychloroquine fonctionnant comme un ionophore de zinc, leur association aurait ainsi un intérêt surtout chez les patients âgés, diabétiques, atteints de maladies cardiovasculaires et pulmonaires chroniques
    • Scholz, M.; Derwand, R. Does Zinc Supplementation Enhance the Clinical Efficacy of Chloroquine/Hydroxychloroquine to Win Todays Battle Against COVID-19?. Preprints 2020, 2020040124 (doi: 10.20944/preprints202004.0124.v1).

Deux études internationales en cours (Discovery et Solidarity)

  • Recommandations du HCSP Haut Conseil de Santé publique : La conduite à tenir est fonction de la présentation clinique des patients atteints de COVID-19 :
    • cas de COVID-19 pauci-symptomatiques (…) : pas de traitement spécifique.
    • cas nécessitant une hospitalisation (…) en présence de signes de gravité : une molécule à effet antiviral attendu (association fixe lopinavir ritonavir, voire le remdésivir dans les cas les plus sévères), ou, à défaut de l'hydroxychloroquine.
  • Une étude randomisée publiée par le New England Journal of Medecine (NEJM) aurait mis en évidence que la combinaison du lopinavir et du ritonavir (Kaletra®) n’avait pas d’effet probant sur les infections provoquées par le SARS-CoV-2 (Covid-19).
    • Bin Cao, M.D., Yeming Wang, M.D., Danning Wen, M.D., Wen Liu, M.S., Jingli Wang, M.D., Guohui Fan, M.S., Lianguo Ruan, M.D., Bin Song, M.D., Yanping Cai, M.D., Ming Wei, M.D., Xingwang Li, M.D., Jiaan Xia, M.D., et al. A Trial of Lopinavir–Ritonavir in Adults Hospitalized with Severe Covid-19. The New England Journal of Medicine, March 18, 2020 DOI: 10.1056/NEJMoa2001282
      • Remarque : la chloroquine n’agirait plus sur les formes graves nécessitant une réanimation, dans lesquelles le virus n’est plus le problème. Elle diminuerait la charge virale, donc serait utile pour raccourcir la durée de contagiosité.
  • L’étude chinoise citée par Didier RAOULT (mars 2020) :
    • Gao J, Tian Z, Yang X. Breakthrough: Chloroquine phosphate has shown apparent efficacy in treatment of COVID-19 associated pneumonia in clinical studies. Biosci Trends. 2020 Mar 16;14(1):72-73. doi: 10.5582/bst.2020.01047. PMID 32074550
    • The coronavirus disease 2019 (COVID-19) virus is spreading rapidly, and scientists are endeavoring to discover drugs for its efficacious treatment in China. Chloroquine phosphate, an old drug for treatment of malaria, is shown to have apparent efficacy and acceptable safety against COVID-19 associated pneumonia in multicenter clinical trials conducted in China. The drug is recommended to be included in the next version of the Guidelines for the Prevention, Diagnosis, and Treatment of Pneumonia Caused by COVID-19 issued by the National Health Commission of the People's Republic of China for treatment of COVID-19 infection in larger populations in the future.
  • Consensus d’experts chinois de mars 2020 :
    • Multicenter collaboration group of Department of Science and Technology of Guangdong Province and Health Commission of Guangdong Province for chloroquine in the treatment of novel coronavirus pneumonia. [Expert consensus on chloroquine phosphate for the treatment of novel coronavirus pneumonia]. Zhonghua Jie He He Hu Xi Za Zhi. 2020 Mar 12;43(3):185-188. doi: 10.3760/cma.j.issn.1001-0939.2020.03.009. PMID 32164085 [Article in Chinese]
    • In order to guide and regulate the use of chloroquine in patients with novel coronavirus pneumonia, the multicenter collaboration group of Department of Science and Technology of Guangdong Province and Health Commission of Guangdong Province for chloroquine in the treatment of novel coronavirus pneumonia developed this expert consensus after extensive discussion. It recommended chloroquine phosphate tablet, 500mg twice per day for 10 days for patients diagnosed as mild, moderate and severe cases of novel coronavirus pneumonia and without contraindications to chloroquine.
      • Traduction : 500 mg de chloroquine deux fois par jour pendant 10 jours pour les patients diagnostiqués comme cas légers, modérés et sévères de pneumonie à coronavirus en l’absence de contre-indication
  • Revue de littérature toute récente qui indique qu’il existe des preuves précliniques suffisantes concernant l'efficacité de la chloroquine pour le traitement du COVID-19.
    • Cortegiani A, Ingoglia G, Ippolito M, Giarratano A, Einav S. A systematic review on the efficacy and safety of chloroquine for the treatment of COVID-19. J Crit Care. 2020 Mar 10:S0883-9441(20)30390-7. doi: 10.1016/j.jcrc.2020.03.005. PMID 32173110.
  • Dans l’évolution du COVID-19, le passage au syndrome de détresse respiratoire aiguë est très probablement dû à une libération incontrôlée de cytokines. L'hydroxychloroquine inhiberait la tempête de cytokines en supprimant l'activation des lymphocytes T, avec un profil clinique plus sûr que la chloroquine et peut convenir aux femmes enceintes.
    • Dan Zhou, Sheng-Ming Dai, Qiang Tong, COVID-19: a recommendation to examine the effect of hydroxychloroquine in preventing infection and progression, Journal of Antimicrobial Chemotherapy, , dkaa114, https://doi.org/10.1093/jac/dkaa114
  • Une étude en preprint avant reviewing de l’hôpital Renmin en Chine montre des résultats cliniques positifs pour l’hydroxychloroquine dans la COVID-19 modérée (30 mars 2020)
    • Zhaowei Chen, Jijia Hu, Zongwei Zhang, Shan Shan Jiang, Shoumeng Han, Dandan Yan, Ruhong Zhuang, Ben Hu, Zhan Zhang. Efficacy of hydroxychloroquine in patients with COVID-19: results of a randomized clinical trial. doi: https://doi.org/10.1101/2020.03.22.20040758
  • Autres études chloroquine / hydroxychloroquine
    • Vincent MJ, Bergeron E, Benjannet S, Erickson BR, Rollin PE, Ksiazek TG, Seidah NG, Nichol ST. Chloroquine is a potent inhibitor of SARS coronavirus infection and spread. Virol J. 2005 Aug 22;2:69. PMID 16115318. https://doi.org/10.1186/1743-422X-2-69
    • Savarino A, Boelaert JR, Cassone A, Majori G, Cauda R. Effects of chloroquine on viral infections: an old drug against today's diseases? Lancet Infect Dis. 2003 Nov;3(11):722-7. PMID 14592603
    • Keyaerts E, Vijgen L, Maes P, Neyts J, Van Ranst M. In vitro inhibition of severe acute respiratory syndrome coronavirus by chloroquine. Biochem Biophys Res Commun. 2004 Oct 8;323(1):264-8. PMID 15351731
    • Wang M, Cao R, Zhang L, et al (2020) Remdesivir and chloroquine effectively inhibit the recently emerged novel coronavirus (2019-nCoV) in vitro. Cell Res 30:269–271. https://doi.org/10.1038/s41422-020-0282-0
  • Différentes pistes thérapeutiques
    • Sarma P, Prajapat M, Avti P, Kaur H, Kumar S, Medhi B. Therapeutic options for the treatment of 2019-novel coronavirus : An evidence-based approach. Indian J Pharmacol [serial online] 2020 [cited 2020 Mar 17 ] ;52 :1-5. Available from : http ://www.ijp-online.com/text.asp?2020/52/1/1/280269

Étude HYCOVID

  • Toute récente (Source : Journal International de Médecine 1/04/2020)
    • L’étude Hycovid coordonnée par le professeur Vincent Dubée, infectiologue au CHU d’Angers, étudiera l’impact de l’hydroxychloroquine chez les patients Covid à haut risque d’aggravation, sur 1300 patients.
      • C’est un essai en double aveugle regroupant 33 établissements dans l’ouest de la France, encore peu touchée par l’épidémie.
      • Elle se distingue de l’essai européen Discovery par des critères d’inclusion de formes moins graves, et peut-être plus adaptés au profil de cette molécule.
    • Critères d’éligibilité : l’infection par SARS-CoV-2 devra être mise en évidence par test PCR ou à défaut par scanner thoracique et le diagnostic devra avoir été établi depuis moins de 48 heures.
      • Les patients devront présenter au moins un des deux facteurs de risque d’évolution compliquée suivants : être âgé de plus de 75 ans ou présenter une oxygénodépendance avec saturation capillaire périphérique en oxygène ≤ 94% en air ambiant.
      • Les patients pour lesquels l’hyrdoxychloroquine représente un risque élevé de toxicité sont exclus, et la survenue d’effets secondaires cardiaques graves conduira à la suspension de l’étude.
  • Parallèlement, un test sérologique ultra-rapide qui facilitera la sortie du confinement aurait été mis au point (NG-Test® IgG-IgM COVID-19), fournissant un résultat en 15 minutes, après prélèvement d’une goutte de sang.

Etudes récentes à propos de l'hydroxychloroquine

  • La revue Prescrire rapporte les résultats d'un nouvel essai randomisé, non aveugle, comparant hydroxychloroquine à une posologie particulièrement élevée (1200 mg par jour durant 3 jours, puis 800 mg par jour sur une durée allant jusqu'à 2 à 3 semaines) versus soins standard chez 150 patients hospitalisés à Shanghaï pour Covid-19. Il n'a pas été démontré d'effet antiviral de l'hydroxychloroquine, des événements indésirables ont été notés par environ 30 % des patients du groupe hydroxychloroquine.
  • Mai 2020 : Une étude de cohorte portant sur 1438 patients COVID-19, hospitalisés dans l’état de New York, montre que le traitement par hydroxychloroquine, azithromycine, ou l'association des deux, n'a pas été associé à une mortalité hospitalière significativement plus faible
    • Rosenberg ES, Dufort EM, Udo T, et al. Association of Treatment With Hydroxychloroquine or Azithromycin With In-Hospital Mortality in Patients With COVID-19 in New York State. JAMA. Published online May 11, 2020. doi:10.1001/jama.2020.8630
  • En revanche, une étude chinoise publiée début mai 2020 montre que l’administration d’hydroxychloroquine est associée à une réduction significative de la mortalité chez des patients atteints d’une forme grave du syndrome respiratoire aigu Covid-19, sous assistance respiratoire. Le mécanisme serait un effet inhibiteur de la réplication virale et une action anti-inflammatoire au moment de l’« orage cytokinique », avec une baisse significative du taux de cytokine inflammatoire IL-6, associé à une diffusion tissulaire particulièrement élevée de l’hydroxychloroquine dans les poumons
    • Yu B et coll. : Hydroxychloroquine application is associated with a decreased mortality in critically ill patients with COVID-19. BMJ, medRxiv, Publication avancée en ligne le 1er mai 2020. doi.org/10.1101/2020.04.27.20073379

Autres drogues antimalariques ayant des propriétés antivirales

  • Une revue récente, parue en janvier 2020, les recense :
    • D'Alessandro S, Scaccabarozzi D, Signorini L, Perego F, Ilboudo DP, Ferrante P, Delbue S. The Use of Antimalarial Drugs against Viral Infection. Microorganisms. 2020 Jan 8;8(1). pii: E85. doi: 10.3390/microorganisms8010085. PMID 31936284
  • Par exemple :
    • L’artésunate (dérivé de l’artémisinine) inhibe la réplication du cytomégalovirus (mais virus à ADN double brin) in vitro et in vivo
      • Kaptein SJ, Efferth T, Leis M, Rechter S, Auerochs S, Kalmer M, Bruggeman CA, Vink C, Stamminger T, Marschall M. The anti-malaria drug artesunate inhibits replication of cytomegalovirus in vitro and in vivo. Antiviral Res. 2006 Feb;69(2):60-9. PMID 16325931
      • Efferth T, Marschall M, Wang X, Huong SM, Hauber I, Olbrich A, Kronschnabl M, Stamminger T, Huang ES. Antiviral activity of artesunate towards wild-type, recombinant, and ganciclovir-resistant human cytomegaloviruses. J Mol Med (Berl). 2002 Apr;80(4):233-42. PMID 11976732
  • Activité antivirale d’analogues de la chloroquine (par diminution de l'acidification des endosomes pendant la réplication), avec des effets immunomodulateurs bénéfiques pour les complications inflammatoires sévères de plusieurs maladies virales
    • Al-Bari MAA. Targeting endosomal acidification by chloroquine analogs as a promising strategy for the treatment of emerging viral diseases. Pharmacol Res Perspect. 2017;5(1):e00293. Published 2017 Jan 23. doi:10.1002/prp2.293 PMID 28596841
  • Autres antiparasitaires
    • Ivermectine
      • Caly, L., Druce, J.D., Catton, M.G., Jans, D.A., Wagstaff, K.M., The FDA- approved Drug Ivermectin inhibits the replication of SARS-CoV-2 in vitro, Antiviral Research, [2]

Sérothérapie par plasma de convalescents du COVID-19

  • En Chine, des traitements de cas graves ont été initiés par sérothérapie avec le plasma de convalescents du COVID-19 ayant développé des anticorps.
    • Shen C, Wang Z, Zhao F, et al. Treatment of 5 Critically Ill Patients With COVID-19 With Convalescent Plasma. JAMA. Published online March 27, 2020. doi:10.1001/jama.2020.4783
    • Roback JD, Guarner J. Convalescent Plasma to Treat COVID-19: Possibilities and Challenges. JAMA. Published online March 27, 2020. doi:10.1001/jama.2020.4940
    • Chen L, Xiong J, Bao L, Shi Y. Convalescent plasma as a potential therapy for COVID-19. Lancet Infect Dis. 2020 Feb 27:S1473-3099(20)30141-9. doi: 10.1016/S1473-3099(20)30141-9. PMID 32113510
    • Chen C, Zhang XR, Ju ZY, He WF. [Advances in the research of cytokine storm mechanism induced by Corona Virus Disease 2019 and the corresponding immunotherapies]. Zhonghua Shao Shang Za Zhi. 2020 Mar 1 ;36(0) :E005. Chinese. Doi : 10.3760/cma.j.cn501120-20200224-00088. PMID 32114747

Quelles sont les cibles de traitement identifiées

  • Cibles médicamenteuses
    • Tong TR. Drug targets in severe acute respiratory syndrome (SARS) virus and other coronavirus infections. Infect Disord Drug Targets. 2009 Apr;9(2):223-45. PMID 19275708
  • Le repositionnement d'anciennes molécules thérapeutiques est une stratégie pertinente

Rôle des récepteurs ACE-2

  • Les coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV) utilisent les récepteurs humains ACE2 (enzyme de conversion de l'angiotensine humaine II), pour fusionner avec la membrane et entrer dans les cellules
    • Ge, X., Li, J., Yang, X. et al. Isolation and characterization of a bat SARS-like coronavirus that uses the ACE2 receptor. Nature 503, 535–538 (2013). https://doi.org/10.1038/nature12711
    • Ho TY, Wu SL, Chen JC, Wei YC, Cheng SE, Chang YH, Liu HJ, Hsiang CY. Design and biological activities of novel inhibitory peptides for SARS-CoV spike protein and angiotensin-converting enzyme 2 interaction. Antiviral Res. 2006 Feb;69(2):70-6. PMID 16337697
    • Kuhn JH, Li W, Choe H, Farzan M. Angiotensin-converting enzyme 2: a functional receptor for SARS coronavirus. Cell Mol Life Sci. 2004 Nov;61(21):2738-43. PMID 15549175
    • Chen, J.; Jiang, Q.; Xia, X.; Liu, K.; Yu, Z.; Tao, W.; Gong, W.; Han, J.J. Individual Variation of the SARS-CoV2 Receptor ACE2 Gene Expression and Regulation. Preprints 2020, 2020030191

Que faire avec les traitements anti-hypertenseurs IEC et ARAII

  • ACE2, IEC/ARAII et infections à COVID-19 par la Société Française de Pharmacologie et de Thérapeutique (24/03/2020)
  • Un consensus international se dessine pour la poursuite des inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC) et des antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II (ARA II) chez les patients hypertendus traités atteints de Covid-19
    • Bavishi C, Maddox TM, Messerli FH. Coronavirus Disease 2019 (COVID-19) Infection and Renin Angiotensin System Blockers. JAMA Cardiol. Published online April 03, 2020. doi:10.1001/jamacardio.2020.1282

Action sur les protéases

  • Deux protéases coronavirales, la protéase de type papaïne (PLpro) et la protéase de type chymotrypsine 3C (3CLpro), sont essentielles pour la réplication de l'ARN du virus, et sont reconnues comme des cibles intéressantes pour le développement d'agents anti-SRAS
    • Báez-Santos YM, St John SE, Mesecar AD. The SARS-coronavirus papain-like protease: structure, function and inhibition by designed antiviral compounds. Antiviral Res. 2015 Mar;115:21-38. doi: 10.1016/j.antiviral.2014.12.015. PMID 25554382
    • Ramajayam R, Tan KP, Liu HG, Liang PH. Synthesis, docking studies, and evaluation of pyrimidines as inhibitors of SARS-CoV 3CL protease. Bioorg Med Chem Lett. 2010 Jun 15;20(12):3569-72. doi: 10.1016/j.bmcl.2010.04.118. PMID 20494577
  • Les inhibiteurs de protéases peuvent être de bons traitements de prévention.
    • Wang H, Xue S, Yang H, Chen C. Recent progress in the discovery of inhibitors targeting coronavirus proteases. Virol Sin. 2016 Feb;31(1):24-30. doi: 10.1007/s12250-015-3711-3. PMID 26920707

COVID-19 et vaccination BCG (effet préventif contre le COVID-19 ?)

  • La vaccination BCG pourrait exercer un effet préventif contre le COVID-19
    • Curtis, Nigel et al. Considering BCG vaccination to reduce the impact of COVID-19. The Lancet, 2020, publication avancée en ligne le 30 avril. doi: 10.1016/S0140-6736(20)31025-4.

Les hommes sont plus souvent infectés par le SARS-CoV-2 que les femmes et leur pronostic est moins bon

  • Paradoxalement, des observations faites en Italie et en Chine suggèrent que les patients atteints d'un cancer de la prostate et recevant des anti-androgènes sont partiellement protégés de l'infection. L’hypothèse est que les anti-androgènes diminuent les niveaux de TMPRSS2 (protéase transmembranaire à sérine 2), qui est nécessaire au SARS-CoV-2 pour lier sa protéine S (Spike) au récepteur ACE2, puis fusionner son enveloppe virale à la membrane cellulaire
    • Montopoli M, Zumerle S, Vettor R, Rugge M, Zorzi M, Catapano CV, Carbone GM, Cavalli A, Pagano F, Ragazzi E, Prayer-Galetti T, Alimonti A. Androgen-deprivation therapies for prostate cancer and risk of infection by SARS-CoV-2: a population-based study (n=4532), Annals of Oncology (2020), doi: https://doi.org/10.1016/j.annonc.2020.04.479

Études de métagénomique

  • Différentes études, analysant le métagénome des populations bactériennes rencontrées dans des prélèvements nasopharyngés de patients COVID-19, ont retrouvé une sur-représentation d’espèces anaérobies (dont Prevotella).
    • Chakraborty, Sandeep. "The usual anaerobic bacterial suspects extracted from a global metagenomic database of Covid19 patients from Peru, Cambodia, China, Brazil and the US-Prevotella, Veillonella, Capnocytophaga, Fusobacterium, Oribacterium and Bacteroides should be monitored for colonization." (2020). OSF PREPRINTS https://osf.io/dh8f4
  • Des niveaux élevés de D-dimères chez les patients Covid19 suggèrent une dégradation de l'hémoglobine entraînant une coagulation intravasculaire. Une hypothèse est la surreprésentation des bactéries anaérobies, qui expriment des protéines dégradant l'hémoglobine, « pillent » le fer, et séquestrent l'oxygène, induisant une hypoxie cellulaire. Les auteurs préconisent une antibiothérapie ciblant les anaérobies (comme la doxycycline/métronidazole) pour compléter l'azithromycine.
    • Chakraborty, S., & Das, G. (2020). Secondary infection by anaerobic bacteria possibly ensues a battle for oxygen in SARS-Cov2 infected patients: anaerobe-targeting antibiotics (like doxycycline/Metronidazole) to supplement Azithromycin in the treatment regimen of COVID19?. OSF PREPRINTS https://osf.io/s48fv
  • Ces co-infections bactériennes peuvent justifier l’utilisation de l'hydroxychloroquine et de l'azithromycine utilisées dans certains essais cliniques
    • Chakraborty, Sandeep. "Metagenome of SARS-Cov2 from a patient in Brazil shows a wide range of bacterial species-Lautropia, Prevotella, Haemophilus-overshadowing viral reads, which does not even add up to a full genome, explaining false negatives." (2020). OSF PREPRINTS https://osf.io/2xt3w
  • Il a été démontré récemment que le poumon sain lui-même n’est pas stérile, et qu’il possède son microbiote spécifique, avec un lien encore mal connu entre le poumon et le tractus gastro-intestinal, certaines situations pathologiques entrainant une augmentation de la perméabilité intestinale associée à une hyper-perméabilité alvéolo-capillaire, comme cela semble être le cas dans la maladie COVID-19
    • Vassilios Fanos, Maria Cristina Pintus, Roberta Pintus, Maria Antonietta Marcialis. Lung microbiota in the acute respiratory disease: from coronavirus to metabolomics. Journal of Pediatric and Neonatal Individualized Medicine (JPNIM), Vol 9, No 1 (2020)

Plantes et molécules naturelles candidats à la prévention ou au traitement de COVID-19

Études de modélisation moléculaire

  • Thymoquinone, salvinorine A, bilobalide, citral, menthol, ginkgolide A, noscapine, forskoline, bêta-sélinène montrent des propriétés d’interaction avec le site actif de la protéase du nouveau virus SARS Cov-2.
    • Shaghaghi, Neda. (2020). Molecular Docking Study of Novel COVID-19 Protease with Low Risk Terpenoides Compounds of Plants. 10.26434/chemrxiv.11935722. https ://s3-eu-west-1.amazonaws.com/itempdf74155353254prod/11935722/Molecular_Docking_Study_of_Novel_COVID-19_Protease_with_Low_Risk_Terpenoides_Compounds_of_Plants_v1.pdf
  • Les constituants du mûrier de Chine ou mûrier à papier Broussonetia papyrifera (L.) L’Hér. Ex Vent. Moraceae (originaire du Sud-Est asiatique) sont des candidats prometteurs pour le développement d’agents anti-coronaviraux potentiels
    • Park JY, Yuk HJ, Ryu HW, Lim SH, Kim KS, Park KH, Ryu YB, Lee WS. Evaluation of polyphenols from Broussonetia papyrifera as coronavirus protease inhibitors. J Enzyme Inhib Med Chem. 2017 Dec ;32(1) :504-515. Doi : 10.1080/14756366.2016.1265519. PMID 28112000
  • Selon Stephen Harrod Buhner, dans son livre : « Herbal Antivirals Natural Remedies for Emerging Resistant Viral Infections » :
    • Contrairement à la grippe, le SRAS s’attache à l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2 (ACE-2). Il s’agit d’une protéine membranaire présente dans le cœur, les cellules vasculaires et les reins, entre autres. Il est impliqué dans la régulation du système rénine-angiotensine (SRA), dans l’homéostasie rénale, pulmonaire, splénique et ganglionnaire et la vasoconstriction.
    • Dès que le virus se fixe à ACE-2, celui-ci voit sa fonction se détruire peu à peu. La fonction ACE-2 est moins active avec l’âge, d’où les effets négatifs de l’infection par le SRAS chez les séniors.
    • Lors de l’infection par le virus du SRAS, comme dans la grippe, les cytokines inflammatoires sont fortement régulées à la hausse. IFN-γ, CXCL10, IL-1ß, TNF-α et IL-6 d’abord, puis RANTES, MCP-1 et IL-8, élevés chez environ la moitié des personnes infectées.
    • La voie MAPK p38 est fortement stimulée et à mesure que l’infection progresse, les niveaux de PGE2 et de TGF-ß augmentent.
    • Pendant l’infection, la cascade de cytokines initie une migration massive des cellules immunitaires, une infiltration et une accumulation dans les tissus pulmonaires.
    • L’hypoxie cellulaire génère des niveaux élevés de radicaux libres (peroxyde d’hydrogène et superoxyde), des lésions d’ischémie-reperfusion, induisant des dommages massifs aux tissus pulmonaires, lymphatiques et spléniques.
      • Rhodiola rosea prévient les dommages oxydatifs induits par l’hypoxie, augmente la diffusion intracellulaire de l’oxygène.

Exemple de molécules utiles : propriétés antivirales de la quercétine (flavonoïde)

  • Rani, N., Velan, L.P.T., Vijaykumar, S. et al. An insight into the potentially old-wonder molecule—quercetin: the perspectives in foresee. Chin. J. Integr. Med. (2015). https://doi.org/10.1007/s11655-015-2073-x
  • Prophylaxie de la grippe.
    • Wu W, Li R, Li X, He J, Jiang S, Liu S, Yang J. Quercetin as an Antiviral Agent Inhibits Influenza A Virus (IAV) Entry. Viruses. 2015 Dec 25;8(1). pii: E6. doi: 10.3390/v8010006. PMID 26712783
  • Une thérapie antioxydante à base surtout de polyphénols pourrait constituer une thérapie complémentaire des complications graves associées à la grippe.
    • Uchide N, Toyoda H. Antioxidant therapy as a potential approach to severe influenza-associated complications. Molecules. 2011 Feb 28;16(3):2032-52. doi: 10.3390/molecules16032032. PMID 21358592
  • Inhibition in vitro de la pénétration du virus Ebola par la quercétine-3-O-glucoside
    • Qiu X, Kroeker A, He S, Kozak R, Audet J, Mbikay M, Chrétien M. Prophylactic Efficacy of Quercetin 3-β-O-d-Glucoside against Ebola Virus Infection. Antimicrob Agents Chemother. 2016 Aug 22;60(9):5182-8. doi: 10.1128/AAC.00307-16. Print 2016 Sep. PMID 27297486
  • Activité antivirale vis-à-vis du virus Zika.
    • Wong G, He S, Siragam V, Bi Y, Mbikay M, Chretien M, Qiu X. Antiviral activity of quercetin-3-β-O-D-glucoside against Zika virus infection. Virol Sin. 2017 Dec;32(6):545-547. doi: 10.1007/s12250-017-4057-9. PMID 28884445
  • Activité antivirale vis-à-vis du virus de l’hépatite C.
    • Rojas Á, Del Campo JA, Clement S, Lemasson M, García-Valdecasas M, Gil-Gómez A, Ranchal I, Bartosch B, Bautista JD, Rosenberg AR, Negro F, Romero-Gómez M. Effect of Quercetin on Hepatitis C Virus Life Cycle: From Viral to Host Targets. Sci Rep. 2016 Aug 22;6:31777. doi: 10.1038/srep31777. PMID 27546480
  • Activité antivirale contre Epstein-Barr virus EBV et antitumoral contre le carcinome gastrique humain.
    • Lee M, Son M, Ryu E, Shin YS, Kim JG, Kang BW, Cho H, Kang H. Quercetin-induced apoptosis prevents EBV infection. Oncotarget. 2015 May 20;6(14):12603-24. PMID 26059439</ref>
  • La quercétine atténue la progression de la maladie pulmonaire induite par le rhinovirus dans un modèle murin de BPCO.
    • Farazuddin M, Mishra R, Jing Y, Srivastava V, Comstock AT, Sajjan US. Quercetin prevents rhinovirus-induced progression of lung disease in mice with COPD phenotype. PLoS One. 2018 Jul 5;13(7):e0199612. doi: 10.1371/journal.pone.0199612. eCollection 2018. PMID 29975735
  • Des composés nouveaux, synthétisés à partir de la quercétine-3-β-galactoside, sont des inhibiteurs efficaces de la protéase 3CL du coronavirus du SARS (SARS-CoV 3CL pro ), et pourraient être développés comme des médicaments pour le SRAS
    • Lili Chen, Jian Li, Cheng Luo, Hong Liu, Weijun Xu, Gang Chen, Oi Wah Liew, Weiliang Zhu, Chum Mok Puah, Xu Shen, Hualiang Jiang. Binding interaction of quercetin-3-β-galactoside and its synthetic derivatives with SARS-CoV 3CLpro: Structure–activity relationship studies reveal salient pharmacophore features. Bioorganic & Medicinal Chemistry, Volume 14, Issue 24, 2006, Pages 8295-8306, https://doi.org/10.1016/j.bmc.2006.09.014.

Autres flavonoïdes et polyphénols

  • Myricétine, scutellaréine : inhibition de l’hélicase coronavirale.
    • Yu MS, Lee J, Lee JM, Kim Y, Chin YW, Jee JG, Keum YS, Jeong YJ. Identification of myricetin and scutellarein as novel chemical inhibitors of the SARS coronavirus helicase, nsP13. Bioorg Med Chem Lett. 2012 Jun 15;22(12):4049-54. doi: 10.1016/j.bmcl.2012.04.081. PMID 22578462.
    • Keum YS, Jeong YJ. Development of chemical inhibitors of the SARS coronavirus: viral helicase as a potential target. Biochem Pharmacol. 2012 Nov 15;84(10):1351-8. doi: 10.1016/j.bcp.2012.08.012. PMID+6 22935448.
  • Intérêt des flavonoïdes comme antiviraux.
    • Zakaryan H, Arabyan E, Oo A, Zandi K. Flavonoids: promising natural compounds against viral infections. Arch Virol. 2017 Sep;162(9):2539-2551. doi: 10.1007/s00705-017-3417-y. PMID 28547385.
    • Visintini Jaime MF, Redko F, Muschietti LV, Campos RH, Martino VS, Cavallaro LV. In vitro antiviral activity of plant extracts from Asteraceae medicinal plants. Virol J. 2013 Jul 27;10:245. doi: 10.1186/1743-422X-10-245. PMID 23890410
    • Akram M, Tahir IM, Shah SMA, Mahmood Z, Altaf A, Ahmad K, Munir N, Daniyal M, Nasir S, Mehboob H. Antiviral potential of medicinal plants against HIV, HSV, influenza, hepatitis, and coxsackievirus: A systematic review. Phytother Res. 2018 May;32(5):811-822. doi: 10.1002/ptr.6024. PMID 29356205.
    • Liu AL, Wang HD, Lee SM, Wang YT, Du GH. Structure-activity relationship of flavonoids as influenza virus neuraminidase inhibitors and their in vitro antiviral activities. Bioorg Med Chem. 2008 Aug 1;16(15):7141-7. doi: 10.1016/j.bmc.2008.06.049. PMID 18640042
    • Jeong HJ, Ryu YB, Park SJ, Kim JH, Kwon HJ, Kim JH, Park KH, Rho MC, Lee WS. Neuraminidase inhibitory activities of flavonols isolated from Rhodiola rosea roots and their in vitro anti-influenza viral activities. Bioorg Med Chem. 2009 Oct 1;17(19):6816-23. doi: 10.1016/j.bmc.2009.08.036. PMID 19729316
    • Kaul, T.N., Middleton, E., Jr. and Ogra, P.L. (1985), Antiviral effect of flavonoids on human viruses. J. Med. Virol., 15: 71-79. doi:10.1002/jmv.1890150110
  • Lutéoline.
    • Yi L, Li Z, Yuan K, Qu X, Chen J, Wang G, Zhang H, Luo H, Zhu L, Jiang P, Chen L, Shen Y, Luo M, Zuo G, Hu J, Duan D, Nie Y, Shi X, Wang W, Han Y, Li T, Liu Y, Ding M, Deng H, Xu X. Small molecules blocking the entry of severe acute respiratory syndrome coronavirus into host cells. J Virol. 2004 Oct;78(20):11334-9. doi: 10.1128/JVI.78.20.11334-11339.2004. PMID 15452254
  • Dérivés du kaempférol.
    • Schwarz S, Sauter D, Wang K, et al. Kaempferol derivatives as antiviral drugs against the 3a channel protein of coronavirus. Planta Med. 2014 ;80(2-3) :177–182. Doi :10.1055/s-0033-1360277. PMID 24458263
  • Bacaléine (flavone) de Scutellaria baicalensis
    • Potentialités dans le traitement du coronavirus SARS-CoV
      • F Chen, K.H Chan, Y Jiang, R.Y.T Kao, H.T Lu, K.W Fan, V.C.C Cheng, W.H.W Tsui, I.F.N Hung, T.S.W Lee, Y Guan, J.S.M Peiris, K.Y Yuen. In vitro susceptibility of 10 clinical isolates of SARS coronavirus to selected antiviral compounds. Journal of Clinical Virology, Volume 31, Issue 1, 2004, Pages 69-75, https://doi.org/10.1016/j.jcv.2004.03.003.
      • Yuen, K. Y., Chen, F., Chan, K. H., Kao, Y. T., Guan, Y., Poon, L. L. M., & Peiris, J. (2005). Baicalin, and its derivatives as a treatment for SARS coronavirus infection or other related infections. WO2005044291.
  • Certains produits naturels, principalement des flavonoïdes, sont des inhibiteurs puissants de la protéase principale COVID-19 (Mpro) et de l'enzyme de conversion 2 de l'angiotensine (ACE2) : la quercétine, l'hispiduline et la cirsimaritine ont montré, grâce à des études d'amarrage moléculaire, une inhibition potentielle meilleure que celle de l'hydroxychloroquine contre la protéase principale COVID-19 et sur le site actif d'ACE2
    • Omar, Sekiou; Bouziane, Ismail; Bouslama, Zihad; Djemel, Abdelhak (2020): In-Silico Identification of Potent Inhibitors of COVID-19 Main Protease (Mpro) and Angiotensin Converting Enzyme 2 (ACE2) from Natural Products: Quercetin, Hispidulin, and Cirsimaritin Exhibited Better Potential Inhibition than Hydroxy-Chloroquine Against COVID-19 Main Protease Active Site and ACE2. ChemRxiv. Preprint. https://doi.org/10.26434/chemrxiv.12181404.v1
  • Des études de modélisation moléculaire dynamique montrent que certaines molécules présentes dans le thé sont des inhibiteurs puissants de la protéase du SARS-CoV-2 (oolong-homobisflavane-A, théasinensine-D, théaflavine-3-O-gallate), plus actifs in vitro que des drogues anti-HIV
    • Vijay Kumar Bhardwaj, Rahul Singh, Jatin Sharma, Vidya Rajendran, Rituraj Purohit & Sanjay Kumar (2020): Identification of bioactive molecules from tea plant as SARS-CoV-2 main protease inhibitors, Journal of Biomolecular Structure and Dynamics, DOI: 10.1080/07391102.2020.1766572

La Médecine Traditionnelle Chinoise explore sa pharmacopée

  • De très nombreux documents en chinois.
    • Zhong JQ, Li B, Jia Q, Li YM, Zhu WL, Chen KX. [Advances in the structure-activity relationship study of natural flavonoids and its derivatives]. Yao Xue Xue Bao. 2011 Jun ;46(6) :622-30. Chinese. PMID 21882520.
  • Intérêt de l'association traitement conventionnel - Médecine traditionnelle chinoise dans la prise en charge du SARS entre 2002 et 2006. Différence significative en faveur de l’association des deux types de médecine dans la remontée du taux de CD4 en fin de traitement.
    • Yan Chen, Jeff J. Guo, Daniel P Healy, Siyan Zhan. Effect of integrated traditional Chinese medicine and western medicine on the treatment of severe acute respiratory syndrome: A meta-analysis. Pharm Pract (Granada). 2007 Jan-Mar; 5(1): 1–9. PMID 25214911
  • Recommandations pour le diagnostic et le traitement de la COVID-19 (2019-nCoV), publiée en février 2020 dans la revue de Recherche Médicale Militaire en Chine, et intégrant des éléments diagnostiques et thérapeutique en Médecine Traditionnelle Chinoise
    • Jin, Y., Cai, L., Cheng, Z. et al. A rapid advice guideline for the diagnosis and treatment of 2019 novel coronavirus (2019-nCoV) infected pneumonia (standard version). Military Med Res 7, 4 (2020). https://doi.org/10.1186/s40779-020-0233-6

Madagascar fait de même avec sa propre pharmacopée

L'Inde explore sa Médecine Traditionnelle Ayurvédique

Autres (anthraquinones : émodine, lactones sesquiterpéniques : alantolactone, saponosides triterpéniques : glycyrrhizine, alcaloïdes : lycorine)

  • Après criblage de 312 plantes médicinales chinoises (supervisé par le Comité de médecine et de pharmacie chinoises à Taïwan), les auteurs ont identifié trois plantes chinoises de la famille des Polygonaceae, qui inhibent l'interaction de la protéine SARS-CoV S et de l'ACE2 de manière dose-dépendante, et inhibent l'infectiosité du virus, par l’intermédiaire d’une anthraquinone, l’émodine.
    • Ho TY, Wu SL, Chen JC, Li CC, Hsiang CY. Emodin blocks the SARS coronavirus spike protein and angiotensin-converting enzyme 2 interaction. Antiviral Res. 2007 May;74(2):92-101.
    • Zhang, L., & Liu, Y. (2020). Potential interventions for novel coronavirus in China: A systematic review. Journal of medical virology. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1002/jmv.25707
  • L’émodine cible les canaux ioniques viraux et pourrait inhiber la libération du virus.
    • Schwarz S, Wang K, Yu W, Sun B, Schwarz W. Emodin inhibits current through SARS-associated coronavirus 3a protein. Antiviral Res. 2011 Apr;90(1):64-9. doi: 10.1016/j.antiviral.2011.02.008. PMID 21356245
  • Certaines plantes de la Pharmacopée chinoise sont intéressantes pour la prévention du COVID-19, entre autres : Radix astragali (Huangqi), Radix glycyrrhizae (Gancao), Radix saposhnikoviae (Fangfeng), Rhizoma Atractylodis Macrocephalae (Baizhu), Lonicerae Japonicae Flos (Jinyinhua), and Fructus forsythia (Lianqiao).
    • Luo, Hui & Tang, Qiao-ling & Shang, Ya-xi & Liang, Shi-bing & Yang, Ming & Robinson, Nicola & Liu, Jian-ping. (2020). Can Chinese Medicine Be Used for Prevention of Corona Virus Disease 2019 (COVID-19)? A Review of Historical Classics, Research Evidence and Current Prevention Programs. Chinese Journal of Integrative Medicine. 10.1007/s11655-020-3192-6.
    • Liu X, Zhang M, He L, Li YP, Kang YK. Chinese herbs combined with Western medicine for severe acute respiratory syndrome (SARS). Cochrane Database Syst Rev. 2006 Jan 25;(1):CD004882. doi: 10.1002/14651858.CD004882.pub2. Update in: Cochrane Database Syst Rev. 2012;10:CD004882. PMID 16437501.
    • Herrmann, F.; Romero, M.R.; Blazquez, A.G.; Kaufmann, D.; Ashour, M.L.; Kahl, S.; Marin, J.J.; Efferth, T.; Wink, M. Diversity of Pharmacological Properties in Chinese and European Medicinal Plants: Cytotoxicity, Antiviral and Antitrypanosomal Screening of 82 Herbal Drugs. Diversity 2011, 3, 547-580.
    • Zhang P, Liu X, Liu H, Wang W, Liu X, Li X, Wu X. Astragalus polysaccharides inhibit avian infectious bronchitis virus infection by regulating viral replication. Microb Pathog. 2018 Jan;114:124-128. doi: 10.1016/j.micpath.2017.11.026. PMID 29170045.
  • Le gingembre frais est antiviral vis-à-vis du virus respiratoire syncytial.
    • Jung San Chang, Kuo Chih Wang, Chia Feng Yeh, Den En Shieh, Lien Chai Chiang. Fresh ginger (Zingiber officinale) has anti-viral activity against human respiratory syncytial virus in human respiratory tract cell lines. Journal of Ethnopharmacology, Volume 145, Issue 1, 2013, Pages 146-151, https://doi.org/10.1016/j.jep.2012.10.043.
  • Le gingembre est antiviral vis-à-vis des rhinovirus (sesquiterpènes).
    • Clive V. Denyer, Peter Jackson, David M. Loakes, Malcolm R. Ellis, David A. B. Young. Isolation of Antirhinoviral Sesquiterpenes from Ginger (Zingiber officinale). J. Nat. Prod. 1994, 57, 5, 658-662, May 1, 1994 https://doi.org/10.1021/np50107a017
  • Effet antiviral du gingembre sur le virus de l'hépatite C (VHC)
    • El-Wahab, A & Eladawi, Hala & El Demellawy, Maha. (2009). In vitro study of the antiviral activity of Zingiber officinale. Planta Medica - PLANTA MED. 75. 10.1055/s-0029-1234649.
  • L’alantolactone de l’aunée Inula helenium est anti-inflammatoire sur lésions pulmonaires aiguës.
    • Ding YH, Song YD, Wu YX, He HQ, Yu TH, Hu YD, Zhang DP, Jiang HC, Yu KK, Li XZ, Sun L, Qian F. Isoalantolactone suppresses LPS-induced inflammation by inhibiting TRAF6 ubiquitination and alleviates acute lung injury. Acta Pharmacol Sin. 2019 Jan;40(1):64-74. doi: 10.1038/s41401-018-0061-3. PMID 30013035
    • He G, Zhang X, Chen Y, Chen J, Li L, Xie Y. Isoalantolactone inhibits LPS-induced inflammation via NF-κB inactivation in peritoneal macrophages and improves survival in sepsis. Biomed Pharmacother. 2017 Jun;90:598-607. doi: 10.1016/j.biopha.2017.03.095. PMID 28407580
  • La réglisse Glycyrrhiza glabra diminue la mortalité dans l'encéphalite à virus Herpes simplex et la pneumonie à virus grippal A, activité antivirale in vitro contre le VIH-1, le coronavirus lié au SRAS, le virus respiratoire syncytial, les arbovirus, le virus de la vaccine et le virus de la stomatite vésiculeuse.
    • Fiore C, Eisenhut M, Krausse R, Ragazzi E, Pellati D, Armanini D, Bielenberg J. Antiviral effects of Glycyrrhiza species. Phytother Res. 2008 Feb;22(2):141-8. doi: 10.1002/ptr.2295. PMID: 17886224
  • La glycyrrhizine de la réglisse est plus active que d'autres molécules testées (ribavirine, 6-azauridine, pyrazofurine, acide mycophénolique) sur le coronavirus.
    • Cinatl J, Morgenstern B, Bauer G, Chandra P, Rabenau H, Doerr HW. Glycyrrhizin, an active component of liquorice roots, and replication of SARS-associated coronavirus. Lancet. 2003 Jun 14;361(9374):2045-6. doi: 10.1016/s0140-6736(03)13615-x. PMID 12814717
  • La glycyrrhizine, administrée par voie intraveineuse, améliore la réponse à l’interféron chez les patients atteints d'hépatite chronique C, diminue les ALAT et la fibrose hépatique après 52 semaines de traitement, tout en étant bien tolérée.
    • Manns MP, Wedemeyer H, Singer A, Khomutjanskaja N, Dienes HP, Roskams T, Goldin R, Hehnke U, Inoue H; European SNMC Study Group. Glycyrrhizin in patients who failed previous interferon alpha-based therapies: biochemical and histological effects after 52 weeks. J Viral Hepat. 2012 Aug;19(8):537-46. doi: 10.1111/j.1365-2893.2011.01579.x. PMID 22762137
    • van Rossum TG, Vulto AG, Hop WC, Brouwer JT, Niesters HG, Schalm SW. Intravenous glycyrrhizin for the treatment of chronic hepatitis C: a double-blind, randomized, placebo-controlled phase I/II trial. J Gastroenterol Hepatol. 1999 Nov;14(11):1093-9. PMID 10574137
  • La glycyrrhizine empêcherait le développement du carcinome hépatocellulaire de l'hépatite C.
    • van Rossum T, Vulto AG, de Man RA, Brouwer JT, Schalm SW. Review article: glycyrrhizin as a potential treatment for chronic hepatitis C. Aliment Pharmacol Ther. 1998 Mar;12(3):199-205. PMID 9570253
  • La glycyrrhizine exerce des effets immunomodulateurs et anti-inflammatoires, elle réduit l’élévation des cytokines induite par le virus H5N1.
    • Michaelis M, Geiler J, Naczk P, Sithisarn P, Ogbomo H, Altenbrandt B, Leutz A, Doerr HW, Cinatl J Jr. Glycyrrhizin inhibits highly pathogenic H5N1 influenza A virus-induced pro-inflammatory cytokine and chemokine expression in human macrophages. Med Microbiol Immunol. 2010 Nov;199(4):291-7. doi: 10.1007/s00430-010-0155-0. PMID 20386921
  • La glycyrrhizine réduit le syndrome de réponse inflammatoire systémique induit dans certaines circonstances pathologiques (traumatismes importants, brûlures, interventions chirurgicales lourdes) en inhibant la libération excessive de cytokines anti-inflammatoires.
    • Takei M, Kobayashi M, Herndon DN, Pollard RB, Suzuki F. Glycyrrhizin inhibits the manifestations of anti-inflammatory responses that appear in association with systemic inflammatory response syndrome (SIRS)-like reactions. Cytokine. 2006 Sep;35(5-6):295-301. PMID 17113306
  • L’acide glycyrrhétique est actif contre le coronavirus du SRAS.
    • Hoever G, Baltina L, Michaelis M, Kondratenko R, Baltina L, Tolstikov GA, Doerr HW, Cinatl J Jr. Antiviral activity of glycyrrhizic acid derivatives against SARS-coronavirus. J Med Chem. 2005 Feb 24 ;48(4) :1256-9. PMID 15715493
  • La lycorine (alcaloïde de Lycoris radiata) possède des propriétés antivirales contre le SARS-CoV-2
    • Li SY, Chen C, Zhang HQ, Guo HY, Wang H, Wang L, Zhang X, Hua SN, Yu J, Xiao PG, Li RS, Tan X. Identification of natural compounds with antiviral activities against SARS-associated coronavirus. Antiviral Res. 2005 Jul;67(1):18-23. PMID 15885816
  • Des extraits de Lycoris radiata, Artemisia annua, Pyrrosia lingua, Lindera aggregata, pourraient avoir un effet curatif et préventif sur le COVID-19
    • Suryanarayana Lakavath, Dhanalaxmi Banavath. A Review On Identification of Antiviral Potential Medicinal Plant Compounds Against with COVID-19. International Journal of Research in Engineering, Science and Management Volume-3, Issue-3, March-2020 www.ijresm.com | ISSN (Online): 2581-5792 [3]
    • Yang Y, Islam MS, Wang J, Li Y, Chen X. Traditional Chinese Medicine in the Treatment of Patients Infected with 2019-New Coronavirus (SARS-CoV-2): A Review and Perspective. Int J Biol Sci. 2020 Mar 15;16(10):1708-1717. doi: 10.7150/ijbs.45538. eCollection 2020. PMID 32226288
    • Sharma Mahima, COVID-19 (An International Trauma): A Brief Analysis on Research Trends, Impacts and Solutions (April 18, 2020). Available at SSRN: https://ssrn.com/abstract=3579478 or http://dx.doi.org/10.2139/ssrn.3579478
    • A. Ahmad, M.U. Rehman, K.M. Alkharfy. An alternative approach to minimize the risk of coronavirus (Covid-19) and similar infections. European Review for Medical and Pharmacological Sciences, 2020; 24: 4030-4034 texte intégral</ref>

Huiles essentielles (à largement compléter, explorer le mode d’action antiviral)

  • Ramy M. Romeilah, Sayed A. Fayed and Ghada I. Mahmoud. Chemical Compositions, Antiviral and Antioxidant Activities of Seven Essential Oils. Journal of Applied Sciences Research, 6(1): 50-62, 2010. [4]
  • Katarzyna Wińska, Wanda Mączka, Jacek Łyczko, Małgorzata Grabarczyk, Anna Czubaszek, Antoni Szumny. Essential Oils as Antimicrobial Agents—Myth or Real Alternative? Molecules. 2019 Jun; 24(11): 2130. doi: 10.3390/molecules24112130. PMCID: PMC6612361
  • Erdogan Orhan, Ilkay & Özçelik, B. & Kartal, Murat & Kan, Yuksel. (2012). Antimicrobial and antiviral effects of essential oils from selected Umbelliferae and Labiatae plants and individual essential oil components. Turkish Journal of Biology. 36. 239-246. 10.3906/biy-0912-30.
  • Chiang LC, Ng LT, Cheng PW, Chiang W, Lin CC. Antiviral activities of extracts and selected pure constituents of Ocimum basilicum. Clin Exp Pharmacol Physiol. 2005 Oct;32(10):811-6. doi: 10.1111/j.1440-1681.2005.04270.x. PMID 16173941
  • Jackwood MW, Rosenbloom R, Petteruti M, Hilt DA, McCall AW, Williams SM. Avian coronavirus infectious bronchitis virus susceptibility to botanical oleoresins and essential oils in vitro and in vivo. Virus Res. 2010 Apr;149(1):86-94. doi: 10.1016/j.virusres.2010.01.006. PMID 20096315
  • Michaël Mansard, Dominique Laurain-Mattar, Françoise Couic-Marinier. Huile essentielle de Ravintsara. Actualités Pharmaceutiques, Volume 58, Issue 585, April 2019, Pages 57-59. https://doi.org/10.1016/j.actpha.2019.02.012

Efficacité des citrals

  • L'HE de mélisse Melissa officinalis riche en citrals est antivirale vis)-à-vis d'herpès virus I et II
    • Schnitzler P, Schuhmacher A, Astani A, Reichling J. Melissa officinalis oil affects infectivity of enveloped herpesviruses. Phytomedicine. 2008 Sep;15(9):734-40. doi: 10.1016/j.phymed.2008.04.018. PMID 18693101
    • Allahverdiyev A, Duran N, Ozguven M, Koltas S. Antiviral activity of the volatile oils of Melissa officinalis L. against Herpes simplex virus type-2. Phytomedicine. 2004 Nov;11(7-8):657-61. PMID 15636181
  • L'HE de mélisse est antivirale vis-à-vis de la grippe A H9N2
    • Pourghanbari, G., Nili, H., Moattari, A. et al. Antiviral activity of the oseltamivir and Melissa officinalis L. essential oil against avian influenza A virus (H9N2). VirusDis. 27, 170–178 (2016). https://doi.org/10.1007/s13337-016-0321-0
  • L'HE de lemongrass Cymbopogon citratus est active sur Herpes virus (mais Cymbopogon flexuosus pourrait marcher aussi grâce aux citrals)
    • Minami M, Kita M, Nakaya T, Yamamoto T, Kuriyama H, Imanishi J. The inhibitory effect of essential oils on herpes simplex virus type-1 replication in vitro. Microbiol Immunol. 2003 ;47(9) :681-4. Doi : 10.1111/j.1348-0421.2003.tb03431.x. PMID : 14584615

Propriétés intéressantes du 1,8-cinéole en prévention du Covid-19 (et peut-être de ses complications?)

  • Le 1,8-cinéole est bon marché, présent et en proportion importante dans de nombreuses huiles essentielles courantes, Myrtaceae surtout : eucalyptus radié Eucalyptus radiata et eucalyptus globuleux Eucalyptus globulus, myrte Myrtus communis, cajeput Melaleuca cajuputi, niaouli Melaleuca quinquenervia, et d'autres familles : ravintsara Cinnamomum camphora ct cinéole, piment de la Jamaïque Pimenta dioica, fragonia Agonis fragrans, romarin Rosmarinus officinalis ct cinéole, saro Cinnamosma fragrans
    • Expectorant, asséchant des muqueuses respiratoires, mucolytique, améliore la clairance muco-ciliaire
      • Hasani A, Pavia D, Toms N, Dilworth P, Agnew JE. Effect of aromatics on lung mucociliary clearance in patients with chronic airways obstruction. J Altern Complement Med. 2003 Apr;9(2):243-9. PMID 12804077
    • Améliore les épreuves fonctionnelles respiratoires, anti-inflammatoire bronchique et anti-asthmatique
      • Juergens UR, Dethlefsen U, Steinkamp G, Gillissen A, Repges R, Vetter H. Anti-inflammatory activity of 1.8-cineol (eucalyptol) in bronchial asthma: a double-blind placebo-controlled trial. Respir Med. 2003 Mar;97(3):250-6. PMID 12645832
    • Anti-inflammatoire, inhibition de la production des métabolites de l’acide arachidonique (leucotriène B4 et prostaglandine E2) et des monocytes
      • Juergens UR, Stöber M, Schmidt-Schilling L, Kleuver T, Vetter H. Antiinflammatory effects of euclyptol (1.8-cineole) in bronchial asthma: inhibition of arachidonic acid metabolism in human blood monocytes ex vivo. Eur J Med Res. 1998 Sep 17;3(9):407-12. PMID 9737886
    • Effet inhibiteur de la production de cytokines responsables de l'inflammation bronchique, stimulées par le LPS et l'IL1-bêta par des monocytes humains in vitro (TNF-alpha, interleukine-1bêta, leucotriène B4, thromboxane B2)
      • Juergens UR, Stöber M, Vetter H. Inhibition of cytokine production and arachidonic acid metabolism by eucalyptol (1.8-cineole) in human blood monocytes in vitro. Eur J Med Res. 1998 Nov 17;3(11):508-10. PMID 9810029
    • Action sur les cellules mastocytaires
      • Santos FA, Rao VS. Mast cell involvement in the rat paw oedema response to 1,8-cineole, the main constituent of eucalyptus and rosemary oils. Eur J Pharmacol. 1997 Jul 23;331(2-3):253-8. PMID 9274987
    • Antiviral vis-à-vis du virus Influenza A H3N2, par inhibition du (NF)-kB, en combinaison avec l'oseltamivir
      • Lai YN, Li Y, Fu LC, Zhao F, Liu N, Zhang FX, Xu PP. Combinations of 1,8-cineol and oseltamivir for the treatment of influenza virus A (H3N2) infection in mice. J Med Virol. 2017 Jul;89(7):1158-1167. doi: 10.1002/jmv.24755. PMID 27966790
    • Le 1,8-cinéole protège contre l'infection par le virus de la grippe A chez la souris, il réduit le niveau d'IL-4, IL-5, IL-10 et MCP-1 dans les sécrétions nasales, et le niveau d'IL-1β, IL-6, TNF-α et IFN-γ dans les tissus pulmonaires de souris infectées par le virus, il réduit l'expression de NF-kB p65, de la molécule d'adhésion intercellulaire (ICAM)-1 et de la molécule d'adhésion cellulaire vasculaire (VCAM)-1 dans les tissus pulmonaires
      • Li Y, Lai Y, Wang Y, Liu N, Zhang F, Xu P. 1,8-Cineol Protect Against Influenza-Virus-Induced Pneumonia in Mice. Inflammation. 2016 Aug;39(4):1582-93. doi: 10.1007/s10753-016-0394-3. PMID 27351430</ref>
    • Le 1,8-cinéole inhibe la production de TNF‐α, c’est un agent prometteur pour lutter contre les pathologies associées au choc septique
      • Santos, F.A., Silva, R.M., Tomé, A.R., Rao, V.S.N., Pompeu, M.M.L., Teixeira, M.J., De Freitas, L.A.R. and De Souza, V.L. (2001), 1,8‐Cineole protects against liver failure in an in‐vivo murine model of endotoxemic shock. Journal of Pharmacy and Pharmacology, 53: 505-511. doi:10.1211/0022357011775604
  • L'HE de laurier Laurus nobilis est antivirale, et aurait une activité inhibitrice vis-à-vis de la réplication des virus SARS-CoV et HSV-1 (association de bêta-ocimène, 1,8-cinéole, alpha-pinène, bêta-pinène)
    • Loizzo MR, Saab AM, Tundis R, Statti GA, Menichini F, Lampronti I, Gambari R, Cinatl J, Doerr HW. Phytochemical analysis and in vitro antiviral activities of the essential oils of seven Lebanon species. Chem Biodivers. 2008 Mar;5(3):461-70. doi: 10.1002/cbdv.200890045. PMID 18357554
  • Une étude toute récente en pré-print montre que l'eucalyptol (1,8-cinéole) est inhibiteur de la principale protéinase virale Mpro du SRAS-CoV-2, qui est nécessaire à la reproduction du coronavirus
    • Sharma, A.D.; Kaur, I. Eucalyptol (1,8 cineole) from Eucalyptus Essential Oil a Potential Inhibitor of COVID 19 Corona Virus Infection by Molecular Docking Studies . Preprints 2020, 2020030455 (doi: 10.20944/preprints202003.0455.v1).
  • Idem pour la jensénone, une cétone
    • Sharma Arun Dev, Kaur Inderjeet. Molecular docking studies on Jensenone from eucalyptus essential oil as a potential inhibitor of COVID 19 corona virus infection. texte intégral
  • Une autre étude de recherche de sites actifs a identifié la nigelle aromatique Nigella sativa comme un bon candidat à l’inhibition de la protéinase Mpro, non par la thymoquinone, le plus souvent citée, mais par un alcaloïde indazolé, la nigellidine (https://pubchem.ncbi.nlm.nih.gov/compound/Nigellidine)
    • Bouchentouf, Salim; Missoum, Noureddine (2020): Identification of Compounds from Nigella Sativa as New Potential Inhibitors of 2019 Novel Coronasvirus (Covid-19): Molecular Docking Study.. ChemRxiv. Preprint. https://doi.org/10.26434/chemrxiv.12055716.v1
  • Il en est de même pour l’hespéridine et la naringine, flavonoïdes des écorces de Citrus
    • Meneguzzo, F.; Ciriminna, R.; Zabini, F.; Pagliaro, M. Accelerated Production of Hesperidin-rich Citrus Pectin from Waste Citrus Peel for Prevention and Therapy of COVID-19. Preprints 2020, 2020030386 (doi: 10.20944/preprints202003.0386.v1).

Tropisme pulmonaire des monoterpènes alpha-pinène et bêta-pinène

  • Mucolytiques et expectorants, oxygénants respiratoires, sécrétolytiques
    • Behrbohm H, Kaschke O, Sydow K. [Effect of the phytogenic secretolytic drug Gelomyrtol forte on mucociliary clearance of the maxillary sinus]. Laryngorhinootologie. 1995 Dec;74(12):733-7. PMID 8579672
  • Antiviraux
    • Astani A, Schnitzler P. Antiviral activity of monoterpenes beta-pinene and limonene against herpes simplex virus in vitro. Iranian Journal of Microbiology. 2014 Jun;6(3):149-155. texte intégral

Le bêta-caryophyllène

  • Le bêta-caryophyllène inhibe les voies déclenchées par l'activation du complexe récepteur toll like; CD14 / TLR4 / MD2, réduit les processus immuno-inflammatoires
    • Sharma C, Al Kaabi JM, Nurulain SM, Goyal SN, Kamal MA, Ojha S. Polypharmacological Properties and Therapeutic Potential of β-Caryophyllene: A Dietary Phytocannabinoid of Pharmaceutical Promise. Curr Pharm Des. 2016;22(21):3237-64. PMID 26965491

Autres

  • L'huile essentielle de Melaleuca cajuputi est antivirale, les résultats d'études d’amarrage moléculaire indiquent qu’elle peut prévenir l'invasion du SARS-CoV-2 (terpinéol, guaiol, linalol sont les plus actifs, suivis de cinéole, bêta-sélinénol, alpha-eudesmol, sur la protéine de l'enzyme de conversion de l'angiotensine 2 (ACE2) dans le corps humain (récepteur hôte du SARS-CoV-2) et la protéase principale (PDB6LU7) du SARS- CoV-2)
    • My, T., Loan, H., Hai, N., Hieu, L. T., Hoa, T. T., Thuy, B., Quang, D. T., Triet, N. T., Anh, T., Dieu, N., Trung, N. T., Hue, N. V., Tat, P. V., Tung, V. T., & Nhung, N. (2020). Evaluation of the Inhibitory Activities of COVID-19 of Melaleuca cajuputi Oil Using Docking Simulation. ChemistrySelect, 5(21), 6312–6320. https://doi.org/10.1002/slct.202000822. PMID 32572383
  • Les études d’amarrage moléculaire montrent que les composés organosulfurés de l’ail (surtout diallyl sulfide et triallyl sulfide) possèdent une activité anticoronavirus SARS-CoV-2
    • Thuy, B., My, T., Hai, N., Hieu, L. T., Hoa, T. T., Thi Phuong Loan, H., Triet, N. T., Anh, T., Quy, P. T., Tat, P. V., Hue, N. V., Quang, D. T., Trung, N. T., Tung, V. T., Huynh, L. K., & Nhung, N. (2020). Investigation into SARS-CoV-2 Resistance of Compounds in Garlic Essential Oil. ACS omega, 5(14), 8312–8320. https://doi.org/10.1021/acsomega.0c00772. PMID 32363255

Quelques propositions thérapeutiques en Phyto-Aromathérapie

  • PHYTOTHÉRAPIE : quelques propositions, choisir les plantes en fonction de la symptomatologie spécifique présentée par le patient :
    • Plantes de la famille des Asteraceae :
      • Inula helenium +++ en TM ou teinture ou tisane (alantolactone), effets sudorifique, antitussif, mucolytique, et surtout inhibitrice de l’IL-6, pourrait être logiquement utilisée en prévention des complications ??? (cytokine storm)
      • Artemisia annua +++ antimalarique connue, active sur germes intracellulaires et antivirale (voir plus loin) mais interdite d'emploi en France
      • Eupatorium perfoliatum antiviral (grippe H1N1), empêche l'adhésion virale aux membranes des cellules-hôtes, utile dans les courbatures +++, douleurs articulaires et myalgies, tout comme Eupatorium cannabinum
      • Arnica montana en dilutions
      • Neurolaena lobata +++ ou virapic, actif sur virus à ARN (rhinovirus, grippe, dengue, chikungunya, gastro-entérites à Rotavirus et autres Coronavirus) (disponible dans les DOM uniquement), propriétés antipaludéennes et antiparasitaires
  • Dans l’évolution de COVID-19, en dehors de l’âge, les patients à risque sont majoritairement des hommes (à 60%), atteints de pathologies préexistantes, vasculaires, cardiaques ou diabétiques, souvent en surpoids ou obèses. Ces facteurs de risque sont sans doute liés à une surexpression du récepteur ACE-2 dans cette population et à d’autres raisons endocriniennes plus subtiles
  • Des Fabaceae, qui ont d’autres modes d’action, plutôt immunomodulants et adaptogènes (polysaccharides et saponosides triterpéniques) :
    • La réglisse Glycyrrhiza glabra +++ sous différentes formes galéniques (voir plus haut), antivirale et qui cible les récepteurs ACE2. C’est l’une des plantes les plus citées dans la littérature pour son intérêt dans le COVID-19. On la trouve sous différentes formes galéniques. Attention au risque d’élévation tensionnelle avec la glycyrrhizine, mais dans une indication comme celle-ci, la durée de traitement sera courte.
    • L'astragale Astragalus membranaceus immunomodulation complexe (prévention du cytokine storm ???), incontournable de la MTC, adaptogène, protecteur de nombreux organes, dont le poumon , mais aussi le foie, le cœur, le cerveau, le rein, l’intestin. C’est un puissant antioxydant piégeur de radicaux libres. Il est aussi immunomodulant, agit sur TNF-alpha et IL-6 et pourrait prévenir le « cytokine storm », en théorie tout au moins
  • D'autres plantes adaptogènes sont immunomodulantes et préventives:
    • Une Acanthaceae Andrographis paniculata (antiviral, antigrippal, plutôt préventif)
      • Mais il faut sans doute éviter les immunostimulants, surtout au début de la maladie, car l'aggravation semble correspondre à un emballement immunitaire et on ne maîtrise pas les déclencheurs
      • Les privilégier plutôt en convalescence
  • La famille des Rosaceae contient d’autres substances très vraisemblablement protectrices parmi les polyphénols, qui sont les tanins, gallo- ou ellagitanins et proanthocyanidols :
    • Ils ont une affinité avec les membranes biologiques (d’où l’action du tannage), et en adhérant aux muqueuses de l’arbre respiratoire, ils ont démontré des effets d’inhibition de la fixation et de la pénétration virale. Leurs représentants sont nombreux, voici trois exemples sans doute parmi les plus pertinents :

À propos de l'armoise chinoise Artemisia annua, complément à la monographie WikiPhyto

Selon Christian BUSSER Dr en pharmacie et en ethnologie, enseignant en ethnomédecine à l’Université de Strasbourg

  • Artemisia annua joue un rôle particulier en Chine dans la lutte contre le coronavirus car elle est administrée seule et non pas mélangée à d’autres plantes. Elle est utilisée pour résoudre les symptômes de difficulté respiratoire modérées, c’est à dire les cas qui posent aujourd’hui un problème à nos autorités sanitaires car susceptibles de s’aggraver et d’occuper des places en service de réanimation ainsi que de mobiliser des respirateurs artificiels. Artemisia annua a l’avantage de ne provoquer aucun effet secondaire et d’être non toxique. Elle est également disponible en quantité importante tout en étant très peu chère.
    • Frank van der Kooy, Shawn Edward Sullivan, The complexity of medicinal plants: The Traditional Artemisia annua formulation, current status and future perspectives (2013), Journal of Ethnopharmacology, p.3
  • Elle est utilisée pour traiter les fièvres et les syndromes respiratoires et ses vertus antivirales sont aujourd’hui démontrées.
    • WHO Report - SARS: Clinical Trials on Treatment Using a Combination of Traditional Chinese Medicine and Western Medicine
  • Les traitements qui hybrident médecine conventionnelle et médecine traditionnelle chinoise pour lutter contre le SARS-CoV ont déjà prouvé leur efficacité. L’Organisation Mondiale de la Santé a commandité en 2004 une étude portant sur une complémentarité entre traitement conventionnel et médecine traditionnelle chinoise dans le cadre du traitement du SARS-CoV
  • Cette étude souligne que, dans certaines conditions, le traitement conventionnel composé d’antiviraux est plus efficace lorsqu’il est accompagné d’un traitement complémentaire à base de plantes médicinales. Toujours selon cette étude, cette synergie est d’autant plus importante pour les cas modérés à sévères, qui sont ceux qui posent un problème aujourd’hui aux services de santé en mobilisant du personnel, du matériel et des infrastructures dédiées sur une période inhabituellement longue. Plus concrètement, ce traitement de médecine traditionnelle chinoise se présente sous forme de décoctions d’une dizaine de plantes médicinales. La formulation est adaptée à chaque type de cas et Artemisia annua est utilisée dans le cas de difficultés respiratoires modérées à sévères.
    • Philippe Gautret, Jean-Christophe Lagier, Philippe Parola, Van Thuan Hoang, Line Meddeb, Mor¬gane Mailhe, Barbara Doudier, Johan Courjon, Valerie Giordanengo, Vera Esteves Vieira, Hervé Tissot Dupont, Stéphane Honoré, Philippe Colson, Eric Chabriere, Bernard La Scola, Jean-Marc Rolain, Philippe Brouqui, Didier Raoult, Hydroxychloroquine and azithromycin as a treatment of COVID-19: results of an open-label non-randomized clinical trial, International Journal of Antimi-crobial Agents (2020)
  • Il a été montré qu’Artemisia annua présentait avec Lycoris radiata, Pyrrosia lingua et Lindera aggregata une inhibition in vitro significative de SARS-CoV (mesurée par méthode MTS.
    • Mehrangiz Khajeh Karamoddinia et al., Antiviral activities of aerial subsets of Artemisia species against Herpes Simplex virus type 1 (HSV1) in vitro, Asian Biomedicine Vol. 5 No. 1 February 2011; 63-68 DOI: 10.5372/1905-7415.0501.007
  • Des études très récentes sur le SARS-CoV-2 confirment encore le potentiel de l’Artemisia annua dans la lutte contre l’épidémie. Une étude encore en révision datant du 13/03/2020 tente de simuler numérique¬ment l’inhibition chimique de molécules tests sur la protéase principale du SARS-CoV-2 (PDB ID : 6LU7). Parmi les molécules ayant le plus grand potentiel d’inhibition, quatre font partie des principes actifs que l’on retrouve dans Artemisia annua : lutéoline, kaempférol, quercétine et apigénine.
    • Smith M., Jeremy C. Smith, Repurposing Therapeutics for COVID-19: Supercomputer-Based Docking to the SARS-CoV-2 Viral Spike Protein and Viral Spike Protein-Human ACE2 Interface, UT Battelle, pp. 10-11 (2020)
    • Martin J. Vincent et al., Chloroquine is a potent inhibitor of SARS coronavirus infection and spread, Virology Journal 2005, BioMed Central (2005)
  • Ces résultats font écho à une autre étude qui passe au crible via des supercalculateurs les molécules pouvant potentiellement empêcher le virus de se fixer aux récepteurs ACE2 situés notamment dans les poumons. L’étude conclut que les 3ème et 5ème meilleurs candidats sont la lutéoline et la quercétine, toutes deux contenues dans Artemisia annua.
    • Shi-you Li et al., Identification of natural compounds with antiviral activities against SARS-associated coronavirus (2005), Antiviral Research 67 (2005) 18–23
    • Khaerunnisa, S. H. Kurniawan, R. Awaluddin, S. Suhartati , S. Soetjipto, Potential Inhibitor of COVID-19 Main Protease (Mpro) from Several Medicinal Plant Compounds by Molecular Docking Study, pp 6-7 (2020)
  • Ces résultats récents viennent étayer le bien-fondé de l’administration d’Artemisia annua comme complément de traitement dans la lutte contre le COVID-19.
  • Il serait nécessaire et utile de mener rapidement une étude clinique complémentaire aux études cliniques déjà effectuées en Chine sur Artemisa annua avec une dérogation au niveau de la pharmacopée car elle est inscrite à la pharmacopée chinoise mais pas à la pharmacopée française. Le service de santé des armées pourrait mener un telle étude clinique compte tenu de nos liens privilégiés avec l’Afrique qui dispose de ressources considérables et immédiatement disponibles.

ATTENTION, TOUTES LES PROPOSITIONS PRÉCÉDENTES NE SONT QUE THÉORIQUES, ET SONT DESTINÉES À LA RÉFLEXION DES PROFESSIONNELS, NOUS DÉCONSEILLONS FORMELLEMENT L’AUTOMÉDICATION

Effets collatéraux de la COVID-19